Petit pays : poignantes déchirures ethno-familiales (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray Petit pays 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Dans les années 1990, un petit garçon vit au Burundi avec son père, un entrepreneur français, sa mère rwandaise et sa petite sœur. Il passe son temps à faire les quatre cents coups avec ses copains de classe jusqu'à ce que la guerre civile éclate mettant une fin à l'innocence de son enfance.

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Petit pays
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 2020
• Réalisation : Éric Barbier
• Casting : Jean-Paul Rouve, Djibril Vancoppenolle, Dayla De Medina, Isabelle Kabano, Tao Monladja, Ruben Ruhanamilindi, Brian Gakwavu, Kenny Hubbawiwe
• Durée : 1 h 52 mn 08
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 français/kiniarwanda/kirundi/Swahili
• Bonus : interviews exclusives réalisées lors de l'avant-première à Kigali : Gaël Faye (7 mn 03), Éric Barbier (3 mn 39), Djibril Vancoppenolle (5 mn 53) - scènes coupées (4 mn 34)
• Éditeur : Pathé !

Commentaire artistique

En 2016, Gaël Faye, artiste franco-rwandais réputé pour son talent de rappeur, publie son premier roman, en partie autobiographique, « Petit pays », vite remarqué et plusieurs fois récompensé. Il est question d’un jeune garçon, vivant dans l’insouciance à Bujumbura capitale du Burundi, qui va être rattrapé par l’horreur de la guerre civile au Burundi et par celle du massacre des Tutsis par les Hutus au Rwanda. Cette vision de la barbarie à hauteur d’enfant suscita immédiatement un vif succès de librairie qu’il était tentant de prolonger en adaptant l’ouvrage pour le cinéma. C’est chose faite, avec l’accord de l’auteur qui entrevoie dans ce média grand public l’opportunité de donner une visibilité internationale à son pays natal, traité jusque-là dans les films sous une forme plutôt stéréotypée. Avec la collaboration indispensable de Gaël Faye, c’est Éric Barbier qui va s’atteler à la tâche et réaliser Petit pays, la version cinématographique, qui comme dans le roman, utilise un procédé dramatique classique : l’évocation d’évènements historiques majeurs vu par le prisme individuel d’un personnage dont on adopte le point de vue. La force du roman, comme celle du film, est de nous placer au niveau d’un jeune enfant attachant qui ne comprend pas tout ce qui se passe autour de lui et qui, par sa situation familiale, est au cœur de tensions ethniques virant à la tragédie. Si le film tend à se distancier de la naïveté intrinsèque du roman, il a le mérite de présenter, en les concentrant, les enjeux politiques et sociaux souvent mal connus. Il le fera par le biais des choix que devra faire Gaby (Djibril Vancoppenolle), confronté à sa propre identité, partagé entre Yvonne (Isabelle Kabano), une mère tutsie réfugiée, et Michel (Jean-Paul Rouve) un père français « colonialiste ». Le casting, primordial pour transmettre l’intensité des relations compliquées qui se développent durant cette période troublée, est tout à fait crédible. L’autre atout de Petit pays est le soin méthodique apporté à une reconstitution quasi documentaire qui n’a rien sacrifié à l’authenticité : tournage au Rwanda, dialectes respectés, etc. D’ailleurs la plupart des interprètes qui entourent les rares acteurs du film sont des non-professionnels : eux seuls étaient en mesure de reproduire les codes sociaux spécifiques du pays d’autant qu’ils ont vécu réellement les situations dépeintes dans le film. Petit pays est donc bien plus qu’une fiction centrée sur un garçonnet : c’est un témoignage indirect mais très fort sur un génocide et sur les traumatismes inaltérables qu’ont subi un pays et sa population. Drame historique et drame familial, Petit pays risque le pari d’exprimer l’indicible par le truchement d’une fiction : inutile de dire que quel que soit le niveau d’intensité atteint par le film, il sera bien difficile de ressentir viscéralement ce que les locaux ont réellement éprouvé. La sincérité de la réalisation et l’authenticité du tournage méritent cependant d’être encouragées et Petit pays aura au moins l’intérêt de nous remémorer, sans image complaisante, une des pages les plus tragiques de l’histoire africaine de ces dernières années.

 

Blu ray Petit pays

Commentaire technique

Image : copie HD, très belle définition et excellent piqué sur les détails et les textures, gestion sans faille des contrastes, image lumineuse, noirs profonds, étalonnage naturaliste, colorimétrie aux teintes réalistes et tons nuancés

Son : mixage multilingue 5.1, dialogues clairs, excellente dynamique sur les ambiances et sur les musiques, spatialisation immersive naturaliste avec une ouverture réaliste de la scène sonore sur tous les surrounds, LFE efficace

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt9665968/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework