icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Klipsch R-41PM et R-100SW : une vision moderne, musclée et qualitative du pack d'enceintes Hifi 2.1

Test ensemble amplifié 2.1 Klipsch R-41PM et R-100SW : une vision moderne et qualitative du kit 2.1

L’ensemble 2.1 ne se cantonne pas uniquement aux petits kits en plastique pour accompagner un ordinateur fixe. Depuis longtemps déjà, c’est une proposition alternative dans le domaine de la HiFi. Klipsch articule son offre autour de deux paires d’enceintes actives et différents caissons à leur associer. Pour ce test, nous avons reçu les petites R-41PM avec woofer de 10 cm et le caisson R-100SW équipé d’un 25 cm. Cet ensemble se substitue à une paire de grosses enceintes de bibliothèque ou de colonnes, tout en supprimant le besoin d’un amplificateur intégré externe.

Klipsch R-41PM + R-100SW

Type : enceintes Bluetooth et caisson de grave actif
L'avis de ON-mag : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
Prix de lancement : 

  • Klipsch R-41PM – 450 € la paire
  • Klipsch R-100SW – 450 €
  •  

    >>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS MAGAZINES ET GUIDES EN LIGNE

    La gamme Reference de Klipsch se compose d’une myriade d’enceintes pour la Haute Fidélité et le home cinéma. Elles ont la particularité d’employer le tweeter à compression carré Tractrix. C’est la signature technique et sonore de la marque. Dans le cas de la R-41PM, il se retrouve en version mini de 10 cm de côté. Sur les plus grosses colonnes de la marque, le pavillon Tractrix est quatre fois plus grand, puisqu’il mesure 20 cm de côté. L’objectif du pavillon est de contrôler la directivité dans l’aigu tout en augmentant son niveau avec moins de puissance nécessaire.

    Une imitation bois noir très réussie

    Les Klipsch R-41PM sont de petites enceintes de bibliothèque qu’il vous sera facile d’intégrer, sur un meuble ou des étagères. Elles mesurent moins de 15 centimètres de large. L’évent placé à l’arrière nécessitera de les décoller légèrement du mur. Les R-41PM sont recouvertes d’une finition vinyle imitation bois noir très réussie. En relief, elle reproduit l’effet du bois avec ses (fausses) aspérités. Les haut-parleurs sont protégés par une grille aimantée recouverte d’un tissu noir. Le caisson arbore exactement la même finition. Il est posé sur des pieds absorbants pour atténuer les vibrations transmises vers le sol.

    Derrière la grille des R-41PM se cache le woofer de 10 cm surmonté du tweeter de 25 mm au fond de son pavillon Tractrix. Le woofer est équipé d’une membrane très rigide injectée de graphite et recouverte de la couleur cuivre emblématique de la marque. Le haut-parleur de 25 cm dans le caisson possède la même membrane. L’enceinte maître, à placer à droite, ajoute une petite fenêtre opaque cachant la LED d’état ainsi que le récepteur infrarouge.

    klipsch R 41PM R 100SW ensemble

    Un préamplificateur/DAC et un amplificateur dans une enceinte

    Cette R-41PM principale embarque toute l’électronique. C’est elle qui se raccorde au courant. Du côté de la connectique, il y a une entrée analogique RCA utilisable en mode phono ou Ligne via un commutateur, une entrée analogique mini jack, une entrée numérique optique et une entrée audio USB. En résumé, les Klipsch R-41PM sont équipées d’un préamplificateur complet avec entrée vinyle et DAC 96 kHz/24 bits. Grâce à l’entrée USB, elles sont prêtes à servir d’enceintes de bureau pour ordinateur. Un potentiomètre double fonction permet de régler le volume sans avoir à utiliser la télécommande. En appuyant plusieurs fois dessus, on fait défiler les cinq entrées. En plus des quatre entrées filaires, Klipsch a ajouté le Bluetooth.

    klipsch R 41PM connexions

    La sortie mono RCA est destinée à alimenter le caisson de basses. C’est le Klipsch R-100SW dans notre cas, mais n’importe quel caisson sera compatible. Enfin, un bornier haut-parleur est destiné à alimenter la seconde enceinte. C’est en effet la R-41PM maître qui contient les 2x35 Watts des deux enceintes. Le câble haut-parleur nécessaire entre les deux enceintes est fourni dans le carton. La télécommande également livrée est assez classique. Il est possible d’allumer et d’éteindre les enceintes, de changer de source, de mettre en pause en Bluetooth et même de régler le niveau de sortie pour le caisson de basses. La LED en façade de l’enceinte droite vient confirmer tous les ordres de la télécommande.

    Klipsch R 41PM accessoires

    Une écoute qualitative qui penche vers le loudness

    Nous avons positionné les R-41PM sur de lourds pieds Atacama sablés. Le caisson a pris place sur le côté droit de la pièce, un endroit privilégié dans notre pièce pour le départ du grave. Deux sources : le streamer Bel Canto e.One et une platine vinyle Pro-Ject Debut Carbone. L’ensemble a été immédiatement cohérent. La petite adaptation de niveau entre enceintes et caisson s’est faite depuis le réglage « bass » sur la télécommande infrarouge. Le grave se raccorde bien aux enceintes, sans que l’on puisse définir la position du caisson. Il est propre et sans traînage. On pourrait lui demander de descendre plus bas dans l’infra, mais ce serait au détriment de ses autres qualités. En l’état, c’est parfait pour des écoutes polyvalentes HiFi et home cinéma.

    Les petites R-41PM procurent une large image sonore, merci aux pavillons Tractrix. Le son est plein entre les enceintes et dépasse même leur cadre. L’image sonore est stable. De plus, elle se positionne en retrait des enceintes pour offrir une belle respiration. Les voix sont parfaitement centrées, précises. L’ensemble est cohérent et il joue de la musique avec entrain. En revanche, sur certains types de morceaux, les voix peuvent sembler à la limite de l’agressivité. Le registre aigu n’est pas en manque, c’est certain, mais au risque de déborder et de trop appuyer sur les sifflantes. Cela fait partie de la signature sonore de ces enceintes. La partie médium semble alors en retrait. Il nous manque des détails dans l’assise qui sont contrebalancés par la matière des extrémités du spectre. Au final, le rendu est assez typé loudness et il est dommage qu’aucune correction sonore ne soit proposée. Un petit commutateur -3dB sur l’aigu en face arrière suffirait peut-être à tout remettre correctement dans son contexte.

    Un petit mot sur le préampli phono intégré qui ne nous a pas donné entière satisfaction. C’est très bien de la part de Klipsch de nous l’offrir en plus des multiples fonctions déjà existantes du système. Dans le cadre de notre test, le préampli phono intégré à la Pro-Ject Debut était largement plus performant. Nous avons donc basculé sur celui-ci et passé l’entrée phono des R-41PM en « Ligne ». Si vous possédez une platine vinyle de bonne qualité, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Si c’est juste pour le fun, avec une vieille platine des familles, le préampli phono des enceintes, même perfectible, suffira amplement.

    En conclusion

    Certes, nous lui avons trouvé des défauts, mais l’ensemble 2.1 Klipsch R-41PM accompagné du caisson R-100SW est tout à fait recommandable. Le plus important est d’être en accord avec ses caractéristiques sonores. Si le pavillon Tractrix cher à Klipsch permet de reproduire une scène sonore ample, profonde et stable, il apporte un regain sur l’aigu pouvant devenir fatigant pour certaines oreilles. L’accord avec le caisson reste tout à fait réussi. Les R-41PM peuvent être utilisées seules, mais leur exploration du grave est assez limitée. Dans ce cas, en tant qu’enceintes de bureau par exemple, elles assurent le job. Il faut surtout se rendre compte que cet ensemble est autonome puisqu’intégralement amplifié. Vous n’avez plus qu’à ajouter les sources via les différentes entrées. Nous avons testé également avec réussite ce kit 2.1 Klipsch raccordé à un téléviseur via la sortie optique. Pour un usage mixte musique et home cinéma, l’ensemble R-41PM et R-100SW est bien plus polyvalent qu’une barre de son.

    Prix public indicatif :

    • Klipsch R-41PM – 450 €
    • Klipsch R-100SW – 450 €

    Site du fabricant : Klipsch

    >>> À VOIR AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'ENCEINTES HIFI ACTIVES

    Notre avis

    Construction : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise (3,5/5)
    Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
    Musicalité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
    Rapport qualités/prix : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
    Intérêt : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)

    Caractéristiques techniques

    Ensemble enceintes actives et caisson de basses
    Haut-parleurs : 2x médiums de 10,2 cm + 2x tweeters de 25 mm à pavillon 90x90°
    Caisson : 1x subwoofer de 25 cm
    Amplification : 2x35 Watts + 1x150 Watts
    Connectique : 1xRCA avec préampli phono, 1x mini-jack, 1x optique, 1x USB audio, 1x sortie sub mono
    Connectivité sans fil : Bluetooth
    Autres : télécommande infrarouge, câbles fournis
    Dimensions enceintes (h x l x p) : 28,7 x 14,6 x 21,6 cm
    Poids enceintes : 3,7 kg pièce
    Dimensions caisson (l x p x h) : 36,8 x 41,7 x 31,8 cm
    Poids caisson : 10,9 kg


    Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



    Mots-clés: Klipsch

    Ajouter un Commentaire

    Code de sécurité
    Rafraîchir

    ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
    Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
    Powered by Warp Theme Framework