icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test vidéoprojecteur Optoma UHD 300X : une grande image 4K sans se ruiner et en toute quiétude !

Optoma UHD300X test ON mag

La déferlante des vidéoprojecteurs Ultra HD 4K de technologie DLP continue ! La concurrence est rude, mais Optoma pourrait bien monter sur la première marche du podium du meilleur rapport qualité/prix actuel. La firme propose un modèle performant et peu onéreux. Malgré quelques faiblesses intrinsèques, ce vidéoprojecteur compte de nombreux atouts outre son prix. Une grande image 4K dans son salon, ce n’est plus un rêve !

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Encore un de plus ! Depuis quelques mois, les vidéoprojecteurs DLP fournissant une image UHD 4K inondent le marché. L’attente fut longue, mais le fournisseur de puces Texas Intruments a désormais mis les bouchées doubles en proposant un système offrant la résolution 4K à un prix compétitif. Il n’en fallait pas plus pour que de nombreux constructeurs se lancent dans la compétition avec plus ou moins de bonheur. Car si la base technologique est identique, elle ne fait pas tout et chacun assemble ensuite son vidéoprojecteur selon ses compétences et son approche financière.

Optoma UHD300X quarter

Globalement, on se retrouve avec des produits flirtant avec la barre des 1 000 euros. Ce qui est déjà une sacrée performance tarifaire ! Malheureusement, en termes de qualité d’image, tous ne se valent pas, certains arrivent péniblement à diffuser de l’Ultra HD 4K et ne parlons pas du HDR, très délicat à retranscrire en vidéoprojection. Il existe de nombreuses différences également au niveau de la luminosité, du contraste, de l’amplitude du zoom ou du bruit de fonctionnement. Tous ces éléments ne sont pas toujours au top chez la concurrence, un manque d’expérience, de temps ou des raisons économiques étant autant de freins à la commercialisation du modèle ultime. Sans aller jusque-là, cet Optoma UHD300X tire brillamment son épingle du jeu. Après avoir passé plusieurs jours avec lui, on vous explique pourquoi. 

Optoma UHD300X lifestyle

Un zoom important

D’un point de vue esthétique, ce vidéoprojecteur n’affole pas les canons du genre, il faut reconnaître qu’à ce niveau de prix, tous les modèles ont tendance à se ressembler. Néanmoins, cet Optoma UHD300X fait plus cossu que son prix, il est assez imposant et pèse un bon poids : plus de 5 kg sur la balance. Ce grand boîtier rectangulaire de couleur blanche est plutôt bien fini, avec une touche d’élégance que n’ont pas toujours ses congénères DLP. Il est livré avec un cache objectif, un détail certes, mais certains concurrents comme Viewsonic rognent tellement sur le prix que cet accessoire n’est pas présent. Avec son bébé, Optoma offre également une télécommande rétroéclairée dès que l’on presse une touche, c’est toujours très pratique dans l’obscurité.

Optoma UHD300X remote

Celle-ci permet de piloter facilement le vidéoprojecteur, en donnant accès à des raccourcis qui évitent de passer par des menus et sous-menus.
En ce qui concerne la mise en place, l’UHD300X bénéficie d’un zoom manuel de type 1.3 avec une large amplitude, ce qui lui confère un bon confort d’installation. La mise au point est également manuelle, on apprécie le lens-shift, uniquement vertical, qui offre un déplacement de l’objectif de 10 %. C’est un plus, car à ce prix personne d’autre ne propose un tel procédé (qui n'a pourtant rien de nouveau ni de très compliqué). On peut également ajuster la hauteur de projection en jouant sur les trois pieds munis de vis. La correction de trapèze est également présente.

Optoma UHD300X face

Une grande image sans trop de recul

Avec un recul de 4 m entre lui et la surface de projection, l’Optoma autorise une image allant de 2,5 m à 3,3 m de large, avec une diagonale oscillant entre 2,8 m et 3,7 m, ainsi qu’une hauteur comprise entre 1,4 m et 1,8 m. Cette grande image favorise l’immersion totale dans un film, d’autant que, bonne surprise, le bruit de fonctionnement est assez réduit. Le constructeur annonce un niveau sonore de 25 dB, cela reste plutôt discret ; on note cependant quelques emballements sonores dès que l’on passe du mode éco au mode "Dynamique" en HDR. Mais cela reste très convenable, il suffit d’éloigner un peu le vidéoprojecteur de ses oreilles en le plaçant en fond de salle et en hauteur. Il dégage pas mal de chaleur sur son côté gauche, il faudra donc éviter de le coincer contre une paroi et le laisser respirer. La connectique est entièrement dissimulée à l’arrière, c’est plus ou moins pratique selon votre installation. On dénombre tout ce qu’il faut pour alimenter ce diffuseur d’images en vidéo. Cependant, on peut regretter la présence d’une seule entrée HDMI compatible 4K, la seconde ne prend en charge que le Full HD. Sinon, on note la présence d’une entrée VGA pour PC, d’une entrée audio mini-jack 3,5 mm et d’une prise Trigger 12 V. Au niveau des sorties, une prise optique et une mini-jack 3,5 mm sont au menu. Une USB servant à alimenter un périphérique USB comme une clé Chromecast et une RS 232 complètent ce panel. L’Optoma UHD300X ne supporte pas la 3D, c’est dommage car le DLP fournit la plupart du temps de très bons résultats avec une image en relief. Toujours dans l’esprit "on vous en parle mais c’est anecdotique", deux haut-parleurs diffusent un son de 5 Watts, par curiosité nous avons essayé… Rien à dire de positif, alors autant passer à autre chose de plus brillant.

Optoma UHD300X rear

Une puce DLP Full HD qui fait de la 4K par décalage de pixels

Un petit tour par les menus : l’interface utilisateur est très classique avec sa pléthore de menus et sous-menus pour le réglage de l’image et une certaine complexité à s’y retrouver. Fort heureusement, via la télécommande, on accède aisément aux fonctions essentielles. Le mode "Cinéma" reste le plus équilibré et le HDR est automatiquement détecté. On peut mémoriser trois réglages utilisateur et effectuer une calibration ISF pour de meilleurs résultats. Ce menu comporte des entrées 3D mais elles sont malheureusement inactives. Ce vidéoprojecteur assure une image 4K en partant d’une puce Full HD (1080p), il obtient cette résolution supérieure grâce au décalage de pixels. Quatre images sont affichées très rapidement à l’écran avec un léger décalage et cela forme au final une résolution de 3840 x 2160 pixels. Le procédé fonctionne bien ; pour preuve le logo officiel 4K est implanté sur ce modèle et il est approuvé par la Consumer Technology Association (CTA). 

Une grande image bien détaillée

Nous avons testé cet Optoma UHD300X avec plusieurs films dont "Mad Max Fury Road" et des extraits de disques de démos fournis par différentes marques de lecteurs ou de TV 4K. Pour commencer, ce vidéoprojecteur se révèle facile à installer et à vivre, le grand zoom permet une belle taille d’image sans trop de recul et on est tout de suite dans le grand bain des sensations. Comme avec les autres vidéoprojecteurs de même technologie et avec décalage de pixels, un cadre gris est visible autour de l’image, mais c’est ici beaucoup moins présent que chez certains concurrents. La technologie DLP provoque également un effet arc-en-ciel, nous y sommes sensibles, et sur ce modèle ce phénomène est pratiquement invisible. Le HDR a été détecté dès les premières secondes, il apporte une meilleure intensité dans les éléments brillants lors de scènes sombres et cela sans effet de halo ou de brillance mal maîtrisée. Les couleurs sont très naturelles, les rouges sont justes et les teintes jaunes gardent une bonne tenue. Les noirs ont de la profondeur et ne sont pas bouchés. L’image a un très bon piqué avec un bon relief dans les arrière-plans et les détails sont bien retranscrits. La teinte des visages sur d’autres films que Mad Max est bien rendue, les peaux sont bien carnées. Les blancs sont intenses sans être grillés. Les mouvements manquent un peu de fluidité, cela se remarque sur des passages rapides ou des travellings de caméra. Si en 4K le résultat est bon, c’est aussi le cas lorsque l’on regarde des films en Full HD, l’Optoma UHD300X réalise un upscaling très performant. Nous avons visionné le film "The Wall" de Roger Waters, un mélange de scènes de concerts et de balades normandes sur la trace d’un ancêtre mort durant la Première Guerre Mondiale : le résultat est intense et ce surplus de pixels apporte un afflux d’émotions. Nous avons également visionné des films d’animation en 4K comme "Coco", là aussi le résultat visuel s’avère de très bonne facture, avec des couleurs intenses et une belle luminosité. Ce modèle Optoma UHD300X est une bonne affaire et représente une alternative crédible à un téléviseur grand écran.

Prix : 1100 €

>>> À LIRE AUSSI TOUS NOS TESTS DE VIDÉOPROJECTEURS ET TÉLÉVISEURS

Spécifications techniques de l'Optoma UHD300X

  • Vidéoprojecteur Ultra HD
  • Technologie : puce DLP Full HD de 0,47 pouces
  • Résolution : 3840 x 2160 pixels (par décalage des pixels)
  • Compatibilité HDR : oui (HDR10, HLG)
  • Zoom : x1.3 (manuel)
  • Mise au point : manuelle
  • Luminosité : 2200 lumens ANSI
  • Contraste : 250 00:1
  • Lampe : 240 W
  • Durée de vie de la lampe : 15 000 heures (mode dynamique)
  • Bruit de fonctionnement : 25 dB (mode éco)
  • Taille de l'écran : 0,87 à 7,68 m
  • Rapport de projection : 1.21:1 à 1.59:1
  • Optique : 12.81 à 16.74 mm
  • Lens shift : + 10 %
  • Fréquence : 31 à 135 KHz (horizontale), 24 à 120 Hz (verticale)
  • Connectique : HDMI 2.0, HDMI 1.4a, VGA, entrée audio mini jack 3 ,5 mm, trigger, sortie audio 3,5 mm, audionumérique optique, USB pour alimentation périphérique, RS 232, USB A pour maintenance
  • Dimensions (LxPxH) : 392 x 281 x 118 mm
  • Consommation : 305 W (0,5 W en veille)
  • Poids : 5,2 kg

Notre avis

Qualité de fabrication : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile griseetoile grise (3/5)

Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (3/5)

Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)

Performances : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)

Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)

Offres Amazon



Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Optoma

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework