PUBLICITÉ

Point Break (2015) 4K : un remake inutile mais visuellement époustouflant (en UHD et Blu-ray)

UHD Point Break 2015 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Une série de braquages spectaculaires aux quatre coins du monde met en péril l'équilibre des marchés financiers. Les criminels opèrent aussi bien en motos dans des gratte-ciels new yorkais qu'en wingsuits… Johnny Utah, une ancienne légende du moto-cross devenue agent du FBI, va devoir infiltrer le groupe de sportifs de l'extrême que l'on soupçonne d'être à l'origine de ces sidérants braquages. Pour gagner leur confiance, Utah affronte des défis insensés, du surf au snowboard en passant par la chute libre ou l'escalade à mains nues…

• Titre original : Point Break
• Support testé : UHD
• Genre : action, policier
• Année : 2015
• Réalisation : Ericson Core
• Casting : Édgar Ramírez, Luke Bracey, Ray Winstone, Teresa Palmer, Matias Varela, Clemens Schick, Tobias Santelmann, Max Thieriot, Delroy Lindo
• Durée : 1 h 53 mn 08
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,40/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores sur l’UHD : DTS-HD MA 5.1 anglais, français
• Pistes sonores sur le Blu-ray : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 anglais, français
• Bonus : combo avec l’UHD et le Blu-ray du film
• Bonus sr le Blu-ray : dans les coulisses du tournage : sauts et vols (2 mn 09), snowboard (1 mn 53), escalades (1 mn 46) et motocross (1 mn 49) - 4 scènes coupées (7 mn 45) - bande annonce (1 mn 42)
• Éditeur : M6 Vidéo SND

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Quelle idée vaine de producteur que de vouloir faire un remake de Point Break, le film culte de surf réalisé en 1993 par Katherine Bigelow avec le fameux duo formé par Patrick Swayze (Bodhi) et Keanu Reeves (Johnny Utah). Si l’original, qui n’était déjà pas un grand film, avait marqué les esprits dans les années 90, que dire de Point Break version 2015, dont la seule ambition est de dépasser en spectaculaire les exploits du premier film. De ce strict point de vue, cette nouvelle version s’en sort plutôt bien avec des séquences mémorables filmées aux quatre coins du monde (tournage étalé sur une année dans dix pays différents). Elles ont nécessitées parfois des moyens considérables (cf. séquence des Angel Falls au Venezuela) et ont toujours pu compter sur les meilleurs professionnels (cf. wingsuits en Suisse) comme le grimpeur Chris Sharma ou les surfeurs Laird Hamilton et Sebastian Zietz. Le principal attrait de Point Break 2015 est d’avoir limité au maximum le recourt au numérique : dans leur presque totalité, les exploits physiques montrés dans le film sont authentiques et il faut saluer la multitude des cascadeurs et des sportifs qui ont su les rendre palpitantes. Pourtant tout cela ne suffit pas à faire un film : le discours écologique ou radical, les émois existentiels et les relations romanesques entre les divers caractères ne parviennent jamais à convaincre. Si le scénario surfe sur le mode philosophico-écologique et cultive l’invraisemblable, notamment avec ces huit défis Otazi pour le moins ésotériques, le manque d’ambition de l’intrigue rend l’interprétation assez superficielle. Malgré toute leur bonne volonté, ni Édgar Ramírez, ni Luke Bracey ne parviennent à faire oublier l’allure culte de Patrick Swayze et Keanu Reeves. Quant à Ray Winstone, Teresa Palmer et Delroy Lindo, malgré leur talent, ils ont beaucoup de mal à faire exister leurs personnages assez stéréotypés. Point Break est hélas tiraillé entre une histoire assez creuse peuplée de protagonistes sans épaisseur psychologique et un vrai enthousiasme pour les prouesses techniques et physiques. La vacuité de l’histoire, qui n’est pas l’avantage de ce tribut aux exploits extrêmes, a desservi Point Break 2015 : pourtant, ce film mérite la vision pour ses défis sportifs exécutés en conditions réelles et dignes d’un bon documentaire.

 

UHD Point Break 2015

Commentaire technique

Image : copie UHD, Master 2K (pas de 4K natif), excellente définition et piqué sur les textures (tournage numérique avec caméras Arri Alexa XT Plus, Black Magic Pocket Cinéma, Red Epic Dragon, Master Format 2K), gestion HDR spectaculaire du contraste pour une image très lumineuse aux noirs denses, étalonnage chatoyant naturaliste, colorimétrie chaude aux teintes très nuancées et naturelles en HDR, tons réalistes

Son : mixage anglais 5.1 (malgré un mixage cinéma en Dolby Atmos), dialogues clairs au centre, très belle dynamique qui favorise les nombreuses scènes d’action et la musique rythmée de Junkie XL, excellente spatialisation qui occupe l’espace et distribue les effets d’ambiance sur tous les surrounds, dommage que les canaux Atmos manquent à l’appel, LFE très efficace ; VF 5.1, claire, dynamique, bien spatialisée, doublage soigné proche de la VO

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile demi rougeetoile griseetoile griseetoile grise(1,5/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt2058673/

 

Combo UHD/Blu-ray disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus