icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test enceinte intelligente Onkyo VC-GX30 : un peu de HiFi dans le monde de l'enceinte à commandes vocales

Test enceinte intelligente Onkyo VC-GX30 : un peu de HiFi dans le monde de l'enceinte à commandes vocales

Onkyo, acteur incontournable de l'audio et du home cinema, suit la mouvance et propose à son tour une enceinte à commandes vocales. La VC-GX30 est un petit modèle mono et compact, assez proche de ce que propose la concurrence. Le moteur vocal intégré est celui de Google. Ce qui la différencie ? Sa caisse rigide en bois.

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE 

Une enceinte compacte et bien remplie, qui va à l'essentiel

Dès que l'on sort l'enceinte Onkyo VC-GX30 de son carton, même si son format est du genre mini, elle est plutôt lourde et vient confirmer l'emploi de bois pour son coffret. Onkyo se devait de perpétuer la tradition ; la marque a toujours commercialisé des enceintes, dont certains modèles des années 80 étaient de véritables références.

L'Onkyo VC-GX30 est recouverte d'une sorte de finition vinyle assez épaisse. Elle semble être bien résistante aux chocs légers et ne retient pas les traces de doigts. Par rapport à d'autres concurrents qui optent de plus en plus pour une grille en tissu, la VC-GX30 arbore une présentation plus technique avec une grille moulée et inamovible, mais très protectrice. De toute façon, l'accès aux haut-parleurs ne présente pas vraiment d'intérêt. Cette enceinte est par ailleurs disponible en gris foncé ou en blanc.

Onkyo VC GX30 top 640

À l'arrière, c'est le dépouillement total. On ne trouve que la prise de courant secteur et un port USB réservé au service. L'Onkyo VC-GX30 ne propose pas d'entrée auxiliaire, c'est un choix. La Sony LF-S50G n'en dispose pas non plus, tandis que la Panasonic SC-GA10 en arbore une. À vous de voir si cette fonction est éliminatoire ou pas. Alternativement, on dispose tout de même du Bluetooth pour connecter son téléphone ou sa tablette.

La VC-GX30 est une enceinte deux voies avec boomer de 8 cm et tweeter de 2 cm séparés, là où d'autres ne proposent qu'un simple haut-parleur large bande. Il y a bien en façade les quatre petites LEDs rondes propres à Google Assistant. Elles sont en fait six et servent également à indiquer le niveau de volume en cours dès qu'on l'augmente ou le diminue. Comme c'est en façade, c'est parfaitement visible depuis n'importe où dans la pièce, et c'est un excellent point ! Quelques touches sensitives prennent place sur la face supérieure : volume, play/pause, Bluetooth et coupure du microphone.

Onkyo VC GX30 contenu 640

Mise en route classique à travers l'app Google Home

L'installation s'effectue exclusivement à travers l'application mobile Google Home pour Android et iOS. Cela fonctionne à l'identique avec toutes les enceintes compatibles Chromecast. Onkyo évite ainsi le développement d'une application dédiée. Forcément, les fonctions de paramétrage de l'enceinte sont limitées à ce que propose l'app Google Home.

Malgré le fait que la VC-GX30 est une enceinte sans-fil et multiroom, elle n'est pas compatible avec le système propriétaire Onkyo/Pioneer FlareConnect. Il est donc impossible de l'associer avec d'autres enceintes sans-fil ou avec les amplificateurs HiFi et home cinema de ces marques. Pour la diffusion et le multiroom, c'est Chromecast et rien d'autre. Cependant, avec Chromecast, il est possible de grouper plusieurs VC-GX30, mais également de créer des groupes avec des enceintes Chromecast d'autres fabricants, et ce sans aucun problème.

L'assistant Google fonctionne aussi bien sur cette enceinte Onkyo que sur celles des concurrents. La voix est intelligible. Les microphones arrivent bien à capter mes ordres débutant par "OK Google", même lorsque de la musique est en train de jouer, et même si je ne suis pas à côté de l'enceinte. Je demande à jouer un morceau précis, je modifie le volume, j'allume et j'éteins les lumières (Philips Hue), tout répond très bien à mes commandes vocales. Une nouvelle fois, ce n’est pas sur ce point que se différencient les enceintes embarquant Google Assistant.

Onkyo VC GX30 google 640

Mini HiFi pour un rendu sonore des plus agréables

L'enceinte est mono et petite, il faut avant tout la prendre pour ce qu'elle est et la replacer dans son contexte. Elle sera idéalement utilisée dans une cuisine, une chambre, un salon près du canapé. Il ne faudra pas chercher des niveaux sonores délirants, qui de toute façon ne lui vont pas. Mais si on reste sur des écoutes à volume normal, on peut alors profiter d'une bonne qualité sonore, bien équilibrée, avec du poids et de la rondeur. L'apport de la caisse en bois se trouve précisément là. À faible volume, le son est clair et bien défini. L'aigu n'est pas projeté. Le médium n'est pas creusé et, même s'il est légèrement coloré, il est riche en détails, ce qui rapproche le rendu de cette enceinte de celui d'une enceinte traditionnelle. Le grave est propre, sec, pas cotonneux. Cela donne un rendu doux et assez linéaire, un peu écourté aux extrémités mais agréable à écouter sur la longueur. D'autres enceintes savent faire bien plus démonstratif, avec un grave plus percutant et des aigus plus proéminents, ce qui est plus flatteur, mais moins agréable sur la durée. À vous de voir, et surtout de faire un choix en adéquation avec vos habitudes musicales.

En conclusion : une enceinte à commandes vocales polyvalente

Les fonctions vocales fonctionnent aussi bien que sur d'autres modèles Google Assistant, ce n'est pas là qu'il faut chercher une différenciation. Ses concurrentes ont choisi soit le son à 360°, sur la Sony LF-S50G, soit une scène sonore assez large, sur la Panasonic SC-GA10. L'enceinte d'Onkyo est plus "renfermée" que ces deux-là, mais elle apporte plus de réalisme dans la restitution des timbres. L'aigu est précis, le médium bien présent. Le grave a moins de niveau et d'impact que chez les concurrents, mais il est propre et ne bourdonne pas. Du coup, d'autres seront meilleures pour les musiques électroniques, mais l'Onkyo VC-GX30 est polyvalente. Elle reste parfaite sur tous types de musique, toujours intelligible sans jamais en faire trop, à volume raisonnable, même lorsque le grave est soutenu. C'est la différence entre une enceinte conçue par un spécialiste de la HiFi et celles qui viennent plutôt des acteurs de la tech.

Prix public indicatif : 200 €

Site du fabricant : Onkyo 

Notre avis 

  • Usages & fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • App & ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise (3/5)
  • Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Connectivité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise (3,5/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  •  

    Caractéristiques techniques

    • Type d’enceinte : à suspension acoustique
    • Boomer : membrane en pulpe compressée de 80 mm
    • Tweeter : dôme souple de 20 mm
    • Google Assistant, Google Chromecast
    • Bluetooth : oui
    • WiFi : 5 GHz/2,4 GHz
    • Dimensions (l × h × p) : 120 × 165 × 128 mm
    • Poids : 1,8 kg


    Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



    Mots-clés: Onkyo

    Comments est propulsé par CComment

    Suivez nous

    icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

    ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
    Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
    Powered by Warp Theme Framework