PUBLICITÉ

Le Rayon invisible : pour son duo d’acteurs archétypaux du genre (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Le Rayon invisible 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Le docteur Rukh trouve une météorite tombée sur terre il y a 225 millions d'années. Contaminé au contact de la pierre, Rukh a désormais le pouvoir de vie et de mort sur autrui par le toucher. Abandonné de toute part, Rukh ne cherche uniquement que la vengeance…

• Titre original : The Invisible Ray
• Support testé : Blu-ray
• Genre : science-fiction, horreur
• Année : 1936
• Réalisation : Lambert Hillyer
• Casting : Boris Karloff, Bela Lugosi, Frances Drake, Frank Lawton, Violet Kemble Cooper, Walter Kingsford, Beulah Bondi, Frank Reicher, Paul Weigel, Georges Renavent
• Durée : 1 h 19 mn 15
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1 Noir et Blanc
• Sous-titrage : français (blanc ou jaune), anglais
• Piste sonore : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais
• Bonus : Combo avec le Blu-ray (79 mn 15) et le DVD du film (76 mn) - un livret collector par Alain Petit (16 pages)
• Bonus sur le Blu-ray : le film par Eddy Moine (2022, 9 mn 04) - bande annonce d'époque (VOST, 1 mn 42) - Dans la même collection : 3 bandes annonces
• Éditeur : Elephant films

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Remplaçant le réalisateur initial Stuart Walker, Lambert Hillyer a dirigé Le Rayon invisible, un film alliant science-fiction et horreur. Si ce cinéaste a eu une carrière très prolifique, elle n’aura pas été distinguée par le moindre film majeur. Son efficacité à diriger des séries B est cependant prouvée par ce titre sorti en 1936 et réunissant deux monstres sacrés du genre : Boris Karloff dans le rôle du vilain Dr Janos Rukh et Béla Lugosi dans celui du gentil Dr Felix Benet. Entièrement tourné en studio dans des décors recyclés (église du film de 1923 Le Bossu de Notre-Dame), le film a bénéficié des effets spéciaux d’un spécialiste renommé, John P. Fulton, de la photo aux éclairages contrastés de George Robinson et de la musique suggestive composée par Franz Waxman. Le scénario, à défaut d’être vraisemblable, est très distrayant, démarrant loin dans l’espace pour se terminer tragiquement sur terre. Outre le duo archétypal, le casting réunit plusieurs interprètes de talent. La touche indispensable de séduction féminine dans un film hollywoodien, avec ici des complications sentimentales, est apportée par Frances Drake qui joue Diana, la femme de Rukh. Cette actrice, qui s’était fait remarquer l’année précédente par sa prestation dans Les Mains d’Orlac (1935), peine ici à exister. À ses côtés Frank Lawton (Ronald Drake, neveu de Lady Stevens), Beulah Bondi (Lady Stevens), Walter Kingsford (Sir Francis Stevens), etc., s’efforcent d’incarner leurs rôles avec sincérité malgré l’incohérence de l’intrigue. Cependant, une fois accepté les propos scientifiques assez farfelus sur lesquels repose son scénario, Le Rayon invisible peut se savourer avec toute l’indulgence accordée aux petites productions des années 30 : la beauté formelle, sinon la véracité, des décors est proprement fascinante (le labo sera réutilisé en 1936 dans Flash Gordon et La Fille de Dracula) et les échanges relativement stéréotypés entre les deux stars plutôt bien écrits. Les effets spéciaux ont vieillis, encore que la descente dans le cratère reste impressionnante, et la reconstitution des paysages africains en studio a du mal à cacher son aspect factice mais, en définitive, n’est-ce pas ces aspects désuets qui font le charme de ce type de film ? On appréciera la composition nuancée de Boris Karloff à jouer un savant qui sent inéluctablement son humanité disparaître, tandis que Béla Lugosi, très éloigné de son jeu emphatique habituel, livre une interprétation subtile et empathique du bon docteur Benet. Ce n’est qu’une série B mais le plaisir de retrouver face à face ces deux acteurs emblématiques vaut tout de même le détour…

 

Blu ray Le Rayon invisible

Commentaire technique

Image : copie HD, nouveau Master restauré HD à partir du négatif original, bonne définition et piqué sur les gros plans, texture argentique homogène (tournage en 35 mm Noir et Blanc, master Format 2K 2019), bonne gestion du contraste malgré des passages aux éclairages tranchés, noirs denses, gris homogène, image propre aux défauts très ponctuels

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs et équilibrés, bonne dynamique sur les ambiances et la musique de Franz Waxman, haut du spectre limité dans les aigus et quelques distorsions passagères

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixage sonore : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0027800/

 

Combo Blu-ray/DVD et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus