Jardins de pierre : une réflexion intimiste sur l’inanité de la guerre (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Jardins de pierre 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

En 1969 en Virginie, dans le cimetière d'Arlington, immense « jardin de pierre », Jackie Willow est inhumé avec quinze de ses camarades. Le sergent Hazard, présente à la cérémonie, retrace l'histoire personnelle de ce soldat qu'il a jadis chaperonné. Parti pour le Viêt Nam la tête pleine d'idéaux, le naïf Willow s'aperçoit avec désespoir que cette guerre n'aurait jamais dû avoir lieu.

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Gardens of Stone
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1987
• Réalisation : Francis Ford Coppola
• Casting : James Caan, Anjelica Huston, James Earl Jones, D.B. Sweeney, Dean Stockwell, Mary Stuart Masterson, Dick Anthony Williams, Lonette McKee, Laurence Fishburne
• Durée : 1 h 51 mn 49
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 anglais - DTS-HD MA 1.0 monophonique français
• Bonus : édition prestige limitée avec le Blu-ray et le DVD du film - le fac-similé du dossier de presse français d'époque - un jeu de 5 photos - l'affiche du film (40 x 60)
• Bonus : Fantômes de guerre, analyse de Jean-Baptiste Thoret, réalisateur, historien du cinéma et directeur de collection DVD/Blu-ray (HD, 20 mn 14) - bande annonce originale (2 mn 36)
• Éditeur : Carlotta Films

Commentaire artistique

Jardins de pierre, film n° 13 de la collection édition prestige limitée (1000 exemplaires), a été réalisé par Francis Ford Coppola dans le creux de sa carrière en 1987, un an après Peggy Sue s’est marié (1986) et huit ans après Apocalypse Now (1979). Retour sur les conséquences de la guerre du Vietnam, ce film a été tourné au cimetière militaire d’Arlington avec la coopération des autorités. Ce film aura été éprouvant pour le réalisateur en raison de la mort accidentelle de son fils Gian-Carlo Coppola peu avant le tournage et du thème même du scénario, adapté d’un roman de Nicholas Proffitt (qui a servi trois ans à Arlington) par Ronald Bass, sur les funérailles des soldats morts au combat : l’envers du décor. Ce film marque le retour magistral à l’écran de James Caan après cinq ans d’arrêt qui ont suivi Kiss Me Goodbye (1982). L’intrigue s’intéresse au soldat Jackie Willow (D.N. Sweeney), fils d’un héros de la guerre en Corée, affecté à la garnison spécialisée dévolue aux cérémonies militaires dans le cimetière. C’est par son biais que nous ferons connaissance des principaux officiers, amis de son père, aux personnalités typées : le sergent Clell Hazard (James Caan) et le sergent-major « Goody » Nelson (James Earl Jones), placés sous l’autorité de capitaine Homer Thomas (Dean Stockwell). Dans cet univers masculin, aux rapports humains complexes narrés par le film, deux actrices apportent une touche féminine : Samantha, voisine et petit amie de Clell, incarnée par Angelica Huston toute en beauté, et Mary Stuart Masterson qui joue Rachel, l’amour d’enfance du jeune Willow. Jardins de pierre joue dans le registre émotionnel (on sait d’avance ce qui arrivera à l’idéaliste Willow) et alterne, avec efficacité, les séquences d’intimité et les scènes quasi documentaires des magnifiques cérémonies (et leurs préparatifs) réglées au millimètre, superbement photographiées par Jordan Cronenweth. Sur ce petit monde, strictement organisé, pèse l’absurdité de la guerre, d’ailleurs dénoncée par les pacifistes, et le contraste entre le politique et le militaire, des contradictions qu’idéalement le récit voudrait réduire. Une fois encore, Francis Ford Coppola prouve son talent à diriger les acteurs du casting impeccable choisi pour son film et à mettre en scène, avec classe, aussi bien le décorum militaire indispensable au deuil que les instants fugaces d’intimité entre les protagonistes. Jardins de pierre offre un regard pertinent sur la guerre du Vietnam, et plus universellement sur les conséquences physiques et morales de tout conflit, tout en se démarquant radicalement des films lyriques sur le sujet (Voyage au bout de l’enfer, 1978, Platoon, 1986). Un constat poignant, démonstratif et mélancolique, sur les désillusions et les peines sans qu’aucune image de guerre ne soit montrée. Brillant. À découvrir sans hésitation.

 

Blu ray Jardins de pierre

Commentaire technique

Image : copie HD, nouvelle restauration, superbe définition avec un piqué chirurgical sur les visages, excellente restitution des textures, grain argentique discret (tournage en 35 mm avec caméras Panaflex), gestion irréprochable du contraste, noirs francs, image lumineuse et nettoyée de tout défaut, étalonnage et colorimétrie naturalistes, teintes réalistes et nuancées

Son : mixage anglais 2.0 « lossless » (au cinéma Dolby Stéréo), dialogues clairs et centrés, très bonne dynamique générale (salves, musique, etc.), spatialisation frontale mais effets stéréophoniques latéraux efficaces en particulier sur la musque de Carmine Coppola, LFE énergique ; VF 1.0 monophonique, doublage soigné, voix relativement bien fondues dans les ambiances, perte de l’ouverture stéréo de la VO

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0093073/

 

Combo prestige Blu-ray/DVD, Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework