Résurrection : Ellen Burstyn guérisseuse christique (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Resurrection 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Après un accident de voiture et la mort de son mari, Edna se découvre des pouvoirs paranormaux de guérison. De retour dans sa petite ville de naissance, elle met son don au service de la communauté, ce qui attire l'attention et la colère de l'église. Edna va tenter de faire entendre sa voix, entre la circonspection des psychologues et la pression des bigots, qui voient en elle une incarnation du diable.

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Resurrection
• Support testé : Blu-ray
• Genre : fantastique, drame
• Année : 1980
• Réalisation : Daniel Petrie
• Casting : Ellen Burstyn, Sam Shepard, Richard Farnsworth, Roberts Blossom, Clifford David, Pamela Payton-Wright, Jeffrey DeMunn, Eva Le Gallienne
• Durée : 1 h 43 mn 10
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : le film par Laurent Aknin (19 mn 04) - bande annonce (1 mn 13) - dans la même collection - jaquette réversible - DVD du film
• Éditeur : Elephant Films

Commentaire artistique

Inspiré par la personnalité de Rosalyn L. Bruyere, voyante et guérisseuse qui a été consultante sur le film, Résurrection de Daniel Petrie aborde le thème délicat, pour ne pas dire casse-gueule, de la « guérison psychique » et de son corollaire métaphysique, la spiritualité. Méconnu chez nous, ce film a fait un tabac aux USA. Photographié avec classe par Mario Tosi au Texas, quoique censé se dérouler au Kansas, il possède une mise en scène très classique qui ne brille pas par son modernisme. L’intrigue bénéficie néanmoins de deux atouts non négligeables : l’écriture plutôt inspirée de Lewis John Carlino, qui a su traiter en nuances ce récit semi fantastique aux frontières de la croyance religieuse, et l’interprétation remarquable d’Edna par Ellen Burstyn. Conçu au départ comme un thriller surnaturel, Résurrection a choisi une toute autre voie : celle de la narration pragmatique qui ne voudrait pas prendre parti et cantonne en début de métrage ses quelques scènes fantastiques de l’au-delà. Ces scènes évoquent l’expérience irréelle de la mort imminente vécue par Edna, plongée dans le coma et confrontée à la vision habituelle du tunnel et de la lumière blanche à son extrémité. Reste que le sens du film peut questionner : si les guérisons opérées par Edna, incapable de jamais en expliquer l’origine, semblent fonctionner simplement par la compassion et par l’amour du prochain, l’assimilation christique parait plus qu’évidente. D’ailleurs Cal, le personnage joué par Sam Shepard, dans l’un de ses premiers rôles au cinéma, l’exprime ouvertement : Ellen ne serait-elle pas un nouveau Christ au féminin ? Cet aspect terriblement mystique pourra déranger dans la mesure où Résurrection, qui semble faire le pari de l’observation objective, n’est pas aussi neutre que prétendu : ainsi l’étude scientifique des pouvoirs d’Edna est vite escamotée. La candeur de la dramatisation, toute sympathique qu’elle soit, ne masque pas le substrat religieux qu’elle exploite : très bien orchestrée, elle est même sublimée par la prestation magistrale d’Ellen Burstyn en guérisseuse pétrie d’émotion et distante de la religion, par opposition à un père fondamentaliste (Roberts Blossom), et par celle d’Edna Le Gallienne, en grand-mère admirative. Encensé par la critique outre-Atlantique qui a salué la performance de l’actrice et l’omniprésence de l’amour, maître mot du scénario, Résurrection, qui joue à l'excès de la corde mélodramatique et frôle bien souvent la bigoterie, peine à convaincre. Néanmoins, ne serait-ce que pour apprécier le jeu habité d’Ellen Burstyn, nommée pour l’Oscar qu’elle ne remportera pas, le film mérite la vision.

 

Blu ray Resurrection

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau master restauré HD, bonne définition et piqué sur les gros plans, grain argentique homogène (tournage en 35 mm avec caméras Panaflex), excellente gestion du contraste et image très bien nettoyée, étalonnage naturaliste, colorimétrie chaude aux teintes réalistes et aux tons nuancés

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, bonne dynamique qui sert bien la musique de Maurice Jarre, pas de distorsion ou de défaut particulier, rapport ambiances/voix équilibré ; VF 2.0 monophonique, claire, doublage soigné mais manquant de naturel

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0081414/

 

Combo Blu-ray/DVD et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework