PUBLICITÉ

Paiement cash : une vengeance énergique (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Paiement Cash 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Industriel à Los Angeles, Harry Mitchell mène une existence paisible auprès de sa femme. Mais un jour, tout bascule. Trois individus lui font savoir qu'ils sont en possession de la vidéo de ses ébats avec sa jeune maîtresse. Contre la somme de 100.000 $ par an, ils lui promettent le silence. Plutôt que de céder au chantage, Mitchell tente de monter les maîtres-chanteurs les uns contre les autres. Une stratégie à haut risque et à l'issue incertaine…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : 52 Pick-up
• Support testé : Blu-ray
• Genre : thriller
• Année : 1986
• Réalisation : John Frankenheimer
• Casting : Roy Scheider, Ann-Margret, Vanity, John Glover, Robert Trebor, Clarence Williams III, Lonny Chapman, Kelly Preston, Doug McClure
• Durée : 1 h 50 mn 16
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 stéréophonique anglais - DTS-HD MA 2.0 monophonique français
• Bonus : combo avec le Blu-ray et le DVD du film - présentation du film par Olivier Père (2021, 43 mn 19) - Les films de de John Frankenheimer (1997, The Directors : The Film of John Frankenheimer, 56 mn 11, réalisation Robert J. Emery) - bande annonce (1 mn 44)
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

Paiement cash est adapté du roman « Fity-Two Pickup » (1974) d’Elmore Leonard, auteur dont les ouvrages ont été très souvent transposés au cinéma et à la télévision (3 h 10 pour Yuma, Mr. Majestyk, Get Shorty, etc.). Une première version du roman, déjà produite par Cannon, avait été réalisée en 1984 par Jack Lee Thompson sous le titre L’Ambassadeur insérant l’intrigue dans le contexte politique précis de la guerre israélo-palestinienne. L’échec de cette médiocre adaptation conduisit Cannon à financer une nouvelle version plus fidèle du roman en 1986 qui sera, cette fois-ci réalisée avec talent et efficacité par John Frankenheimer qui, séduit par le livre, avait proposé ses services. Le scénario, cette fois-ci issu de la collaboration entre Elmore Leonard et John Stepping, situe l’action Los Angeles. Dans la carrière (cf. bonus) en dents de scie du cinéaste, Paiement cash apparaît comme un thriller fascinant et énergique même si il ne constitue pas une œuvre exceptionnelle dans sa filmographie diversifiée. Ce thriller bénéficie de la présence de deux interprètes de prestige et très professionnels, Roy Scheider et Ann-Margret, qui incarnent le couple Hary et Barbara Mitchell, ainsi que de celle de l’actrice et chanteuse canadienne Vanity (Denise Katrina Matthews). Mais Paiement cash est surtout mémorable pour son trio de vilains dépassés par leur coup qui sont interprétés avec jubilation par John Glover (Alan), Clarence Williams III (Bobby) et Robert Trebor (Leo). Comme Alan est, dans l’intrigue, un réalisateur de film porno, plusieurs scènes nous plongent dans le milieu, ce qui donna lieu à de nombreux caméos de réels acteurs et actrices porno (Randy West, Amber Lynn, etc.). Thriller d’une grande violence, ce film sans concession, plutôt désenchanté et fondé sur le thème assez banal de la vengeance, ne laisse aucun espoir à la plupart de ses protagonistes. L’habileté de la mise en scène, pour laquelle le réalisateur ne rechigne pas à s’auto-plagier, le rythme sans faille de la narration (excepté pour le rôle inabouti confié à Ann-Margret) et l’efficacité de l’intrigue hissent Paiement cash au niveau de l’excellent film de divertissement, fertile en rebondissements. Un thriller peu connu qui mérite la vision.

 

Blu ray Paiement Cash

Commentaire technique

Image : copie HD, bonne définition mais grain argentique conservé assez présent (tournage en 35 mm, Master Format probablement 2K), contraste naturaliste, image lumineuse, noirs assez denses, étalonnage réaliste chaud, colorimétrie restaurée (couleurs TVC) aux teintes plus ou moins naturelles, tons saturés, image propre

Son : mixage anglais 2.0 stéréophonique (le film est mixé en Ultra-Stéréo), dialogues clairs, bonne dynamique générale sur les scènes d’action, pas de distorsion ou de souffle, spatialisation frontale ouverte qui profite surtout à la musique de Gary Chang ; VF 2.0 monophonique plus étriquée et plus sourde, doublage soigné

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0090567/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus