Bertha Boxcar : le destin d’une pilleuse de train (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Bertha Boxcar 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

En Arkansas, pendant la Grande Dépression, Bertha Thompson assiste à la mort de son père. Seule, sans travail ni domicile, elle se déplace d'un coin à l'autre en utilisant les wagons de trains de marchandises. Elle fait la connaissance d'un syndicaliste révolté avec lequel elle va former un couple de pilleurs de trains.

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Boxcar Bertha
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame, policier
• Année : 1972
• Réalisation : Martin Scorsese
• Casting : Barbara Hershey, David Carradine, Barry Primus, Bernie Casey, John Carradine, Victor Argo, David Osterhout, Grahame Pratt
• Durée : 1 h 28 mn 47
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : interview d’Alexis Trosset (26 mn 16) - Bertha Boxcar par Julie Corman, entretien avec Myriam Brough (2020, 7 mn 03) - film annonce (2 mn 31) - DVD du film
• Éditeur : Rimini Éditions

Commentaire artistique

Selon Julie Corman, l’épouse du producteur, le projet était de parler d’une femme gangster pour surfer sur le sucés de Bloody Mama (1970). C’est le livre de Ben L. Reitman « Sister of The Road The Autobiography of Boxcar Bertha » qui va servir de prétexte au scénario de Bertha Boxcar, second long métrage de Martin Scorsese, qui avait été repéré par le producteur Roger Corman alors qu’il travaillait comme assistant-réalisateur sur Woodstock (1970) de Michael Wadleigh. Contrairement à ce qui a été affirmé à l’époque, jamais l’héroïne supposée Bertha Thompson n’a été approchée par les scénaristes et, pour cause, puisque Ben L. Reitman révéla, dans la postface de la quatrième réédition de son livre, que son œuvre était une pure fiction inspirée de plusieurs femmes et, en particulier, d’une certaine Retta Toble. Sorte de road-movie ferroviaire rappelant Bonnie and Clyde (1967), film réalisé peu de temps auparavant par Arthur Penn, Bertha Boxcar narre en effet les exploits d’un couple durant la Grande Dépression. Elle, c’est Bertha Thompson dit « boxcar » (wagon couvert), une femme nomade revendiquant sa liberté incarnée par Barbara Hershey, charmante et sexy ; lui, c’est Bill Shelly dit « Big », un syndicaliste revendicatif, joué par David Carradine charismatique. Les deux acteurs étaient en couple au moment du tournage. Ils sont bien épaulés par les comédiens qui jouent les autres membres du gang de pilleurs de train dirigé par Bertha : Barry Primus (Rake Brown) et Bernie Casey (Von Morton). Malgré le sexe et la violence, des impératifs commerciaux imposés par le producteur, Martin Scorsese réussit à appliquer son style à ce drame efficace sur lequel plane son perfectionnisme légendaire et sa cinéphilie (Le magicien d’Oz) qui deviendront sa signature. Avec une intrigue pas particulièrement novatrice et finalement assez prévisible et un budget étriqué, Bertha Boxcar est typique des productions Corman fondées sur la débrouillardise et le recyclage narratif. Mais le talent conjugué des comédiens et du réalisateur a su démarquer ce film d’exploitation de ses semblables. En plein essor du Nouvel Hollywood et d’une liberté retrouvée, certaines séquences remarquables du film témoignent de la créativité du jeune cinéaste qui, à l’aube de sa carrière, a su imposer ses expérimentations. Bertha Boxcar est certes un film de commande, qui ne quitte jamais le terrain du divertissement et succombe à une description quelque peu misogyne de son héroïne, mais sa peinture d’une Amérique en crise laisse augurer de l’aptitude exceptionnelle de son auteur à la mise en scène. Interessant.

 

Blu ray Bertha Boxcar

Commentaire technique

Image : copie HD, bonne définition, du piqué dans les détails, grain argentique homogène et discret (tournage en 35 mm), image propre, contraste naturaliste, étalonnage réaliste chaud, colorimétrie chatoyante aux teintes vives et aux tons saturés

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs et équilibrés, dynamique conséquente sur les ambiances et la bande originale, pas de distorsion ou de souffle notoire ; VF 2.0 monophonique, claire, bonne dynamique, doublage manquant de naturel

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0068309/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework