Trois films de série B des années 70 en haute définition (en Blu-ray et DVD)

Blu ray 3 Films Sidonis 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Les Rescapés du futur : après la catastrophe de « Mondwest », il y a plusieurs années, la station de Delos est prête à ouvrir ses portes avec un nouveau « monde », « Futureworld ». Pourtant Chuck Browning, grand reporter de la ville, n'est toujours pas convaincu du projet, depuis la mort de l'un de ses amis qui revenait de ce nouveau Delos. Chuck, accompagné d'une de ses collaboratrices, est décidé à enquêter sur les causes de la mort de son ami. Ils découvrent que Delos prévoit de remplacer d'importants visiteurs par des doublures robotisées… prêtes à conquérir le monde.

LA SUITE APRÈS LA PUB

L’Horrible invasion : Verde Valley, une petite communauté rurale d'Arizona où la vie s'écoule paisiblement. Ou, du moins, s'écoulait jusqu'à que des animaux ne meurent dans des circonstances étranges, victimes de doses massives de poison dont le vétérinaire Rack Hansen ne parvient pas à trouver l'origine. Quand il y réussit, avec l'aide de l'entomologiste Diane Ashley, il est trop tard. Des dizaines de milliers de mygales déferlent déjà sur la ville, rendues plus agressives encore par les produits chimiques que le maire déverse sur elles.

Passeur d’hommes : la France occupée par le Troisième Reich, deux résistants demandent à un berger, d'escorter le professeur Bergson et sa famille jusqu'en Espagne. Appelé Le Basque, celui-ci accepte cette mission particulièrement périlleuse. Périlleuse parce qu'ils vont devoir franchir les Pyrénées en plein hiver, mais surtout échapper à Von Berkow, un officier SS de la pire espèce, prêt à mettre la région à feu et à sang pour les arrêter..

• Titre fançais : Les Rescapés du futur - L’Horrible invasion - Passeur d’hommes 
• Titre original : Futureworld - Kingdom of the Spiders - The Passage
• Support testé : Blu-ray
• Genre : science-fiction, thriller - horreur, fantastique - guerre, historique
• Année : 1976, 1977, 1979
• Réalisation : Richard T. Heffron, John « Bud » Cardos, J. Lee Thompson
• Casting : (1) Peter Fonda, Blythe Danner, Arthur Hill, Yul Brynner, John P. Ryan, Stuart Margolin, Allen Ludden, Robert Cornthwaite (2) William Shatner, Tiffany Bolling, Woody Strode, Lieux Dressler, David McLean, Natasha Ryan (3) Anthony Quinn, James Mason, Malcolm McDowell, Patricia Neal, Kay Lenz, Christopher Lee
• Durée : 1 h 47 mn 29 - 1 h 35 mn 05 - 1 h 41 mn 24
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1 (1, 2) - 2,35/1 (3)
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : (1) bande annonce (2 mn 44) - Le futur selon Crichton (2014, 24 mn 16) - Yul Brynner l’homme qui devint un roi (1995, 57 mn 41, réalisé par Gene Feldman) (2) commentaire audio avec Tiffany Bolling (VOST) - interview de Tiffany Bolling (8 mn 45) - interview de William Shatner (15 mn 57) - Les Petites bêtes qui montent par Marc Toullec narré par Christophe Champclaux (25 mn 16) - bande annonce (1 mn 48) (3) Anthony Quinn un original (1990, 57 mn 45, réalisé par Gene Feldman) - présentation par Patrick Brion (2014, 6 mn 32) - bande annonce (3 mn 20)
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

Ces trois films, déjà été édités en DVD il y a peu (2014) avec les mêmes bonus, relèvent de la série B de divertissement.
Les Rescapés du futur cherchait à récupérer le succès de Mondwest (Westworld) écrit et réalisé en 1973 par Michael Crichton : c’est en fait une suite qui misait sur la courte prestation muette (un rêve de 5 minutes) de Yul Brynner reprenant son rôle de cow-boy robot dans ce qui sera son dernier film. Filmé dans des décors futuristes, souvent réels comme les installations de la NASA, de Houston, ce film est surtout connu pour avoir été le premier long métrage à utiliser quelques images générées par ordinateur. Le moins qu’on puisse dire c’est que cette suite, malgré une recherche indéniable mais vaine d’inventivité narrative, est loin de valoir Mondwest en dépit de son couple de comédiens photogéniques, Peter Fonda et surtout Blythe Danner qui focalise l’attention. Cet opus est bien trop daté pour attirer l’attention des fans de la série à succès Westworld et paraît, en comparaison, encore plus dépassé que son modèle ! En même temps, cet aspect désuet n’est pas sans intérêt puisqu’on pourra juger du sacré coup de vieux pris par la technologie de pointe des années 70. Les Rescapés du futur est sans doute plus captivant pour le thème abordé, les dangers de la robotique et de l’intelligence artificielle, que pour ses qualités formelles.
L’Horrible invasion est l’archétype du petit film d’horreur au budget limité et au scénario à suspense basé sur l’emprise progressive de créatures venimeuses, en l’occurrence une multitude d’araignées qui vont menacer jusqu’à l’existence des héros, le vétérinaire Rack, joué par William Shatner, et la jolie scientifique Diane, incarnée par Tiffany Bolling. Si la menace est différente, ce film reprend les recettes angoissantes et éprouvées du film emblématique de l’époque Les Dents de la mer (1975). Et nul doute que le réalisateur John « Bud » Cardos s’est souvenu de sa participation au film d’Alfred Hitchcock, Les Oiseaux (1963). Assez bavard et pas toujours très énergique, L’Horrible invasion ménage cependant quelques belles scènes de tension combinant caméra subjective et fausses araignées. La plus grande difficulté du film consista à travailler et maintenir en vie les quelques 5000 tarentules utilisées pour les gros plans où elles ne sont jamais montrées entrain d’attaquer mais où, dans certaines scènes, elles sont manifestement tuées sans ménagement ! Filmé comme un western et doté d’effets spéciaux assez limités, L’Horrible invasion distille néanmoins avec efficacité le danger latent de ces araignées : scène d’ouverture, scène dans le bungalow, plan final… autant d’images mémorables laissé par ce film culte
Passeur d’hommes a été réalisé dans les Hautes-Pyrénées par J. Lee Thompson, auteur du célèbre Les Canons de Navarone (1961), avec un casting de prestige, ce qui n’empêchera pas le retentissant échec commercial du film. Le scénario a été adapté par Bruce Nicolaysen de son propre roman « Perilous Passage » (1976). On se souviendra surtout de la prestation de Malcolm McDowell en nazi sadique préfigurant, sans aucun doute, le personnage incarné par Christoph Waltz dans Inglourious Basterds (2009) mais l’acteur désavouera ce rôle qu’il avait pris uniquement pour des raisons financières. Passeur d’hommes est une série B d’action ayant pour cadre la Seconde guerre mondiale et plus précisément la lutte pour la survie d’un petit groupe d’individus, mais la gravité du propos est sacrément entamée par l’interprétation caricaturale de Malcolm McDowell et le cabotinage constant d’Anthony Quinn. La noirceur des faits et l’ambiance glaciale de l’intrigue n’invitent pas à l’empathie, ce qui bien dommage au regard de la qualité des rôles secondaires tenus par l’excellent Michel Lonsdale, qui vient de nous quitter, et le non moins charismatique Christopher Lee.

LA SUITE APRÈS LA PUB

 

Blu ray 3 Films Sidonis

Commentaire technique

Les Rescapés du futur

Image : copie HD, définition faible (tourné en 1,37/1 mais cadré en projection en 1,85/1) et piqué absent d’une image trop douce, assez bon contraste, étalonnage chaud aux teintes approximatives, colorimétrie peu naturelle, image non exempte de défauts
Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, dynamique correcte, pas de distorsion, spectre limité ; VF 2.0 monophonique ancienne, peu naturelle, voix dominantes

L’Horrible invasion

Image : copie HD, excellente définition et très bon piqué, grain argentique homogène (tournage en 35 mm avec Arriflex), excellent contraste, étalonnage chaud, colorimétrie vive aux tons saturés, image nettoyée de ses défauts 
Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, bon équilibre voix, ambiances et musique, belle dynamique ; VF 2.0 monophonique, doublage soigné et très présent mais manquant de naturel

Passeur d’hommes

Image : copie HD, définition variable selon les plans, grain argentique discret (tournage en 35 mm), contraste pas assez maitrisé dans les basses lumières, image ponctuellement bouchée, étalonnage naturaliste, colorimétrie froide réaliste manquant d’éclat, quelques défauts
Son : mixage anglais 2.0 monophonique, clarté des dialogues perfectible, bonne dynamique sur les scènes d’action ; VF 2.0 monophonique ancienne, pas toujours d’une grande clarté

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3/5) sauf L’Horrible invasion etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5) sauf Passeur d’hommes etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

LA SUITE APRÈS LA PUB

IMDb 
Les Rescapés du futur : https://www.imdb.com/title/tt0074559/
L’Horrible invasion : https://www.imdb.com/title/tt0076271/
Passeur d’hommes : https://www.imdb.com/title/tt0079700/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework