PUBLICITÉ

Héros ou salopards : un film mémorable sur une cour martiale très controversée (en Blu-ray et DVD)

Blu ray Heros ou salopards 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Synopsis

Au début du XXème siècle, en Afrique du Sud, la guerre des Boers oppose les Britanniques aux ascendants des colons hollandais et allemands. Trois soldats, Harry «Breaker» Morant, Peter Handcock et George Witton, appartenant au contingent australien, sous les ordres de l'état-major anglais, sont accusés d'avoir tué des prisonniers Boers. Ils vont être défendus par le major James Francis Tomas commis d’office la veille de leur procès….

• Titre original : Breaker Morant
• Support testé : Blu-ray
• Genre : historique, drame, biopic
• Année : 1980
• Réalisation : Bruce Beresford
• Casting : Edward Woodward, Jack Thompson, John Waters, Bryan Brown, Lewis Fitz-Gerald, Charles Tingwell, Terence Donovan, Vincent Ball, Ray Meagher
• Durée : 1 h 47 mn 16
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,85/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : combo avec le Blu-ray (107 mn 16) et le DVD du film (102 mn 59) - livret « Des héros ou des salopards » écrit par Stéphane Chevalier (24 pages) - London Holyday, interview de Bruce Beresford, inédit (7 juin 2022, VOST, 18 mn 15) - I Remember, interview de Bryan Brown (10 mai 2022, VOST, 25 mn 36) - film annonce (VO, 3 mn 15)
• Éditeur : Rimini Éditions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Le 27 février 1902, les lieutenants australiens, Harry «Breaker» Morant et Peter Handcock, sont condamnés par une cour martiale britannique pour crimes de guerre et exécutés. Cent vingt ans après le procès, la discussion sur le bienfondé de la sanction ou le soutien à la réhabilitation oppose toujours les détracteurs aux défenseurs de Breaker Morant ! À la fin du 19eme siècle, la guerre éclate en Afrique Australe entre les colons néerlandais (Boers) et l’Empire britannique dont l’armée, dirigée par Lord Kirchener, intègre des volontaires australiens, notamment les Bushveldt Carbineers. C’est l’un d’entre eux, Breaker Morant, qui, pour venger son ami, le capitaine Simon Hunt tué et mutilé par les Boers, fit exécuter douze prisonniers boers et sera aussi soupçonné d’avoir fait tuer un missionnaire allemand, le révérend Hesse. Le procès qui s’en suivit est le sujet de Héros ou salopards (un titre français accrocheur sans élégance), film réalisé et coécrit par Bruce Beresford en 1980. Il ne fait pas de doute que les deux officiers étaient coupables, mais ce qui a choqué l’opinion publique australienne et déclenché une crise diplomatique, c’est que des Australiens avaient été jugés par des Britanniques. Paradoxalement, Breaker Morant, meurtrier, a ainsi acquis le statut de héros dans les milieux populaires et devint le sujet mythifié d’articles, de livres, d’une chanson et d’une pièce de théâtre à succès de Kenneth Ross «Breaker Morant. A Play in Two Acts» (1978), qui a inspiré partiellement (cf. bonus) le scénario de Héros ou salopards. Dernièrement en 2013, une mini-série australienne Breaker Morant : The Retrial est revenue sur la légende et le prétendu déni de justice. Héros ou salopards, qui a été filmé en Australie du sud (Burra) dans des décors proches de ceux du Transvaal par l’excellent directeur de la photographie Donald McAlpine, utilise habilement l’art du flash-back au sein d’une intrigue resserrée sur le déroulement du procès minutieusement décortiqué. Le thème de la cour martiale n’est pas sans rappeler quelques grands films sur le sujet comme Les Sentiers de la gloire (1957) de Stanley Kubrick et Pour l’exemple (1964) de Joseph Losey. Bien que très méticuleusement documenté, le film de Bruce Beresford prend quelques libertés avec l’Histoire en passant sous silence les trois autres accusés présents au procès : le lieutenant Harry Picton, le capitaine Alfred Taylor et le major Robert Lenehan, commandant des Bushveldt Carbineers. Avec ces trois cas présumés en plus, le nombre de mort s’élève à 26. Le film ne parle pas non plus de l'assassinat de B.J. Van Buuren, membre afrikaner du BVC, par Peter Handcock sur ordre des capitaines Alfred Taylor et James Huntley Robertson. Taylor sera acquitté et Picton renvoyé de l'armée. Mais pour son long métrage, c’est le lieutenant Breaker Morant qui a retenu l’attention du cinéaste, confiant ce rôle majeur à l’acteur anglais Edward Woodward, excellent interprète et dont la ressemblance physique avec le militaire est confondante. Personnage fascinant, Edwin Henry Murrant, devenu Morant, est un britannique de naissance qui a été bouvier, dresseur de chevaux et poète auréolé d’une sacrée réputation de scélérat séduisant, de cavalier émérite, d’amateur de boissons fortes et de femmes. Trois de ses poèmes, publiés dans The Bulletin, sont cités dans le film : «At The River Crossing» (1898), «Westward Ho !» (1893) et «Butchered to make a Dutchman’s Holiday» (1902). Il est désormais considéré, avec Peter Handcock joué par Bryan Brown (cf. bonus), comme un héros national australien en dépit du désaveu actuel de la couronne britannique. Le troisième accusé, George Witton, incarné par Lewis Fitz-Gerald, qui sera condamné à la prison à vie, deviendra une des sources historiques principales, controversées, sur ce procès. Pour incarner James Francis Thomas, l’avocat de la défense mal préparé, la production va imposer l’acteur australien Jack Thompson dont la prestation fascinante lui vaudra à Cannes le prix du meilleur acteur dans un second rôle. Réalisé avec un incontestable talent, Héros ou salopards est plutôt à charge contre la cour martiale qui est présentée comme totalement dépourvue d’équité. Mais cependant Bruce Beresford n’a pas souhaité dépeindre une version idéalisée de Breaker Morant qui est montré comme un homme ayant perdu toute moralité, transformé en monstre par le conflit et auteur de vrais crimes de guerre. Le film aborde in fine le problème sensible de la dissension qui opposera les alliés australiens et britanniques. Outre sa thèse polémique et la maestria de sa mise en scène, Héros ou salopards a eu le privilège de faire partie du renouveau du cinéma australien des années 80, un âge d’or qui a concentré un maximum d’œuvres mémorables (Mad Max, Gallipoli, Walkabout, Ma Brillante carrière, et tous les films de Peter Weir). Héros ou salopards est donc bien plus qu’un film militaire et pose des questions existentielles passionnantes qui ne sont pas près d’être solutionnées. Malgré une VF déficiente, cette édition n’est pas à négliger avec ses nouveaux bonus, intéressants et contradictoires, même s’ils sont moins copieux que ceux du Blu-ray Criterion sorti en 2015. Remarquable.

 

Blu ray Heros ou salopards

Commentaire technique

Le Master fourni par Umbrella Entertainment n’est hélas pas celui fabriqué en résolution 4K à partir du négatif original 35 mm par Criterion (2015), étalonné sous la supervision de Bruce Beresford. Néanmoins le nouveau Master est aussi en 4K mais réalisé à partir du scan d’un interpositif ne pouvant prétendre atteindre la précision et le piqué du scan du négatif original. D’ailleurs ce Master a nécessité la reprise de nombreux défauts pour cette édition.

Image : copie HD, définition variable allant de bonne à excellente selon les plans, image propre, piqué important sur les gros plans de visage, texture argentique régulière (tournage en 35 mm avec caméras Panaflex, Master Format 4K), belle gestion du contraste, image lumineuse, basse lumière détaillée, noirs denses, étalonnage naturaliste, colorimétrie réaliste sans dérive chromatique, teintes naturelles, tons nuancés

LA SUITE APRÈS LA PUB

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs et équilibrés, très bonne dynamique qui profite aux scènes d’action (combats, tribunal), niveau parfois élevé, pas de distorsion ; VF 2.0 monophonique, affectée par un ronflement constant mais supportable pour les réfractaires au sous-titrage, doublage soigné, bonne dynamique

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : VO etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5) VF etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0080310/

 

Combo Blu-ray/DVD disponible sur Amazon

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus