PUBLICITÉ

Nuit d'ivresse : le film culte d’une pièce culte (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Nuit d ivresse 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Un soir de réveillon de la Saint-Sylvestre, Jacques Belin, animateur d'un jeu télévisé à succès, attend sa fiancée dans un bar de la Gare de l'Est. Il y fait la connaissance de Frède, une femme qui sort de prison, venue prendre un train pour Metz. Tout les oppose et, pourtant, cette nuit très arrosée et pleine de surprises va les rapprocher.

• Titre original : Nuit d'ivresse
• Support testé : Blu-ray
• Genre : comédie
• Année : 1986
• Réalisation : Bernard Nauer
• Casting : Josiane Balasko, Thierry Lhermitte, Gérard Martin, Jean-Claude Dauphin, Jean-Michel Dupuis, Jerome Walke, Guy Laporte, Théo Légitimus
• Durée : 1 h 28 mn 54
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : aucun
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 français
• Bonus : boîtier Blu-ray avec fourreau avec le Blu-ray du film et 4 cartes postales réalisées à partir de photos tirées du film - entretien avec Josiane Balasko et Thierry Lhermitte réalisé le 8 novembre 2021 (16 mn 21) - entretien avec Bernard Nauer réalisé le 24 octobre 2021 (20 mn 29) - archives 1986 : émission Zoom sur du 20 octobre 1986 avec Josiane Balasko et Thierry Lhermitte (RTS, 39 mn 03), interview de Josiane Balasko, Thierry Lhermitte et Bernard Nauer (RTBF, 7 mn 09), émission Les Paris du cinéma du 14 juin 1986 : reportage sur la tournage (INA, 14 mn 01) - film annonce (1 mn 52)
• Éditeur : Rimini Éditions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Le 2 octobre 1985, Josiane Balasko et Michel Blanc créent au théâtre du Splendid, « Nuit d’ivresse », écrite et jouée par la comédienne. Bien que la pièce soit enregistrée pour la télévision (mais diffusée qu’en 1988), les auteurs/comédiens Josiane Balasko et Thierry L’Hermitte (cf. bonus) pensent à une adaptation cinématographique qu’ils vont proposer à une jeune cinéaste, Bernard Nauer, qui les a impressionné avec son court-métrage Dialogues de sourds (1985). Comme il ne cesse de l’affirmer (cf. bonus entretien 2021), Nuit d’ivresse, dont il hérite, est un film déjà écrit, découpé et « casté » : un projet d’autant plus difficile que la pièce est rapidement devenue culte et que le réalisateur va devoir diriger l’auteur et les acteurs eux-mêmes ! D’ailleurs, pour mesurer la réussite de la transposition, il n’est pas inutile de voir (ou de revoir) la captation de la pièce. Si la version cinéma conserve l’essentiel de l’histoire, avec une intrigue structurée en deux parties, le film est sensiblement plus dynamique que la pièce dont il transforme la seconde partie (exit le barman qui s’incruste) et en ménageant plusieurs séquences d’anthologie dont celles de la majorette (désormais culte), du bistrot arabe avec ingestion de Boukha et de la soirée de Jean-François Ragain (Alain Doutey) durant laquelle Jacques Belin (Thierry L’Hermitte) s’explique sur le billard avec le président Bulot (Marc Dudicourt). Pour sortit du cadre scénique de la pièce, Bernard Nauer filme plusieurs séquences en extérieurs (gare, voiture) mais tient à rappeler l’origine théâtrale du récit avec un jeu amusant de portes qui claquent (cf. bonus) dans la seconde partie. De nombreux protagonistes secondaires rajoutés (dans la pièce il n’y avait que trois personnages) apportent un brin de fantaisie supplémentaire : la mère du patron du bistrot arabe (Ouardia Hamlouche), l’électricien Maurice (Ticky Holgado) et sans compter la participation sympathique de France Roche, qui joue son propre rôle, ou du couple Victoria Abril/Gérard Jugnot qui ont joué la pièce en 1986. Outre l’hilarité déclenchée par des situations comiques qui dégénèrent, mais qui virent parfois à l’émotion (fin de la séquence de la majorette), Nuit d’ivresse est une affaire de répliques imprégnées de l’esprit du café-théâtre cher au Splendid : plus d’une deviendront cultes… Dans la multitude des films hérités de la célèbre troupe, Nuit d’ivresse n’est pas cependant le titre le plus connu et n’a pas eu la postérité vidéo escomptée : cette édition, techniquement irréprochable, permettra donc de savourer confortablement les aventures farfelues de Fred et Jacques Belin qui n’ont pas pris une ride. L’omniprésence du couple Josiane Balasko/ Thierry L’Hermitte n’a finalement pas tétanisé le réalisateur qui, tout en restant attentif à leur prestation spécifique toute droite issue du café-théâtre, a su insuffler quelques moments de pure cinématographie et d’émotion. Doté de suppléments intéressants, dont deux entretiens réalisés 35 ans plus-tard, Nuit d’ivresse, qui a conservé toute sa vitalité comique, n’engendre pas la morosité.

 

Blu ray Nuit d ivresse

Commentaire technique

Image : copie HD, Master haute définition, très bonne définition, piqué sur les détails, belle restitution des textures, grain argentique très discret (tournage en 35 mm), image propre, gestion naturaliste du contraste pour une image très lumineuse et des noirs denses, étalonnage chatoyant à la vive colorimétrie (vêtement de Fred), teintes éclatantes et tons saturés

Son : mixage français 2.0 monophonique, voix très claires et équilibrées, excellente dynamique sur les musiques et les ambiances, pas de distorsion

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0091656/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus