Le Démon de l'or : un western noir et insolite (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Demon de l or 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Afin de garder pour lui seul le secret de l'emplacement d'une fortune gigantesque en or, Jacob Walz n'hésite pas à abattre trois hommes, dont son meilleur ami. De retour à Phoenix, Arizona, il ne peut cacher sa soudaine richesse. Si toute la ville épie ses moindres faits et gestes, Julia Thomas se montre plus habile que ses concitoyens. Elle séduit Walz et, sans que son mari ne soit jamais très loin, entreprend de le manipuler de manière à trouver l'emplacement de l'or…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Lust for Gold
• Support testé : Blu-ray
• Genre : western
• Année : 1949
• Réalisation : S. Sylvan Simon
• Casting : Ida Lupino, Glenn Ford, Gig Young, William Prince, Edgar Buchanan, Will Geer, Paul Ford
• Durée : 1 h 29 mn 59
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : boîtier Blu-ray avec fourreau contenant le Blu-ray et le DVD du film - présentation du film par Patrick Brion (2021, 7 mn 37) et François Guérif (2021, 14 mn 06)
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

Le Démon de l’or a été filmé en Arizona sur les lieux mêmes où une légende, qui a inspiré le scénario, situe l’emplacement d’une mine d'or dite du « Hollandais perdu » (Lost Dutchman's Gold Mine). Un certain Jacob Walz, incarné dans le film par Glenn Ford, qui prétendait avoir redécouvert la mine d’or dans les années 1850, est mort dans son ranch en 1891. Il avait été soigné par Julia Thomas, nom du personnage joué par Ida Lupino, qui se vanta que le mourant lui avait alors révélé l'emplacement. En 1931, Adolph Luth, explorant Superstition Mountain à la recherche de la mine, a été tué : son crâne sera retrouvé six mois plus tard avec deux impacts de balles ainsi que et son chéquier sur lequel il indiquait avoir localisé la mine… Barry Storm, interprété par William Prince, a plus tard publié le livre « Thunder God's Gold » (1945), qui a servi de base au scénario : le romancier affirmait avoir été la cible à Superstition Mountain d’un mystérieux tueur à fusil. Tous ces éléments, constituant une véritable légende de l’Ouest aux innombrables variantes, ont été fortement remaniés par l’intrigue du film Le Démon de l’or, produit et signé par le méconnu S. Sylvan Simon, surtout associé au duo Abbott et Costello. Celui-ci assura la réalisation du western quand George Marshall, mécontent des interventions incessantes du producteur, abandonna le film. Outre son scénario surprenant qui entremêle deux histoires situées à un demi-siècle d’intervalle, Le Démon de l’or est un drame d’une noirceur extrême, presque anormale pour un western des années 40. Le trio formé par Ida Lupino (Julia), Glenn Ford (Walz) et Gig Young (Pete), dans la partie de l’intrigue qui se déroule en 1880, réunit une brochette d’individus plus sinistres les uns que les autres, tous également méprisables et cupides, incapables de rédemption : un trio amoral comme rarement vu à l’écran à cette époque ! Le récit ne laisse aucune chance aux protagonistes qu’il dépeint comme des salauds dénués de scrupule. Dans le présent, c'est-à-dire en 1949, le récit prend des allures de chasse au trésor, mâtinée de polar, et pimentée par l’existence d’un mystérieux tueur. Mais elle n’est guère plus empathique, associant l’ambigu Wiser joué par Edgar Buchanan au « héros »/narrateur de l’histoire Barry Storm incarné par William Prince. Magnifiquement filmé en noir et blanc par Archie Stout, le grand chef-opérateur des westerns prestigieux des années 30/50, Le Démon de l’or fascine autant pas son casting que par sa construction. Côté interprétation, Ida Lupino, talenteuse comédienne de film noir et réalisatrice inspirée, affronte une autre grande star hollywoodienne, Glenn Ford et compose avec lui un duo intense qui surprend par l’antipathie que suscitent les personnages mais capte l’attention. Le film déconcerte aussi par son découpage « sandwich », puisque les séquences contemporaines du 20ème siècle (début et fin) encadrent un très long flash-back se passant à la fin du 19ème siècle ! Pour toutes ces curiosités qui le démarquent des productions du moment, le western Le Démon de l’or est à recommander, son caractère hybride le destinant à un public plus large que les seuls fans du genre.

 

Blu ray Le Demon de l or

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau master HD restauré, bonne définition, image propre, grain argentique discret, contraste naturaliste, gris bien étagés, noirs francs, blancs nuancés

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, pas de distorsion, bonne dynamique, spectre très limité et fluctuant dans les aigus ; VF 2.0 monophonique, voix claires, bonne dynamique, doublage ancien décollé des ambiances et artificiel

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile griseetoile griseetoile grise(2/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0041610/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework