Test Yamaha SR-C20A : la mini barre de son qui fait du maxi surround

Test Yamaha SR-C20A : la mini barre de son qui ouvre un maximum

Les barres de son Yamaha bénéficient toujours d’une excellente réputation ; il faut dire que le fabricant japonais est l’un des instigateurs de ce format d’enceinte. La gamme est toujours très large, du petit modèle pour tous au très haut de gamme. La nouvelle SR-C20A se place tout à l'entrée de la gamme et présente un format hyper compact pour équiper les pièces de volume modeste - voire un bureau pour du jeu vidéo. C’est avant tout une barre de son minimaliste véritablement plug-and-play.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Yamaha SR-C20A

Type : barre de son 2.1
L'avis d'ON-Mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
Prix au moment du test : 299 € 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

La dizaine de barres de son Yamaha répond à différents besoins, pour des pièces plus ou moins grandes, avec ou sans caisson séparé, avec enceintes surround optionnelles ou pas, avec des attentes plus ou moins élevées. Vous trouverez forcément le produit adapté à vos besoins. La SR-C20A est la plus basique. Avec elle, décodage DTS et virtualisation 3D sont absents, tout comme la connectivité réseau. Il faut se contenter du Bluetooth. Elle est donc encore plus simple que la Yamaha YAS-109, l’une des références actuelles sur le marché des barres de son d’entrée de gamme.

60 cm de largeur seulement

Cette simplicité a permis à Yamaha de réduire les dimensions de la barre à seulement 60 cm de largeur. La hauteur de 64 mm est plus classique. Les téléviseurs ayant les pieds les plus fins, où la barre risque de se retrouver devant l’image, sont souvent des modèles premium. Comme la SR-C20A ne s’adresse pas à cette catégorie d’écrans, sa hauteur ne sera donc pas un problème. La finition est identique à celle des modèles Yamaha supérieurs. La quasi totalité de la barre est recouverte de tissu acoustique résistant et non pelucheux. Le reste est en plastique résistant classique. La barre repose sur des patins en caoutchouc amortissants qui lui assurent une bonne stabilité, même s’ils ont tendance à glisser sur certains revêtements.

yamaha SR C20A inside

À l’intérieur, Yamaha a placé trois haut-parleurs et deux radiateurs passifs. Aux extrémités de la façade se trouvent les larges bandes de 46 mm des canaux droit et gauche. Le woofer de 75 mm est installé à l’horizontale sur la gauche avec les radiateurs passifs en miroir à droite, l’un rayonnant vers le haut, l’autre vers le bas. Des ouvertures sont pratiquées dans le châssis pour les laisser s’exprimer. Chacun des trois haut-parleurs bénéficie de son propre canal de puissance.

Une petite zone en plastique brillant sur le dessus de la barre accueille quatre touches sensitives pour allumer/éteindre la barre, changer de source et contrôler le volume. Sur la face avant, cinq petites leds blanches indiquent quelle source est en route et si l’un des modes surround est actif. Dans cette gamme de prix, évidemment, il n’y a pas d’afficheur. Les entrées sont au nombre de cinq si l’on compte le Bluetooth. Le connecteur HDMI est installé à 45°, ce qui facilite l’usage de cordons pas toujours très souples tout en pouvant reculer la barre au maximum. Deux encoches sont prévues pour un accrochage mural qui ne posera aucun problème étant donné le poids minimal de la SR-C20A. Par ailleurs, elle est disponible en noir et en gris clair.

LA SUITE APRÈS LA PUB

yamaha SR C20A app bluetooth

Bien qu’elle ne soit pas connectée, cette barre Yamaha peut tout de même être pilotée via une application. La communication s’effectue en Bluetooth. À ce propos, il n’y a même pas besoin d’effectuer l’appairage Bluetooth habituel. L’application demande simplement l’accès au Bluetooth du téléphone, reconnaît la barre et s’y connecte immédiatement. On y retrouve exactement les mêmes touches que sur la télécommande infrarouge. À une différence près : l’application donne un retour d’information sur les modes actifs, le volume global et le volume du subwoofer. Ce qu’il est impossible de connaître simplement avec les leds qui s'illuminent en façade de la barre. Nous serions tentés de dire que cette application serait presque indispensable.

Une ambiance surround 2D plutôt naturelle

Pour améliorer la restitution sonore, la SR-C20A propose trois modes sonores en plus de l’écoute stéréo classique. Les modes standard, movie et game enclenchent tous les trois une ambiance surround 2D. Nous n’avons pas vraiment ressenti de différence fondamentale entre ces trois modes. Malgré cela, l’ouverture sonore qu’ils offrent est vraiment intéressante. Par rapport à la stéréo, toute l’action reste centrée sur la barre mais une ambiance se crée tout autour, dans des proportions importantes, au moins 1,50 m vers les côtés et vers le haut. L’effet surround est agréable, sans trop d’écho synthétique. La barre arrive bien à séparer les informations d’ambiance de l’action principale. Le mode « bass extension » ajoute quelques notes dans le grave mais il ne faut pas s’attendre à un rendu percutant. L’assise est là, suffisante pour une écoute de proximité dans une petite pièce. Surtout qu’il est préférable de ne pas augmenter exagérément le volume : le grave reste contrôlé mais le son devient vite agressif dans le médium-aigu.

yamaha SR C20A lifestyle

Le mode Clear Voice fonctionne bien pour mettre les voix en avant en ajoutant un soupçon de niveau sur la bande de fréquences qui leur correspond. Quelques sifflantes se font entendre sur les « s », mais rien de rédhibitoire. Pour terminer, nous avons installé la barre devant notre écran de PC, comme Yamaha la présente dans sa communication sur la SR-C20A en mode gaming. Nous n’avons pas été convaincus car le son reste collé à la barre et l’ambiance surround a besoin de plus d’espace pour se créer, au moins 1,50 m/2 m de recul. Ou alors il faut un bureau très profond. Cette barre reste intéressante si vous manquez de place pour une paire de petites enceintes. La Yamaha SR-C20A fera très bien son travail avant tout dans un salon, au pied d'un écran plat dénué de système audio avancé.

Prix public indicatif : 299 €
Site du fabricant : Yamaha

>>> CELA PEUT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER : TOUS NOS TESTS DE BARRES DE SON

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
  • Ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Design/Finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Connectivité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise (4/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge (4,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)

Caractéristiques techniques

  • Barre de son 2.1
  • Equipement : 2x larges bandes 46 mm, 1x woofer 75 mm, 2x radiateurs passifs
  • Puissance : 2x20 W + 1x60 W
  • Décodage : Dolby Audio
  • Connectivité : Bluetooth, 1x HDMI ARC, 2x optiques, 1x analogique mini-jack
  • Autres : 3x modes surround, Clear Voice, Bass Extension, réglage des graves séparé, application mobile
  • Consommation en veille : 0,2 W
  • Dimensions (l x p x h) : 600 x 94 x 64 mm
  • Poids : 1,8 kg

La barre de son Yamaha SR-C20A par ON-mag

 

 

LA SUITE APRÈS LA PUB

Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Yamaha

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework