PUBLICITÉ

Chronique d'une liaison passagère : une comédie romantique d’auteur (en Blu-ray, DVD et VOD)

Blu ray Chronique d une liaison passagere 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Une mère célibataire et un homme marié deviennent amants. Engagés à ne se voir que pour le plaisir et à n'éprouver aucun sentiment amoureux, ils sont de plus en plus surpris par leur complicité…

• Titre original : Chronique d'une liaison passagère
• Support testé : Blu-ray
• Genre : comédie dramatique
• Année : 2022
• Réalisation : Emmanuel Mouret
• Casting : Sandrine Kiberlain, Vincent Macaigne, Georgia Scalliet, Maxence Tual, Stéphane Mercoyrol, Eric Wrembel, Ghislaine Fleury, Brahim Zairi, Mohamed Zairi, Juliette Capieu, Lola Niedermayer
• Durée : 1 h 40 mn 28
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 5.1 et 2.0 français
• Bonus : Filmer la parole, conversation avec Emmanuel Mouret et Laurent Desmet, directeur de la photographie, par Philippe Rouyer (2022, 47 mn 10) - court métrage Un zombie dans mon lit (2019, 13 mn 19) - bande annonce du film (1 mn 34) - deux bandes annonces
• Éditeur : Pyramide Vidéo

LA SUITE APRÈS LA PUB

Commentaire artistique

Par son titre explicite, Chronique d'une liaison passagère, le nouveau film d’Emmanuel Mouret annonce clairement son contenu : une histoire d’amour qui ne sera pas éternelle et qui est exposée par bribes. Peu d’action dans ce film au demeurant badin mais qui accorde une prééminence absolue aux dialogues au fil de scènes banales de la vie quotidienne vécues par les deux protagonistes, Charlotte et Simon. Incarnés par Sandrine Kiberlain et Vincent Macaigne, ils sont motivés par une interrogation existentielle : peut-on aimer physiquement sans jamais s’attacher ? Pour cerner ce fantasme, Emmanuel Mouret a choisi de ne pas nous entrainer dans une intrigue linéaire classique mais de privilégier des séquences elliptiques introduites par un carton. Si le langage est pour le cinéaste un processus de « mise à nu », les spectateurs férus d’action seront décontenancés par ce film bavard - mais non exempt de dynamisme - qui doit beaucoup à la qualité de jeu de ses interprètes. À l’évidence, le cinéaste a imaginé deux personnages sans tabou capable d’aborder toutes les questions et dont la complicité dialectique devient le sel de leur relation. À l’inverse de nombre de drames opposant des caractères antagonistes (dans le film est cité Scène de la vie conjugale d’Ingmar Bergman), Chronique d'une liaison passagère dresse le portrait d’un couple bienveillant qui ne cherche que la tendresse et évacue toute finalité mélodramatique, sinon tragique. La réalisation au service de la prestation remarquable des comédiens, y compris de Georgia Scalliet (Louise), procède par hors-champs et par contre-jours distribués selon des plans-séquence et quelques travellings déjà pratiqués (cf. bonus) sous la houlette de Laurent Desmet dans le film Mademoiselle de Jonquières (2018) qui manie le scope avec dextérité (cf. séquence au musée). Ces choix techniques réussis accompagnent formellement une romance contée avec distinction sous la forme d’un divertissement brillant et spirituel, extrêmement plaisant à regarder autant qu’à écouter : une comédie plaisante, aux allures d’un film de Woody Allen. Bien que parfois artificielle et forcée parce que trop sophistiquée dans son écriture et dans sa facture, Chronique d'une liaison passagère, joliment écrit et interprété avec une rare élégance, demeure un film d’auteur plutôt fascinant qu’une comédie romantique émouvante.

 

Blu ray Chronique d une liaison passagere

Commentaire technique

Image : copie HD, excellente définition, superbe piqué sur les détails (tournage numérique avec caméras Arri Alexa SXT), gestion naturaliste du contraste, images lumineuses, noirs soutenus, étalonnage et colorimétrie réalistes, teintes naturelles et nuancées

Son : mixage français 5.1, dialogues prépondérants très clairs, dynamique excellente sur les ambiances (bar, trafic) et la bande originale composée d’airs classiques (Mozart, Haendel, Poulenc, Chostakovitch) et modernes (chansons de Serge Gainsbourg dont La Javanaise interprétée par Juliette Gréco, musiques indiennes), spatialisation naturaliste aux effets surrounds restreints mais immersifs, LFE très ponctuel

LA SUITE APRÈS LA PUB

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt14831708/

 

Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus