icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Il faut sauver le soldat Ryan

jaquette-soldat-ryan Note Artistique : etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-grise (4/5)
Note Technique : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-grise (4/5)

Une scène d’ouverture mémorable pour un film sur les premiers jours du débarquement...

Infos

  • Titre original : Saving Private Ryan
  • Support : blu-ray
  • Genre : guerre
  • Année : 1998
  • Réalisateur : Steven Spielberg
  • Casting : Tom Hanks, Edward Burns, Matt Damon, Tom Sizemore
  • Durée : 2 h 49 mn
  • Format vidéo : 16/9
  • Format ciné : 1,85/1
  • Sous-titrage : français
  • Pistes son : DTS-HD MA 5.1 (anglais), DD 5.1 (français, allemand, espagnol, italien)
  • Bonus : Voyage dans le passé (5 mn), Miller et sa section avec Tom Hanks (8 mn), Le camp militaire où furent entraînés les acteurs (8 mn) , Making of (22 mn), Reconstitution d’Omaha Beach (18 mn), BOF et mixage (16 mn), documentaire de 1998 ? (25 mn), bandes annonces, Filmer la guerre sur les reporters de guerre (88 mn, réal ?) narré par Tom Hanks.
  • Éditeur : Paramount

Synopsis

Juin 1944, les Alliés débarquent en Normandie. L’état-major américain apprend que la famille Ryan a perdu trois de ses quatre fils dans le conflit et décide d’envoyer une patrouille pour récupérer le soldat Ryan dans la zone ennemie…

Galerie de photos

Commentaire artistique

Si le scénario de départ de Robert Rodat s’inspire de la mort de quatre frères pendant la Guerre de Sécession, c’est le récit de la mort de deux des quatre frères Niland pendant la Seconde Guerre (http://en.wikipedia.org/wiki/Niland_brothers) qui a servi de modèle à Steven Spielberg. Il a conçu un film très documenté qui voulait montrer la guerre autrement. Avec son savoir faire, il dirige en ouverture une impressionnante scène de débarquement en Normandie (24 mn), reconstituée en Irlande, cherchant à dépeindre avec justesse l’horreur de ces combats. A cette fin, il immerge littéralement le spectateur dans le feu de l’action : une scène d’anthologie qui propose un tableau cruel et sans complaisance de la réalité de ce carnage. Après cette séquence choc, il est surtout question de l’absurdité des conflits et de l'incohérence des décisions : la mission décrite dans le film dénonce l’arbitraire des ordres, souvent dictés par la politique plus que par l’humanisme. Bien que trop ouvertement américain, on ne voit presque que des américains en action ce qui est loin du compte, ce film a le mérite de combiner l’attractivité d’un spectacle parsemé de stars et la minutie d’une reconstitution quasi pédagogique. Le cinéaste a poussé le soin de l’authenticité à obtenir les teintes délavées d’époque, moins saturées et moins lumineuses que les couleurs des films actuels ! Unanimement salué, ce film a été récompensé par cinq Oscars, dont celui de la meilleure photographie, du meilleur son et du meilleur réalisateur, ainsi que divers autres prix. Il a été classé comme un des meilleurs films épiques. Mémorable.

Commentaire sur les bonus

On retiendra avant tout l’excellent hommage rendu aux correspondants de guerre.

Note Image :
etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-demi-orange (4,5/5)

Note Son :
etoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-verteetoile-verte (5/5)

Note Bonus :
etoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-rougeetoile-grise (4/5)

Note Packaging :
etoile-bleueetoile-bleueetoile-griseetoile-griseetoile-grise (2/5)

Commentaire technique

  • Un BD de belle facture
  • Colorimétrie : couleurs volontairement traitées dans le style des années 40,
  • Étalonnage : rétro selon la volonté du cinéaste
  • Contraste : très bon
  • Compression : parfaite
  • Définition : très belle sur les visages, léger grain sur les plans d’ensemble
  • Mixages : l’un des points forts de l’édition avec un mixage DTS anglais époustouflant, à la dynamique saisissante, fortement spatialisé ; on ne conseille pas la VF très en retrait en dynamique comme en présence

Liens Web

Bande annonce


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework