PUBLICITÉ

La Guerre est finie : une mise en scène exceptionnelle d’Alain Resnais (en Blu-ray et DVD)

Blu ray La Guerre est finie 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

En 1965, Franco est au pouvoir en Espagne. Diego, un militant clandestin républicain, revient à Paris où vit sa femme. En désaccord avec ses propres camarades, il l'est aussi avec une étudiante avec laquelle il a une brève aventure. Les deux femmes, cependant, vont joindre leurs efforts pour le sauver de la police franquiste.

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : La Guerre est finie
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 1966
• Réalisation : Alain Resnais
• Casting : Yves Montand, Ingrid Thulin, Geneviève Bujold, Jean Dasté, Dominique Rozan, Jean-François Rémi, Marie Mergey, Michel Piccoli
• Durée : 2 h 01 mn 51
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,66/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français, anglais
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus : Le Cinéma-cerveau par Michel Ciment, critique (11 mai 2021, 27 mn 59) - C’était leurs vingt ans avec Patrick Rotman, historien (2 juin 2021, 28 mn 33) - L’Élan de la mémoire avec Jaime Céspedes, universitaire (8 avril 2021, 17 mn 43) - La Guerre est finie restauré (3 mn 02) - bande annonce (3 mn 07)
• Éditeur : Gaumont

Commentaire artistique

Coproduction franco-suédoise, La Guerre est finie a été réalisé par Alain Resnais en 1966 sur un scénario de Jorge Semprún, écrivain et homme politique, devenu ministre de la culture dans le gouvernement socialiste de Felipe González entre 1968 et 1991. Le film, qui devait représenter la France au festival de Cannes, sera retiré de la compétition sous la pression du ministère de l’intérieur franquiste. Le film récoltera néanmoins divers prix dont un prix Luis-Buñuel créé pour la circonstance. L’intrigue, bien que fictionnelle, est fortement inspirée de l’activité clandestine de son auteur en Espagne en tant que membre militant du Parti communiste espagnol exilé à Paris et de ses différents avec son secrétaire général. Jorge Semprún a indiqué que le thème de La Guerre est finie était de dénoncer l’impossibilité de téléguider une action de masse depuis l’étranger. Dans le film, Yves Montand incarne Diego Mora, un militant espagnol impliqué dans un réseau chargé de véhiculer les idées et les personnes entre la France et l’Espagne sous le joug franquiste. Le récit situe l’action à un moment où le général Franco est au pouvoir depuis plus de trente ans et où les clandestins sont désabusés par l’inertie de la doctrine : Diego Mora peine encore à croire à l’appel à la grève générale lancé à Paris loin des réalités du quotidien. D’autant qu’il va être confronté à un nouveau courant antifranquiste plus jeune et plus déterminé à l’action violente, incarné par Nadine une jolie militante (Geneviève Bujold). Cette perspective, qu’il estime erronée, accrédite un peu plus le sentiment pessimiste d’une impuissance généralisée. Contrairement à ses films d’auteur précédents, Alain Resnais traite de la crise existentielle vécue par le héros sous la forme d’un thriller et maitrise à la perfection l’intensité du suspense jusque dans sa morosité : la mise en scène est nettement plus classique et tranche avec les codes de la Nouvelle Vague. La Guerre est finie, sous ses dehors prosaïques, n’est cependant pas un film simpliste et implique constamment le spectateur dans un entremêlement guère intuitif de faits passés ou futurs à réassembler. Flashbacks et flashforwards concourent à une narration en apparence linéaire qui questionne la mémoire et sème le trouble : La Guerre est finie est une expérience sans pareil qui mêle intimement les tourments intimes et la trivialité du thriller. Malgré sa constante ambiguïté, c’est un des films les plus accessibles d’Alain Resnais servi admirablement par ses interprètes. Dans la multitude d’excellents acteurs qui participent à ce film, on retiendra la participation d’Ingrid Thulin (Marianne), Jean Bouise (Ramon), Michel Piccoli (douanier), Paul Crochet (Roberto). La belle restauration du film offre une excellente opportunité de revoir cette œuvre remarquable.

 

Blu ray La Guerre est finie

Commentaire technique

Image et son restaurés par Gaumont : scan et restauration 4K par le laboratoire Eclair

Image : copie HD, bonne définition, précision dans le détail, grain argentique conservé (tournage en 35 mm), contraste naturaliste sans excès, image sombre et un peu terne sur certains plans en extérieurs, défauts nettoyés, gris bien étagés, noirs denses, blancs nuancés

LA SUITE APRÈS LA PUB

Son : mixage 2.0 monophonique français, dialogues très intelligibles et équilibrés, souffle marqué, haut du spectre limité avec des distorsions sur les aigus (chœur du générique), bonne dynamique

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0060481/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus