PUBLICITÉ

The Card Counter : un road-trip existentiel de pros du poker (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray The Card Counter 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Mutique et solitaire, William Tell, ancien militaire devenu joueur de poker, sillonne les casinos, fuyant un passé qui le hante. Il croise alors la route de Cirk, jeune homme instable obsédé par l'idée de se venger d'un haut gradé avec qui Tell a eu autrefois des démêlés. Alors qu'il prépare un tournoi décisif, Tell prend Cirk sous son aile, bien décidé à le détourner des chemins de la violence, qu'il a jadis trop bien connus…

• Titre original : The Card Counter
• Support testé : Blu-ray
• Genre : drame, thriller
• Année : 2021
• Réalisation : Paul Schrader
• Casting : Oscar Isaac, Tiffany Haddish, Tye Sheridan, Willem Dafoe, Alexander Babara, Bobby C. King, Ekaterina Baker, Bryan Truong
• Durée : 1 h 51 mn 52
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,66/1 (et 2,00/1)
• Sous-titrage : français, italien, anglais
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 anglais - DTS 5.1 français, italien
• Bonus : Un monde aux enjeux élevés (5 mn 13)
• Éditeur : Universal Pictures France

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Scénariste et réalisateur, Paul Schrader n’avait rien tourné depuis son film de 2017, Sur le chemin de la rédemption. Produit par Martin Scorsese, son nouvel opus qu’il a écrit et dirigé, The Card Counter, sort en 2021 avec un casting limité mais très efficace. Le rôle central, d’un joueur de poker, mutique et méticuleux, William Tell, est assuré par Oscar Isaac qui fait la preuve de son impressionnant talent de comédien. Le personnage va bientôt devenir le mentor d’un jeune homme Cirk, joué par Tye Sheridan, très remonté contre un certain John Gordo (Willem Dafoe) responsable de la mort de son père, le duo étant soutenu financièrement par La Linda, spécialiste dans l’économie des jeux de cartes, incarnée par Tiffany Haddish. Filmé avec une rigueur formelle étonnante, The Card Counter plonge le public dans les milieux feutrés des tournois de poker (WSOP de Las Vegas), et autres jeux de cartes, avec tout ce que ces compétitions supposent de codes, de jargons et de personnages typés. La préparation de l’acteur à manier les cartes comme un professionnel a été déterminante : on croirait qu’Oscar Isaac a pratiqué cela toute sa vie ! Le scénario de ce thriller très alambiqué de Paul Schrader ne se cantonne pas à des rencontres de professionnels du poker mais renvoie à un passé plus ténébreux, fertile en horribles turpitudes, aujourd’hui mieux connues par les révélations du scandale de la prison d’Abou Ghraib et ses manquements orchestrés aux droits de l’homme. C’est ce déni de démocratie et d’humanité qui a servi de racines morbides à l’intrigue de The Card Counter. William Tell, nom au contenu délibérément allusif, qui a, semble-t-il, une vie bien réglée ponctuée d’obsessions inexpliquées (envelopper les meubles des motels) n’est pas un simple joueur mais, en réalité, un militaire au lourd passif. Le cinéaste reconnaît que ce personnage, en pleine crise existentielle, ressemble à la plupart des héros de ses autres films, c'est-à-dire un être qui se cache derrière sa profession mais qui devra se démasquer et assumer sa condition à la suite de circonstances inattendues. Tout le film est construit sur le dilemme de la culpabilité personnelle (de tortionnaire) et de la quête de la rédemption, ce qu’en l’occurrence l’irruption du jeune Cirk va permettre de concrétiser. The Card Counter raconte l’histoire d’un traumatisme qui se dérobera longtemps derrière la façade des Casinos, les longues attentes dans l’inaction et les parties parfois peu palpitantes. Oscar Isaac, exceptionnel en joueur solitaire et maniaque, compose un protagoniste mémorable et fascinant dans la droite ligne de la « transcendance » prônée comme un style par Paul Schrader : le cinéaste scénariste s’intéresse en effet à ces humains qui finissent par recouvrer une certaine forme, non religieuse, de salut moral, en surmontant leurs démons intérieurs. Captivant.

 

Blu ray The Card Counter

Commentaire technique

Image : copie HD, très belle définition, textures précises, piqué constant (tournage en numérique avec Arri Alexa LF et Red Helium, Master Format 4K), excellente gestion du contraste toujours très naturel malgré de nombreuses scènes en basse lumière (Casinos), noirs soutenus, étalonnage et colorimétrie naturalistes sans dominante, excepte un ton orangé virtuel dans les flash-backs de la prison, teintes nuancées

Son : mixage anglais 5.1, dialogues naturels et équilibrés, belle dynamique sur les ambiances de salle de jeux, spatialisation naturaliste immersive sans excès, LFE très ponctuels ; VF 5.1 « non lossless », claire et dynamique, doublage soigné, niveau moins élevé que la VO

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile griseetoile griseetoile griseetoile grise(1/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt11196036/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus