PUBLICITÉ

Le Passage du Canyon : un western magistral hors des sentiers battus (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Passage du Canyon 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

En 1856, tandis que la ruée vers l'or embrase tout l'Oregon, Logan Stewart accepte, à la demande de son ami Camrose, de convoyer de Portland à Jacksonville la fiancée de ce dernier, Lucy Overmire. Si Stewart s'éprend de sa passagère, il lui cache ses sentiments. Arrivé à destination, il sauve Camrose, coupable du meurtre d'un mineur, du lynchage. La trêve est de courte durée car, déjà, les Indiens déterrent la hache de guerre, poussés à la révolte par l'assassinat d'un des leurs par un complice de Camrose. Imminente, l'attaque de Jacksonville ne laisse que peu d'espoir de survie à ceux qui s'y sont retranchés…

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Canyon Passage
• Support testé : Blu-ray
• Genre : western
• Année : 1946
• Réalisation : Jacques Tourneur
• Casting : Dana Andrews, Brian Donlevy, Susan Hayward, Patricia Roc, Ward Bond, Hoagy Carmichael, Fay Holden, Stanley Ridges
• Durée : 1 h 31 mn 45
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA monophonique 2.0 anglais, français
• Bonus : combo avec le Blu-ray et le DVD du film - présentation du film par Bertrand Tavernier (2007, 21 mn 16) et Jean-François Giré (2021, 13 mn 30) - Jacques Tourneur, le médium. Filmer l’invisible (2015, 59 mn 59, réalisation Alain Mazars) - bande annonce (1 mn 33)
• Éditeur : Sidonis Calysta

Commentaire artistique

De l’avis des experts du genre (cf. bonus), Le Passage du Canyon, réalisé par Jacques Tourneur en 1946, est une pépite, pour ne pas dire un chef d’œuvre, et certainement un jalon majeur de l’histoire du western. Le scénario d’Ernest Pascal adapte «Passage Canyon » du romancier Ernest Haycox, auteur prolifique de romans et de nouvelles ayant l’Ouest pour sujet et dont plusieurs ouvrages ont donné lieu à des adaptations cinématographiques célèbres comme La Chevauchée fantastique (1939). Premier western de Jacques Tourneur, Le Passage du Canyon bénéficie d’un tournage dans les magnifiques paysages forestiers de l’Oregon avec le procédé Technicolor tri-films : si ce choix se révèle esthétiquement somptueux, les mouvements de ces caméras mastodontes auraient pu limiter, voire interdire, l’ingéniosité et la fluidité de la mise en scène, mais dès les premières images le charme du travelling opère ! Le film reste pourtant assez méconnu : lorsqu’on évoque le nom de son réalisateur, c’est tout un pan du cinéma fantastique qui surgit avec des films comme La Féline (1942) ou Vaudou (1943), pourtant le cinéaste a excellé dans des genres très variés : aventures, films noirs et western. C’est avec Le Passage du Canyon, auquel il applique son style de tournage jouant savamment de l’image mais aussi d’un travail singulier sur le son, qu’il démontre dès ce premier western son appétence au genre et son talent incontestable de directeur d’acteurs comme d’initiateur d’atmosphère. Ce qui surprend toujours en découvrant ou en revoyant ce petit bijou, c’est que Le Passage du Canyon s’ingénie à éviter tous les clichés du genre et à casser le moule hollywoodien préconçu. L’histoire, les personnages, leurs actions, leurs sentiments, la manière de les filmer, tout est nouveau chez Jacques Tourneur : son western énergique surprend à chaque séquence et explore des pistes que l’on n’attendait pas. Le sempiternel manichéisme du western des années 40 laisse la place à une complexité psychologique inédite, y compris quand il traite de la question indienne et de l’empiétement de leurs terres par les colons (symbolisé entre autres par le pittoresque Andy Devine) s’établissant sur la Frontière. Le casting est à la hauteur de ses intentions : les jolies filles ne sont pas des potiches (Susan Hayward et Patricia Roc), les méchants sont moins monolithiques qu’attendus (Brian Donlevy et War Bond) et le héros (Dana Andrews, acteur fétiche du cinéaste) n’est pas irréprochable. On retiendra aussi la prestation brillante de Hoagy Carmichael qui joue un musicien observateur et commentateur insolite servant de contrepoint à l’intrigue. Jacques Tourneur nous offre quelques séquences mémorables filmées à sa manière même lorsqu'elles sont classiques comme la construction communautaire d’une nouvelle maison ou l’attaque des amérindiens dépossédés de leur terres. Esthétiquement superbe et doté d’une mise en scène fascinante par son pouvoir de suggestion (éclairages, gestion du hors-champ, cadrages), Le Passage du Canyon est moins convaincant sur le plan dramatique en raison d’une intrigue sentimentale entre plusieurs protagonistes relativement confuse, même si leur complexité psychologique est subtilement évoquée Un grand western à ne surtout pas manquer.

 

Blu ray Le Passage du Canyon

Commentaire technique

Image : copie HD, définition variable, en fonction des plans, liée au procédé Technicolor tri-films (conseillère Natalie Kalmus) qui suppose une parfaite superposition des trois négatifs d’où quelques imprécisions et légers décalages chromatiques, piqué honorable qui chute sur les transparences, grain argentique non négligeable (tournage en 35 mm Technicolor), bon niveau d’éclairage et contraste maitrisé, image lumineuse, noirs denses, étalonnage chaud, colorimétrie somptueuse du Technicolor avec une magnifique saturation des tons, image propre

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs et équilibrés, pas de distorsion ni de souffle, bonne dynamique générale ; VF 2.0 monophonique ancienne, doublage soigné mais peu naturel, les voix ne sont pas assez fondues dans les ambiances

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0038395/

 

Combo Blu-ray/DVD et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus