Le Cave se rebiffe : Simonin revisité par Audiard, une comédie culte (en Blu-ray)

Blu ray Le Cave se rebiffe 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)

Synopsis

Trois truands minables décident de se lancer dans la fabrication de fausse monnaie, après avoir mis la main sur un candide graveur hors pair. Mais pour monter l'opération, le trio fait appel à Ferdinand Maréchal, dit « le Dabe », retiré des affaires et qui vit paisiblement en Amérique du Sud.

• Titre original : Le Cave se rebiffe
• Support testé : Blu-ray
• Genre : comédie
• Année : 1961
• Réalisation : Gilles Grangier
• Casting : Jean Gabin, Martine Carol, Franck Villard, Maurice Biraud, Antoine Balpêtré, Ginette Leclerc, Françoise Rosay, Bernard Blier
• Durée : 1 h 38 mn 06
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,66/1 Noir et Banc
• Sous-titrage : français, anglais
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus : Retour sur Le Cave, documentaire inédit avec les interventions de Jean-Jacques Jelot-Blanc, auteur de « Jean Gabin inconnu » et Jean-Pierre Bleys, spécialiste de Gilles Grangier (22 mn 51)
• Éditeur : Gaumont

Commentaire artistique

Albert Simonin avait purgé cinq ans de bagne pour antisémitisme (1945-1950) et était âgé de quarante-sept ans quand il écrivit « Touchez pas au grisbi » devenu un best-seller grâce à son talent incomparable dans le maniement de l’argot et du langage populaire. Le roman parait à l’hiver de 1953 au moment où une grippe terrible paralysait la capitale et incita les parisiens cloîtrés à lire : c’est ainsi que le romancier expliquait le succès de son premier livre. L’adaptation de Touchez pas au grisbi au cinéma en 1954 par Jacques Becker récoltera également un immense succès. Le roman décrit sur un ton nostalgique l’existence de Max le Menteur, un truand sur le déclin, au centre d’une trilogie comprenant deux autres titres qui, eux aussi, deviendront des films. Le Cave se rebiffe est réalisé par Gilles Grangier en 1961 tandis que Georges Lautner va très librement adapter « Grisbi or not grisbi » dans son film culte Les Tontons flingueurs (1963). Contrairement au film de Jacques Becker, les deux films suivants, laisseront de côté Max et seront traités sous l’angle de la comédie jubilatoire, sublimée par les dialogues inénarrables de Michel Audiard au sommet de son art. Le Cave se rebiffe, qui est conjointement scénarisé par Georges Lautner, Albert Simonin et Michel Audiard, est très librement inspiré du roman. Les dialogues ciselés vont être admirablement interprétés par un casting de choix. Dans Le Cave se rebiffe, Albert Simonin avait imaginé deux personnages, celui du cave (personne méprisée par le milieu qui refuse toute action malhonnête mais qui est vulnérable à l’arnaque) et celui du dabe (personnalité détenant une sorte d’autorité paternelle). Ces rôles vont être incarnés à la perfection par Maurice Biraud, le cave, et Jean Gabin, le dabe. Autour de ce duo exceptionnel, une foule de comédiens tels que Bernard Blier, Martine Carol, Frank Villard et Ginette Leclerc, excelle à donner au film sa dimension constamment hilarante. Les rôles secondaires, tout aussi désopilants, apportent leur contribution burlesque avec les prestations ubuesques de Françoise Rosay, Hélène Dieudonné ou Robert Dalban. On remarque que beaucoup des artistes présents dans ce film seront à l’affiche de la fameuse « suite » Les Tontons flingueurs, un peu comme si Le cave se rebiffe avait été une sorte de modèle. Jean Gabin, alors en contrat avec le producteur Jacques Bar, avait vu sa carrière relancée grâce à plusieurs films dialogués par Michel Audiard. Dans Le Cave se rebiffe, le grand comédien débitera à la perfection les répliques savoureuses et millimétrées qu’il lui a concoctées et qui, à l’image de tout le film, suscitent une jubilation irrésistible malgré certains propos sur les femmes un poil réactionnaires. Tout aussi mémorable et addictif que Les Tonton flingueurs, Le Cave se rebiffe est un petit bijou de la comédie policière à la française, vilipendée par les tenants de la Nouvelle Vague qui lui reprochaient sa réalisation trop traditionnelle en studio. Avec son casting étoilé et son intrigue saugrenue fourmillant de répliques cultes - c’était un des films préférés de Michel Audiard - Le Cave se rebiffe appartient indubitablement au patrimoine du cinéma français mais loin d’être un classique empesé cette comédie pétillante n’a rien perdu de sa vivacité.

 

Blu ray Le Cave se rebiffe

Commentaire technique

Image : copie HD, nouvelle copie tirée d'un Master restauré 2K par Eclair à partir du négatif camera (tournage en 35 mm), définition remarquable avec un piqué constant sur les détails sauf rares plans faillibles, grain argentique discret, bonne gestion des contrastes n’excluant pas ponctuellement un manque d’homogénéité, respect de l’original noir et blanc (pas de version colorisée « sacrilège » de 1995), noirs profonds, gris bien étagés, image propre

Son : mixage français 2.0 monophonique sans distorsion, dialogues très clairs, excellente dynamique sur les sons d’ambiance et la musique allègre de Francis Lemarque et Michel Legrand

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0054734/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework