PUBLICITÉ

Belphégor : la première apparition du fantôme du Louvre (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Belphegor 1927 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Alors que circule la rumeur d'un fantôme qui hanterait le Louvre, un gardien est retrouvé mourant dans la salle des Dieux Barbares. La nuit suivante, le chef des gardes est tué puis un journaliste est agressé… L'inspecteur Ménardier est chargé de l'enquête mais le jeune journaliste à succès Jacques Bellegarde et le célèbre détective privé Chantecoq se sont aussi mis en tête d'élucider le mystère…

Épisodes

1. Le Mystère du Louvre (60 mn 17)
2. De Mystère en mystère (68 mn 27)
3. Le Fantôme noir (71 mn 41)
4. Les Deux polices (75 mn 01)

LA SUITE APRÈS LA PUB

• Titre original : Belphégor
• Support testé : Blu-ray
• Genre : serial, fantastique, thriller
• Année : 1927
• Réalisation : Henri Desfontaines
• Casting : René Navarre, Elmire Vautier, Lucien Dalsace, Michèle Verly, Genica Missirio, Jeanne Brindeau, Alice Tissot, Albert Mayer, Anna Lefeuvrier, Georges Paulais
• Durée : 4 h 35 mn 26
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,33/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : aucun
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 musique
• Bonus sur DVD : édition limitée à 1000 exemplaires, combo avec les Blu-ray des chapitres 1 & 2 (128 mn 44) et chapitres 3 & 4 (146 mn 42) lus un DVD de bonus
• Bonus 2022 sur DVD : Belphégor, du feuilleton au cinéroman, entretiens autour du film avec Matthieu Letourneux, Christophe Trebuil et François-Marie Pons (41 mn 41) - Belphégor, entre tradition et modernité, autour de la musique de Belphégor avec Benjamin Moussay, Léon Rousseau, Bertrand Belin, Michel Godard et Joce Mienniel (33 mn 35) - Belphégor, de Desfontaines à ses successeurs, entretien avec Didier Griselain (17 mn 47) - scènes supplémentaires du chapitre 4 (collection Lobster Films) correspondant à une autre édition du film pour le territoire allemand : préparation attaque à la bombe et échange entre Bellegarde et Chantecoq sur l’abus des stupéfiants (9 mn 24)
• Éditeur : Pathé !

Commentaire artistique

Le titre de Belphégor suggère immédiatement le feuilleton fameux de Claude Barma qui captiva les foules de téléspectateurs en 1965 (un cinquième de la population française !) mais dont l’intrigue policière, adaptée par Jacques Armand, avait été imaginée par Arthur Bernède et filmée par Henri Desfontaines dès 1927. Arthur Bernède fut un des premiers collaborateurs de la Société des Cinéromans de René Navarre qui inventa un système de sortie simultanée presse (feuilleton) et cinéma (serial). Pour cette société, il avait écrit Judex en 1916, qui sera réalisé par Louis Feuillade (1917), puis Belphégor qui va paraître quotidiennement dans Le Petit Parisien entre janvier et mars 1927. En symbiose avec cette parution, le film, subdivisé en quatre parties, est projetée chaque semaine. C’est un des derniers films d’Henri Desfontaines, acteur et réalisateur éclectique, qui s’évertua à obtenir des acteurs du muet une interprétation naturelle : dans Belphégor les divers comédiens font preuve d’une relative retenue bien que Lucien Dalsace (Bellegarde) force un peu son rictus et qu’Elmire Vautier (Simone Desroches) tend à surjouer ses pâmoisons. Les caractères pittoresques des personnages qui animent les méandres du récit tortueux sont bien soutenus par leurs interprètes : le couple amusant des Papillon (Alice Tissot et Emilien Richaud), l’inspecteur Ménardier trop sûr de lui (Georges Paulais), la dame de compagnie énigmatique Elsa Bergen (Jeanne Brindeau) et le détective héros, as du déguisement, Chantecoq (René Navarre), etc. Bénéficiant d’un tournage partiellement en décors naturels, filmés assez statiquement au Louvre (un des premiers tournages dans le musée), à la Préfecture de police, à Saint-Germain-L’auxerrois, au palais de justice et à la Tour Eiffel, Belphégor possède une ambiance réaliste qui accentue l’intensité du mystère, tout en offrant quelques échappées documentaires sur le Paris des années 20. Cependant, si le suspense est savamment construit (solution dans les dix dernières minutes) et les rebondissements multiples comme il sied au genre, l’intrigue est assez farfelue avec sa divinité « barbare » insolite, ses portes dérobées et ses couloirs secrets inventés de toute pièce. Belphégor, tout comme Fantômas et autres héros-mystère, sont les héritiers directs des feuilletons qui au siècle précédent paraissaient dans les journaux et privilégiaient le suspense sur la vraisemblance. Le film offre en outre une description des milieux mondains et dilettantes de cette société huppée des années 20 dont on peut apprécier les intérieurs et les costumes Art déco soigneusement mis en valeur. Très bien restauré, Belphégor, qui est un film muet, a bénéficié d’une composition musicale originale de Benjamin Moussay (cf. bonus) particulièrement adéquate et très agréable à écouter : un travail à saluer pour son élégance et sa musicalité. Chaque film se termine par une ritournelle entrainante qui aurait pu avoir été écrite dans les années 20 et qui est chantée par Bertrand Belin dans l’esprit de l’époque. Un beau travail éditorial qui accroit le plaisir de découvrir ce ciné roman fascinant.

 

Blu ray Belphegor 1927

Commentaire technique

Version restaurée en 4K sous la supervision de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, avec le soutien du CNC. La restauration a été réalisée en 2021 d’après un internégatif et un négatif nitrate de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé avec l’ensemble des cartons originaux. Les travaux 4K ont été réalisés par L’Image retrouvée, Paris-Bologne

LA SUITE APRÈS LA PUB

Image : copie HD, définition variable mais avec de superbes gros plans au piqué impressionnant, texture argentique régulière (tournage en 35 mm, Master Format 2022 4K), belle gestion des contrastes avec des noirs francs, des gris bien étagés et des blancs nuancés, image stabilisée, défauts presque inexistant

Son : mixage musical 5.1, musique de Benjamin Moussay, excellente dynamique sur les divers instruments, spatialisation ample contribuant au suspense et à l’angoisse avec une distribution très étudiée de la répartition sonore (cf. bonus) sur les surrounds et le LFE

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0221015/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus