PUBLICITÉ

L'Homme tranquille : le film culte de John Ford l’irlandais d’Hollywood (en Blu-ray et DVD)

Blu ray L Homme tranquille 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5).

Synopsis :

Sean Thornton, un ancien boxeur américain, revient à Inisfree, son village natal d'Irlande, avec l'objectif de racheter l'ancien cottage de sa famille pour s'y installer définitivement. Il fait la connaissance de Mary Kate Danaher, la sœur du colérique Red will Danaher qui convoitait la maison des Thornton avant que Sean ne la rachète. Le "yankee" entreprend tout de même d'épouser Mary Kate selon les règles de la tradition irlandaise.

• Titre original : The Quiet Man
• Support testé : Blu-ray
• Genre : comédie
• Année : 1952
• Réalisation : John Ford
• Casting : John Wayne, Maureen O'Hara, Barry Fitzgerald, Ward Bond, Victor McLaglen, Mildred Natwick, Francis Ford, Eileen Crowe
• Durée : 2 h 09 mn 26
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 1,37/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 2.0 monophonique anglais, français
• Bonus : Digipack avec le Blu-ray du film (129 mn) et le DVD du film (124 mn) - un Blu-ray et un DVD de bonus - le livre « Retour à Inisfree » par Christophe Chavdia (104 pages) - 4 cartes postales de reproductions d'affiches originales du film
• Bonus sur le Blu-ray du film : conversation entre Cécile Gornet, professeur de philosophie, doctorante en cinéma et Frédéric Mercier, journaliste au magazine Transfuge (exclusivité Blu-ray, 2022, 1 h 07 mn 29) - analyse comparée entre le film et le shooting script par Cécile Gornet, professeur de philosophie, doctorante en cinéma (2022, 10 mn 05) - film annonce (VO, 1 mn 51)
• Bonus sur le Blu-ray de bonus : Innisfree, documentaire de José Luis Guerin sur les lieux du tournage (VOST, 1990, 1 h 48 mn 35) - Le Rêve irlandais de John Ford de Sé Merry Doyle, narration par Gabriel Byrne, avec les témoignages de Maureen O'Hara, Peter Bogdanovich, Martin Scorsese (VOST, 2012, Dreaming the Quiet Man, 1 h 30 mn 55)
• Éditeur : Rimini Éditions

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Film culte et emblématique de John Ford, L’Homme tranquille est, avec La Chevauchée fantastique (1939), le film le plus connu mondialement parmi les innombrables chefs-d’œuvre qu’il a réalisés. On ne compte plus les analyses savantes et les études pointues publiées (cf. tous les bonus de cette édition) sur cette intrigue romanesque qui se déroule en Irlande et dont le thème tranche avec la spécialité habituelle du cinéaste : le western… encore que la séquence finale du combat aux poings ne soit pas si éloignée des codes du genre. Plaisant divertissement aux rebondissements cocasses et au casting brillant, L’Homme tranquille est avant tout un témoignage sur la quête des origines de son réalisateur : bien que né dans le Maine (Portland), John Ford s’est toujours revendiqué comme un Irlandais immigré fier de ses origines. Aussi dès 1936, il acquiert pour l’adapter au cinéma les droits de la nouvelle « The Quiet Man » (1933), rallongée en 1935 sous le titre « The Green Rushes », de l’auteur nationaliste irlandais Maurice Walsh, mais aucun studio ne souhaite le produire. Après plusieurs tentatives infructueuses, la Republic Pictures, encouragée par John Wayne et par le succès de Rio Grande (1950), accepte le scénario assez distant de la nouvelle et remanié par Frank Nugent mais le budget reste limité. Par ailleurs, John Ford sait de longue date qu’il va confier le rôle de Sean Thornton, revenant au pays, à son acteur de prédilection John Wayne et celui de Mary Kate à l’actrice rousse irlandaise Maureen O’Hara qu’il avait dirigée dans Qu’elle était verte ma vallée (1941). L’Homme tranquille sera partiellement tourné en Irlande, surtout pour les extérieurs (village de Cong : cf. bonus), une occasion inespérée pour John Ford de revenir sur place avec un film moins engagé que Le Mouchard (1935). C’est en effet dans une Irlande fantasmée, sublimée par le somptueux procédé Technicolor tri-bandes, que le cinéaste raconte sur un mode facétieux et coloré une romance improbable sur fond de tradition bien respectée. Tout le casting est composé d’acteurs typés chers au cinéaste qui sont distribués dans des rôles inénarrables : Barry Fitzgerald (Michaleen O’Flynn), Ward Bond (père Peter Lonergan), Victor McLaglen (Will Danaher) ou même le frère aîné du cinéaste, Francis Ford (Dan Tobin). Truculent et bonhomme, L’Homme tranquille est un concentré de tout ce qui fait la grandeur et le charme du cinéma fordien : personnages haut en couleurs, profond attachement aux caractères, portraits d’une grande humanité, sens particulier de l’humour… Ce qui ne l’empêche pas de diriger une comédie fondée sur les codes sociaux singuliers et bien peu féministe d’une Irlande rurale d’autrefois, non dépourvue de clichés, et sur le désir sexuel déçu (une histoire d’amour entre adultes comme le résume John Ford) qui culmine avec la scène inhabituelle, chez John Ford, dans le cimetière sous l’averse (filmée… à Hollywood). Le résultat, couronné par deux Oscars (réalisation et photographie), est instantané et son charme durable : une œuvre culte au statut établi qu’on a toujours autant de plaisir à revoir et qu’on aura encore plus de plaisir à découvrir dans cette belle édition HD au Technicolor rutilant qui surpasse sans surprise celle en DVD sortie en 2018… en attendant un jour une sortie en 4K.!

 

Blu ray L Homme tranquille

Commentaire technique

Image : copie HD, superbe définition (parfait alignement sans franges colorées des 3 négatifs Technicolor) et piqué constant qui accentue le caractère factice des transparences (pont, course équestre), grain argentique présent mais homogène (tournage en 35 mm avec caméras Mitchell, Master Format 4K à partir du négatif original caméra), très belle gestion des contrastes renforcés par les saturations du procédé Technicolor, noirs solides, étalonnage chaud et chatoyant, splendide colorimétrie avec les inimitables couleurs somptueuses du Technicolor tri-bandes aux tons saturés, mais selon les séquences des variations chromatiques (chaud/froid) peuvent être observées, image propre et stable

Son : mixage anglais 2.0 monophonique, dialogues clairs et équilibrés, excellente dynamique sur les ambiances (mariage, bagarre) et la partition colorée et mémorable de Victor Young, pas de distorsion ni de souffle ; VF 2.0 monophonique, dialogues clairs, excellente dynamique, doublage ancien mais historique, niveau élevé

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt0045061/

 

Digipack Collector Blu-ray/DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus