PUBLICITÉ

Les Choses humaines : la délicate question du consentement (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray Les Choses humaines 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Un jeune homme est accusé d'avoir violé une jeune femme. Qui est ce jeune homme et qui est cette jeune femme ? Est-il coupable ou est-il innocent ? Est-elle victime ou uniquement dans un désir de vengeance, comme l'affirme l'accusé ? Les deux jeunes protagonistes et leurs proches vont voir leur vie, leurs convictions et leurs certitudes voler en éclat mais… N'y a-t-il qu'une seule vérité ?

• Titre original : Les Choses humaines
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame
• Année : 2021
• Réalisation : Yvan Attal
• Casting : Ben Attal, Suzanne Jouannet, Charlotte Gainsbourg, Mathieu Kassovitz, Pierre Arditi, Audrey Dana, Benjamin Lavernhe, Judith Chemla
• Durée : 2 h 18 mn 17
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1 et 1,33/1
• Sous-titrage : français, anglais
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 français
• Bonus : entretien avec Yvan Attal le 17 décembre 2021 (30 mn 11) - bande annonce (1 mn 28)
• Éditeur : Gaumont

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Salué par le prix Interallié et le Goncourt des lycéens, le roman de Karine Tull « Les choses humaines » paru en 2019 brosse un tableau sans fard de notre société à travers celui de familles recomposées, les Farel et les Wizman, déstabilisées par l’accusation de viol que Mila Wizman porte contre Alexandre Farel. La romancière s’est inspirée d’un véritable affaire de viol survenue à Stanford en 2016 et qui avait défrayée la chronique, posant de multiple questions de société : la culture du viol et de l’alcool, le thème du consentement, celui de la légèreté de la peine pénale, la question du harcèlement sexuel, alors que se profilaient l’affaire Weinstein et le courant #MeToo. Ce roman a été adapté pour l’écran par Yaël Langmann et par Yvan Attal qui signe aussi la réalisation du film Les Choses humaines dans lequel il dirige sa femme Charlotte Gainsbourg (Claire) et son fils Ben Attal (Alexandre). Le cinéaste explique avoir été bouleversé par ce récit très contemporain et se sentir impliqué en tant que parent autant par le sort de la jeune fille Mila (Suzanne Jouannet) que celui du jeune homme Alexandre. Son film résulte d’une documentation méthodique et de choix esthétiques bien arrêtés. Ainsi le tournage en scope numérique a été réservé aux scènes actuelles, avec parfois de longs plans-séquence (arrestation, procès), tournées soit caméra à l’épaule pour l’enquête, soit sur trépied mobile (dolly) pour le tribunal (palais de justice de Créteil). En revanche, les scènes de flash-back (évoquant la réalité) ont été filmées en argentique Super 16. La structure classique du scénario vise la clarté avec la succession des deux portraits d’Alexandre et de Mila, ce qui permettra de découvrir les interactions familiales complexes, puis l’enquête et le procès. La limpidité du découpage et l’apparente simplicité de la mise en scène ont été bénéfiques afin de mieux exprimer les enjeux émotionnels et vitaux qui vont sidérer tous les protagonistes de l’histoire. Yvan Attal a pu compter tout particulièrement sur Suzanne Jouannet absolument convaincante et sur une pléiade d’excellents comédiens qui ont su incarner les ambiguïtés de la nature humaine, comme Pierre Arditi (Jean Farel), Mathieu Kassovitz (Adam) et Audrey Dana (Valérie). Dans le prétoire, Judith Chemla (avocate de Mila), Benjamin Lavernhe (avocat d’Alexandre) et Gérard Watkins (avocat général) nous gratifient de leur talent d’orateur durant le procès final. C’est d’ailleurs durant ces dernières scènes que tout se joue avec un parti pris bien assumé car Les Choses humaines n’est pas un film partisan ou manichéen. En insistant sur la fragilité et l’humanité des deux jeunes gens tout en développant la question essentielle du consentement, une donnée majeure dans toute affaire de viol, et en ménageant des moments de doute et de contradiction, le film laisse au spectateur toute liberté de se forger son opinion sur la réalité et la responsabilité des faits. Sur la question sensible et très actuelle du viol, et sur la complexité de son traitement (par la société, la police et la justice), Les Choses humaines propose une approche intéressante et nuancée qui a su aborder la zone ambiguë et indéfinie de la subjectivité des témoignages. Captivant et salutaire.

 

Blu ray Les Choses humaines

Commentaire technique

Image : copie HD, très belle définition, piqué sans faille sur les détails, texture argentique ponctuelle (tournage numérique avec caméra Red Weapon Monstro et argentique avec Arri Aaton Super 16 mm), gestion différencié du contraste entre les scènes actuelles lumineuses mais équilibrées et celles du souvenir plus tranchées, noirs francs, étalonnage réaliste, colorimétrie aux teintes naturelles nuancées

Son : mixage français 5.1, dialogues clairs et équilibrés, excellente dynamique sur les ambiances et la musique de Mathieu Lamboley, spatialisation réaliste sans excès mais immersive, effets surrounds naturalistes (avion, véhicule, studio…) et usage ponctuellement efficace du LFE

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt13285394/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus