PUBLICITÉ

La Fin du monde : le premier film parlant d’Abel Gance (en Blu-ray et DVD)

Blu ray La Fin du monde 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Suite à la découverte d'une comète qui fonce droit sur la terre, l’astronome Jean Novalic, aidé de son frère Jean, parvient à unifier toutes les nations du monde et à faire proclamer une République Universelle…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : La Fin du monde
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1931
• Réalisation : Abel Gance
• Casting : Abel Gance, Colette Darfeuil, Vanda Vangen, Sylvie Grenade, Jeanne Brindeau, Samson Fainsilber, Jean d'Yd, Georges Colin, Victor Francen
• Durée : 1 h 34 mn 58
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français, anglais
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus : Sur la trace d’un rêve, avec les interventions de Serge Bromberg, spécialiste du cinéma, Christophe Gauthier, historien du cinéma, Léon Rousseau, ingénieur du son et Laurent Véray, spécialiste d'Abel Gance (2021, 38 mn 21, film de Roland-Jean Charna) - Autour de la fin du monde, court-métrage « Making of » d’Eugène Deslaw, avec ou sans présentation de Laurent Véray (1930, 15 mn 12) - bande annonce (5 mn 15)
• Éditeur : Gaumont

Commentaire artistique

Le film d’Abel Gance La Fin du Monde « vue, entendue, interprétée d’après un thème de Camille Flammarion », est qualifié au générique de « super-production arrangée et montée par L’Écran d’art ». Bercé par les Ondes musicales Martenot, ce n’est certainement pas un grand film du cinéaste visionnaire qui d’ailleurs n’a pas été tendre plus tard et le jugea sévèrement en le taxant de désastre « exécrable » ! Pourtant, comme avec la plupart de ses œuvres et malgré ses défauts, La Fin du Monde mérite amplement d’être découvert : épique, grandiloquent, théâtral et inégal surtout dans sa première partie mélodramatique peu convaincante (Crucifixion revisitée) mais fresque impressionnante bien que qu’amputée et raccourcie, passant de 3 heures à 90 minutes par la volonté de la production. C’était la première incursion d’Abel Gance dans le cinéma parlant alors que la technique est balbutiante : on sait que le réalisateur était féru des nouvelles techniques cinématographiques mais son film va souffrir d’un choix incompréhensible de procédé sonore. En effet, le système Gaumont-Petersen-Poulsen, totalement malcommode et inefficace (cf. bonus) va plomber la qualité finale du film : même restaurée, la copie reste parfois assez inaudible... Cette erreur, rédhibitoire, n’arrangera pas la prestation des acteurs : Able Gance soi-même, Victor Francen ou Colette Darfeuil, qui auront bien du mal à interpréter leurs personnages qu’ils surjouent comme au temps du muet. La puérilité du scénario a du mal à convaincre, même si son message, apologie sur la fraternité universelle qui préfigure celui de J’accuse (1938), est digne de considération. Tout comme ses intentions initiales de grand spectacle sonore destiné à sidérer les foules et dont l’état actuel n’est guère plus que le fantôme du projet ambitieux de son auteur. Abel Gance, toujours précurseur, devançait la vogue des films catastrophes hollywoodiens avec, en sus, le désir de faire œuvre d’auteur. Un sacré visionnaire qui anticipait le crash boursier de 1936 et la veine si contemporaine du complotisme.

 

Blu ray La Fin du monde

Commentaire technique

Restauration 2K effectuée en 2021 par Eclair Classics (image) et Diapason L.E. (son) d’après le scan 4K du contretype conservé par la Cinémathèque française et du négatif nitrate des Archives françaises du film

Image : copie HD, définition allant de plans très détaillés et piqués à d’autres plus diffus et adoucis à la prise de vue, grain argentique présent (tournage en 35 mm, Master Format 2021 2K), image nettoyée de ses principaux défauts et légère instabilité, contraste variable avec fluctuations de densité, noirs profonds mais parfois manquant de matière, gris nuancés

LA SUITE APRÈS LA PUB

Son : mixage français 2.0 monophonique, clarté variable des dialogues (résultant du procédé d’enregistrement sonore Gaumont-Petersen-Poulsen défaillant avec R. Baudoin comme ingénieur du son), parfois rendus confus par l’importance des bruits d’ambiance, la musique et le souffle conséquent, bonne dynamique, haut du spectre limité, variation d’intensité, défauts sonores

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0021864/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus