icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Sony STR-DN1080 : un amplificateur home-cinéma Dolby Atmos et DTS:X à prix doux

Sony DN1080 test ON mag

Avec ce nouvel ampli home-cinéma Sony passe au Dolby Atmos et au DTS:X. Un modèle bien servi en modes et fonctions et d'une grande simplicité. Calibration performante, puissance, audio Hi-Res et plaisir du son cinéma chez soi sont au menu. Un bel exemple des capacités actuelles d'un diffuseur de Watts...

Sony STR-DB1080

Type : ampli Home Cinéma 7.2
L'avis de ON-mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
Prix au moment du test : 800 €

 

------------
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS MAGAZINES GRATUITS ET NOS GUIDES EN LIGNE
------------

La marque japonaise fait plus parler d'elle pour ses téléviseurs, ses casques ou ces enceintes sans-fil que pour ses amplificateurs home-cinéma. Pourtant, très régulièrement, Sony sort des modèles bien finis et sonnant juste. La famille STR comprend déjà plusieurs générations d'amplis qui pratiquement chaque année viennent rajouter tels ou tels décodeurs ou fonctions nouvelles. Le STR-DN1080 prend place dans cette lignée et remplace le DN1060 de l'an dernier. Il en reprend le design général, l'aspect gros ampli noir, et rajoute au passage le Dolby Atmos et le DTS:X comme principales nouveautés. Comme son prédécesseur la puissance est de 165 Watts sur 7 canaux et sous 6 ohms. Sony a conservé un prix qui nous semble très raisonnable (on est en dessous des 800 euros sur certains sites Internet) compte tenu des prestations générales et des possibilités offertes par cet ampli.

Sony STR DN1080 front angle

Convivialité et simplicité d'utilisation

Le constructeur s'adresse aux amateurs mais également aux débutants, ainsi il existe une mise en service rapide qui repose sur la calibration et la connexion à Internet. L'interface utilisateur à l'écran est très explicite avec des modules animés et colorés et des textes informatifs. C'est à la fois très clair et très complet. On peut ainsi aller très loin dans les réglages du son et de la vidéo tout en ne se sentant pas perdu dans un dédale de menus et sous-menus abscons. Des raccourcis aident également à une utilisation rapide, un découpage par utilisation comme "on écoute de la musique" ou "on regarde un film" permet de ne pas s'arracher les cheveux.

Une auto-calibration au top

Un des points forts de cet ampli est son système d'auto-calibration, il repose sur le D.C.A.C EX (Digital Auto Calibration EX) qui assure une grande précision de la restitution sonore. Il prend en compte l'acoustique de la pièce, supporte le son 3D et ajuste les effets sonores sur 31 bandes via un égaliseur graphique (GEQ). Un microphone stéréo se place au point d'écoute optimal et il suffit de lancer la procédure de calibrage automatique, en quelques secondes un bruit rose se propage sur toutes les enceintes connectées et après un rapide calcul, les résultats s'affichent sur un dessin d'une pièce. On visualise ainsi aisément son installation, la distance, la puissance ou encore le bon positionnement (droite/gauche) des enceintes. Dans notre salle de test, le Sony a bien rattrapé l'aspect un peu brillant de l'acoustique et a utilisé à bon escient la hauteur sous plafond pour les effets en hauteur.

Modes intéressants pour des enceintes surround arrière virtuelles

Il est également possible de régler ou plutôt de relocaliser des enceintes mal placées. Il n'est pas toujours facile dans un salon domestique de placer exactement les voies surround au bon endroit par exemple ou encore de mettre deux surround arrière. L'ampli se charge de simuler le bon emplacement, on peut ainsi mettre en fonction deux types d'emplacement différents. Celui baptisé Type A met virtuellement les deux surround au bon endroit, sur le côté de l'auditeur et un peu en arrière et crée une paire d'enceintes surround fantômes derrière.
Le Type B place les deux surround légèrement vers l'avant et recrée également deux enceintes arrières. Cela permet de ressentir du 7.1 virtuel sans avoir à placer deux enceintes supplémentaires. Comme d'habitude pour ce genre de systèmes, le résultat sonore est intéressant mais ne remplace pas la présence physique d'enceintes. Lors de notre test on a évidemment essayé ce mode, il faut reconnaître qu'il se passe quelque chose derrière vous. On entend bien des bruits et cela permet une plus grande immersion. Il est possible de se passer de tous ces réglages et de puiser dans ses connaissances, en se faisant aider d'un sonomètre, pour régler manuellement son installation. Nous avons cependant bien apprécié l'auto-calibration, surtout avec le Dolby Atmos, car il est de plus en plus compliqué de choisir les bon paramètres avec sept enceintes plus un ou deux subwoofers.

Sony str dn1080 back

Une large palette de connecteurs

Cet ampli possède une connectique étendue, le panneau arrière rassemble six entrées HDMI et deux sorties HDMI. Une des deux prises HDMI peut servir à transmettre dans une autre pièce le signal audio et vidéo. Le multiroom est également possible via une sortie audio RCA et le branchement de deux enceintes en utilisant les borniers dédiées aux surround back. Sinon on retrouve les habituelles prises audionumériques optique et coaxiales, les RCA anlogiques stéréo et un port Ethernet. Une USB est présente sur la face avant, à côté de la prise pour le microphone de calibration et à quelques centimètres de la prise casque. Comme tout ampli moderne, le Sony STR-DN1080 est équipé du Wifi, une double antenne offre un signal plus stable, du Bluetooth version 4.1 et une puce NFC à l'avant est aussi présente pour une connexion rapide avec un smartphone. Sony semble avoir supprimé des fonctions. Le Screen Mirroring, en tout cas on ne l'a pas trouvé. Mais la marque a introduit sur cet ampli la compatibilité Chromecast qui permet d'envoyer son et image en provenance d'un smartphone, d'une tablette ou d'un PC sur l'installation Home Cinéma.
Au rayon des services musicaux, une touche spéciale "Music Service" sur la télécommande permet d'accéder à Spotify Connect et d'autres sites comme Deezer. AirPlay est implanté et le protocole DLNA offre la possibilité d'aller récupérer du contenu sur un PC distant ou sur un NAS. Une application, SongPal, complète une télécommande simple mais qui n'est pas rétroéclairée, et elle offre de nombreuses possibilités pour gérer plusieurs appareils Sony.

-----------
À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'APPAREILS HOME CINÉMA
-----------

Une restitution sonore dynamique et claire

Pour tester cet ampli nous avons sorti nos disques de tests Dolby Atmos, des SACD, de l'audio Hi-Res et des Blu-ray. Le Sony STR-DN1080 a été connecté à un lecteur Oppo UDP-205 et à des enceintes Davis Acoustics avec un subwoofer BC Acoustique. Pour débuter nos séances d'écoute, on juge de la qualité Hifi de l'ampli. En mode Pure Direct, il ne manque pas de punch et retranscrit une scène sonore large et profonde. Les basses ont de la tenue, cela descend bas et le médium ressort avec acuité. C'est propre mais on reste un peu sur sa faim si on est audiophile. C'est un peu agressif sur les aigus, avec un manque de profondeur sur certains passages complexes. Les plans sonores sont un peu trop proches, on aurait aimé une meilleur "longueur en oreille". Cela passe très bien sur de la pop ou de la musique moderne malgré un manque d'épanouissement musical. Il lui manque ce petit plus Hifi qui fait la différences. Cela reste largement acceptable et on prend du plaisir, la puissance est importante tout comme la dynamique. Les voix ressortent bien avec une belle présence et cela a du punch.

Sony STR DN1080 Front DAtmos

Du Dolby Atmos ravageur

Le punch, c'est d'ailleurs une des qualités que l'on retrouve en home-cinéma. Cet ampli y est plus à son aise. Il sait passer d'une enceinte à une autre en toute fluidité, sans trou acoustique et avec une grande précision. En Dolby Atmos, sur notre Mad Max favori, onn en prend plein les oreilles avec les vrombissements des moteurs. On ressent les impacts, les explosions mais le Sony sait également se faire plus tendre avec des bruits d'ambiances bien restitués. Le Dolby Atmos est ravageur, une scène d'orage a failli arracher la membrane de notre caisson de graves ! Le son est puissant, on peut monter le son sans crainte sauf pour la tranquillité des voisins. On a apprécié l'immersion apportée par les sept enceintes physiques et l'apport des surround arrière virtuelles. Les voix passent de l'avant à l'arrière en passant par le plafond et se faufilent derrière votre dos comme au cinéma. C'est bluffant surtout à ce prix ! Les défauts entrevus en mode stéréo pour une écoute HiFi ne sont pas ici audibles, cet ampli est clairement à son avantage en home-cinéma et encore plus avec du Dolby Atmos ou du DTS:X. Il gère très bien tous ces canaux et s'en sort avec brio.

Le Sony STR-DN1080 décortiqué par ON-mag

Le Sony STR-DN1080 est d'une construction classique pour un ampli-tuner Home Cinéma de milieu de gamme. Sa section d'alimentation comporte un transformateur principal de taille correcte accompagné de deux capacités de filtrage Elna de 8200 µF/71 V chacune. Les étages de puissance sont analogiques. Toutes les voies sont identiques. Chacune se compose d'une paire de transistors Sanken (MP1620 et MN2488, capacités max. : 10 ampères/ 150 watts) en configuration simple push-pull. Les circuits vidéo et de décodage audionumérique sont regroupés dans la partie arrière du châssis sur plusieurs circuits imprimés empilés. On n'y remarque pas moins de trois processeurs Analog Devices de type SHARC 32 bits et des convertisseurs AKM 24 bits/192 kHz.

Caractéristiques techniques du Sony STR-DN1080

  • Ampli-tuner Home Cinéma 7.2
  • Puissance : 7 x 165 W sous 6 ohms
  • Réponse en fréquence : 20 Hz à 20 kHz
  • Impédance des enceintes : 4 à 16 ohms
  • Décodages : 7.2
  • Décodage audio : Dolby Digital, Dolby TrueHD, DTS 24/96, DTS HRA, DTS HD Master Audio, DTS ES, Dolby Atmos, DTS:X, MP3, WMA, AAC
  • Décodeurs audio HD : Wav, Flac, Aiff, Alac (192/24), DSD 2.4 et 5.6 Mhz,
  • Auto-calibration : oui
  • Vidéo : upscalling 4K Ultra HD, HDR et BT.2020
  • Connectique : 6 HDMI en entrées, 2 sorties HDMI, 1 sortie vidéo composite, 4 audio stéréo Cinch, 1 optique, 1 coaxiale, 2 subwoofers, 1 USB, 1 port Ethernet, 1 RS-232, 1 prise casque, Wifi, Bluetooth, NFC, IR Remote
  • Divers : télécommande, application SongPal iOS et Android, multiroom, DLNA 1.5, AirPlay, Spotify Connect, Chromecast
  • Dimensions (L x H x P) : 43 x 15,6 x 33,1 cm
  • Consommation : 110 W (0,4 W en veille)
  • Poids : 9, 7 kg
  • Prix : 800 €

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)
  • Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Performances sonores Hifi : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile griseetoile grise(3/5)
  • Performances sonores home-cinéma : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise(3,5/5)

Offre Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework