icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Les Sept mercenaires

jaquette-7-mercenaires Note Artistique : etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-demi-rouge (4,55/5)
Note Technique : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-grise (4/5)

Western classique adapté d’un classique japonais

Infos

  • Titre original : The Magnificent Seven
  • Support : blu-ray
  • Genre : western épique
  • Année : 1960
  • Réalisateur : John Sturges
  • Casting : Yul Brynner, Steve McQueen, James Coburn, Charles Bronson, Horst Buchholz, Robert Vaughn, Brad Dexter, Elie Wallach, Rosenda Monteros, Vladimir Sokolov
  • Format vidéo : 16/9
  • Format ciné : 2,35/1
  • Sous-titrage : français
  • Pistes son : DTS HD-MA 5.1 anglais, DTS 5.1 français, allemand, italien, russe, castillan
  • Bonus : commentaire audio, Making of (2004, 47 mn), Elmer Berstein (2004, 15 mn, réalisation M. M. Arick), images perdues du film (2004, 15 mn, réalisation M. M. Arick), bandes-annonces, galerie photo.
  • Éditeur : MGM

Synopsis

Dans un petit bourg mexicain frontalier, une troupe commandée par Calvera rançonne régulièrement les paysans qui n’en peuvent plus. Ils vont recruter des mercenaires pour contrer la prochaine attaque…

Galerie de photos

Commentaire artistique

C’est un des rares exemples où un remake - celui du chef-d’œuvre Les Sept samouraïs, réalisé par Akira Kurosawa en 1954 - possède un attrait comparable à l’original. En quelques années, le film de John Sturges s’est élevé au rang de western culte avec ses acteurs charismatiques et sa partition mémorable écrite par Elmer Bernstein. Véritable spécialiste du genre, John Sturges (http://www.suspense-movies.com/directors/john-sturges/) a dirigé deux autres westerns remarquables : Règlements de compte à O.K. Corral (1957) et Le dernier train de Gun Hill (1959). Plus que le style du maître nippon, John Sturges s’est surtout inspiré de l’histoire, toute entière dévolue à l’action. Il a su maîtriser la fougue des diverses stars (ou futures stars) et composer avec les egos surdimensionnés de certains, notamment le souci de Yul Brynner de paraître plus grand que les autres ! La psychologie des divers protagonistes n’est que le reflet stéréotypé d’un aspect du héros westernien par excellence, ici démultiplié par autant de personnages. Depuis sa sorti, il y a cinquante ans, la popularité du film est restée intacte ; ce n’est pas un film « daté », bénéficiant d’une réalisation moderne, et ses scènes d’action conservent leur indéniable impact. La BOF signée d’Elmer Berstein (http://www.elmerbernstein.com/) demeure une référence pour tous les amateurs et on ne regrettera pas que le compositeur Dimitri Tiomkin, le choix initial de Sturges, ait été modifié.

Commentaire sur les bonus

Rien de neuf pour cette édition blu-ray qui reprend les suppléments du DVD de 2005.

Note Image :
etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-demi-orange (4,5/5)

Note Son :
etoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-griseetoile-grise (3/5)

Note Bonus :
etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-griseetoile-grise (3/5)

Note Packaging :
etoile-bleueetoile-bleueetoile-griseetoile-griseetoile-grise (2/5)

Commentaire technique

  • Un BD de grande qualité
  • Colorimétrie : tons chauds, palette nuancée
  • Étalonnage : impeccable
  • Contraste : excellent
  • Compression : aucun heurt
  • Définition : très bonne pour un film de cette âge
  • Mixages : si le recours aux ambiances est limité et le spatialisation assez frontale, le mixage anglais est très dynamique et clair

Liens Web

Bande annonce


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework