PUBLICITÉ

Les Pirates du métro : une prise d’otages palpitante dans le métro newyorkais (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Les Pirates du metro 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

À New York, quatre hommes armés prennent en otage une rame du métro et demandent une rançon d'un million de dollars. Le lieutenant Zachary Garber, membre de la police du métro, est chargé de l'affaire.

• Titre original : The Taking of Pelham One Two Three
• Support testé : Blu-ray
• Genre : policier
• Année : 1974
• Réalisation : Joseph Sargent
• Casting : Walter Matthau, Robert Shaw, Martin Balsam, Hector Elizondo, Earl Hindman, James Broderick, Dick O'Neill, Lee Wallace
• Durée : 1 h 44 mn 25
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,35/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 anglais, français
• Bonus : boîtier Digipack avec le Blu-ray et le DVD du film, un DVD de bonus - New York 1974 par Jean-Baptiste Thoret, réalisateur et historien du cinéma (14 janvier 2022, 43 mn 64) - New York et le cinéma des années 70 par Jean-Baptiste Thoret (21 mn 15) - Les Pirates du Métro par Franck Brissard, rédacteur en chef du site Homepopcorn.fr (10 décembre 2021, 28 mn 38) - Le cas Joseph Sargent par Franck Brissard (8 mn 31) - 12 minutes avec M. Gris, interview de Hector Elizondo (2016, Hector Elizondo, 12 Minutes with Mr. Grey, 12 mn 01) - Les bruits de la ville, interview de David Shire (2016, David Shire, The Sound of The City, 9 mn 06) - Un montage de premier plan, interview de Gerald Greenberg (2016, Gerald Greenberg, Cutting on Action, 9 mn 08) - bande annonce (VO, 2 mn 32)
• Éditeur : Rimini Éditions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Les Pirates du métro pourrait apparaître comme un film quelconque de prise d’otage s’il n’avait bénéficié de plusieurs atouts, notamment un tournage en décors naturels et un casting parfaitement rodé d’acteurs professionnels. Réalisé par Joseph Sargent (cf. bonus), cinéaste surtout actif à la télévision, le film a en effet bénéficié de l’autorisation (contre un pactole de dollars pour les droits) de la régie du métro de New York (MTA), d’abord réticente à l’idée d’inciter un vrai piratage, pour un tournage sur une ligne désaffectée (dans Brooklyn) de novembre 73 à janvier 74, avec la condition significative que les wagons montrés soient sans graffiti.... Véritable témoignage sur le métro vieillissant et bruyant de New York, le film basé sur un roman de John Godey, adapté par Peter Stone, a parfois des allures de documentaire tout comme les quelques échappées à l’air libre qui nous offrent une vision intéressante de la métropole dans les années 70 (cf. bonus) avant qu’elle ne soit transformée. Les Pirates du métro, au nombre de quatre portant lunette, moustache, vêtements analogues et noms de code (couleurs), sont incarnés par d’excellents interprètes, tout spécialement Robert Shaw (Mr. Bleu) et Martin Balsam (Mr. Vert) qui composent avec intensité leurs personnages froidement inhumains que seule la rançon intéressent. Dans ce récit haletant, sans aucune digression, ils auront comme adversaire le lieutenant Garber joué par Walter Matthau, maniant brillamment l’humour et l’efficacité dans un rôle à la fois débonnaire et décisif. Le film ne se prive pas de dépeindre dans les deux camps, les autorités et les gangsters, des protagonistes médiocres, grossiers, racistes et misogynes (il n’y a d’ailleurs aucun personnage féminin de premier plan) qui reflètent la réalité des tendances politiques et sociales de certains milieux (comme la mairie ou la police) de l’époque. Laissant penser que le plan imaginé par Mr. Bleu semble fonctionner, le suspense ménagé par la mise en scène plonge le spectateur dans une attente fascinante ponctuée par un cocktail habile de scènes d’action et d’humour grinçant : mené à un « train » d’enfer, le film fusionne en beauté le polar musclé et le thriller énergique. Il n’est pas étonnant que Les Pirates du métro soit devenu un film culte avec son intrigue somme toute assez banale et non exempte de clichés mais toujours efficacement traitée et devenue, au fil du temps, un témoignage fascinant sur le New York d’alors. Un jalon indispensable du cinéma des années 70 à découvrir dans une belle édition aux suppléments très complets.

 

Blu ray Les Pirates du metro

Commentaire technique

Image : copie HD, Master HD, bonne définition, piqué sur les détails, texture argentique prononcée (tournage en 35mm avec caméras Panaflex, Master Format 2K), gestion naturaliste du contraste avec des images assez denses, noirs francs, étalonnage réaliste, colorimétrie peu chatoyante aux teintes naturelles, tons saturés, image propre sans défauts majeurs

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs, pas de distorsion, très bonne dynamique sur les ambiances et excellente mise en valeur de la partition enlevée de David Shire (cf. bonus) ; VF 2.0 monophonique claire et dynamique, doublage ancien, soigné mais artificiel

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0072251/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus