PUBLICITÉ

Le Bazaar de l'épouvante : une adaptation honorable de Stephen King (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Bazaar de l epouvante 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Castle Rock est la plus paisible des villes américaines. Les événements sont rares, et l'arrivée de Leland Gaunt en constitue un de taille. Il s'installe dans une vieille boutique et y propose, pour un prix dérisoire, les objets dont chacun rêve depuis longtemps. Le succès est immédiat, mais, imperceptiblement, ces achats réveillent des haines enfouies. La violence, la mort et l'apocalypse règnent désormais à Castle Rock.

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Needful Things
• Support testé : Blu-ray
• Genre : horreur
• Année : 1993
• Réalisation : Fraser C. Heston
• Casting : Max von Sydow, Ed Harris, Bonnie Bedelia, Amanda Plummer, J.T. Walsh, Ray McKinnon, Duncan Fraser, Valri Bromfield
• Durée : 2 h 00 mn 43 (version cinéma) 3 h 00 mn 40 (version longue)
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1 (version cinéma) 1,37/1 (version longue)
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 anglais, français
• Bonus : combo avec le Blu-ray du film en version cinéma restaurée et la version longue inédite, Master SD (VOST, 4/3, Dolby Digital 2.0 stéréophonique, 3 h 00 mn 40), le DVD du film en version cinéma et le DVD du film en version longue inédite - livret « Le Bazaar de l’épouvante : Nos âmes au diable » (20 pages)
• Bonus : commentaire audio de Fraser Heston avec ou sans sous-titres - film promotionnel (VOST, 5 mn 37) - film annonce VF et VO (1 mn 56)
• Éditeur : Rimini Éditions

Commentaire artistique

Le Bazaar de l’épouvante est la version cinématographique du roman de Stephen King «Needful Things» (1991) (choses indispensables) paru en France sous le titre «Bazaar» (1992). C’est le 25ème roman de l’auteur dans lequel il semble vouloir en finir avec sa bourgade fictive de Castle Rock. Comme à son habitude, il s’agit tout autant d’une intrigue mêlant horreur et fantastique que d’une étude de caractères. Il y décrit, en effet, une kyrielle de personnages fascinants constituant un spécimen de groupe social qui courre à sa perte en succombant au consumérisme et à la soif du pouvoir. Selon Stephen King, ce roman lui a été inspiré par la faillite des valeurs sociales qui s’accomplit dans les années 80 et qu’il a concrétisées en boutique de curiosités. Considéré comme un des meilleurs textes de Stephen King, la transposition cinématographique pouvait laisser craindre le pire. Un premier scénario, très fidèle, est rédigé par Lawrence D. Cohen pour le cinéaste Peter Yates mais le projet échoue. C’est Fraser C. Heston (le fils de Charlton qui figure Moïse nouveau-né dans son berceau dans Les Dix Commandements) qui hérite du film intitulé en VF Le Bazaar de l’épouvante : ce sera son premier long-métrage. Il demande alors à W.D. Richter d’écrire un nouveau scénario limité aux personnages principaux. Malgré ce choix, le film tourné en Colombie Britannique se révèlera trop long et sera sérieusement amputé de près de soixante minutes (cf. une version alternative est donnée en bonus). La version cinéma qui en résulta - la seule reconnue par son réalisateur - subira un échec total au box-office et une critique très mitigée. Ce n’était pas mérité même si, comparée à la complexité et à la richesse narrative du roman, la version cinéma fait pâle figure. Mais toute adaptation implique nécessairement une réécriture généralement simplificatrice. Pour cette histoire, l’ambiguïté de la nature de Leland Gaunt est vite percée à jour, ce qui déplace l’intérêt principalement vers les divers personnages qui ont tous une mauvaise raison de vouloir céder leur âme au diable. Hormis Ed Harris qui joue le shérif héroïque Alan Panghorn, présent dans d’autres livres de Stephen King, et Max Von Sydow, qui incarne avec élégance et suavité un Lucifer qui ne dit pas son nom mais qui se montrera grandement perturbateur, tous les autres protagonistes qui cèdent à la tentation sont interprétés par un casting convaincant : Amanda Plummer (Nettie), Bonnie Bedelia (Polly), J.T. Walsh (Danforth). La mise en scène, très classique, avec rapides flash-backs en noir et blanc, sert très bien l’histoire qui fonctionne parfaitement en version cinéma alors que la version longue alanguit le rythme. Le Bazaar de l’épouvante restitue efficacement les agissements du Malin, maître de la manipulation, avec la description des rapports difficiles entre les habitants de Castle Rock (Catholiques contre Baptistes), la soif de pouvoir exacerbée de certains, les turpitudes enfouies de tous et une fin apocalyptique avec une conclusion proche de celle du roman. Au final, la version de Fraser C. Heston, demeure honorable : très bien interprétée, réalisée avec efficacité et respectant partiellement l’esprit du roman même si elle ne pouvait réellement traduire sa profusion. Pas trop datée, elle demeure une tentative estimable d’adaptation de l’œuvre de Stephen King, si souvent malmenée par le cinéma et la télévision.

 

Blu ray Le Bazaar de l epouvante

Commentaire technique

Image : copie HD, Master restauré, excellente définition et piqué sur les détails, grain argentique homogène (tournage en 35 mm), gestion sans faille des contrastes, image lumineuse, nuancée en basse lumière, noirs denses, étalonnage chaud, colorimétrie chatoyante aux teintes vives et ton saturés, image propre assez bien nettoyée (rares défauts)

Son : mixage anglais 5.1 (remix : film en Dolby SR), dialogues clairs et équilibrés au centre, excellente dynamique sur les ambiances et la musique angoissante de Patrick Doyle, spatialisation naturaliste harmonieuse aux effets immersifs discrets (bruit naturels, pluie, explosions) mais efficaces, pas de distorsion ; VO 2.0 stéréo moins ample mais dynamique et ouverte frontalement (idem sur la version longue) ; VF 5.1 claire, dynamique, doublage soigné mais voix pas assez intégrées aux ambiances et peu naturelles ; VF 2.0 dynamique et claire

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0107665/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus