PUBLICITÉ

Test TV Hisense 55A7GQ : QLED abordable pour le cinéma, le sport et les jeux mais un peu juste

Hisense 55A7GQ details off 0000 etoiles

La nouvelle série de TV Hisense A7GQ veut rendre la technologie QLED particulièrement abordable, puisque proposée ici à partir de 650 € pour un modèle de 50 pouces. Embarquant une dalle QLED Ultra HD compatible HDR10+, Dolby Vision et disposant de prises HDMI 2.1 avec la promesse d’un faible temps de retard à l’affichage, ce téléviseur espère séduire un public aussi large que possible. Mais parvient-il à être bon dans tous les domaines ? Réponse avec notre test du modèle 55A7GQ de 55 pouces.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Hisense 55A7GQ

Type : télévision Ultra HD LCD à rétroéclairage LED et filtre Quantum Dot
L’avis d’ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (3/5)
Prix au moment du test : 699 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le téléviseur Hisense 55A7GQ offre un design que l’on peut qualifier de relativement sobre. Il profite d’un châssis d’une assez bonne qualité et de bonnes finitions, d’après ce que nous avons pu observer sur le modèle prêté par la marque pour réaliser ce test. De face, il fait bonne figure sur son pied qui dépasse tout de même de 8,5 cm vers l’avant, obligeant alors à placer une potentielle barre de son sérieusement avancée. L’écran est surélevé de seulement 6 cm au-dessus du meuble. Comptez une largeur de 74 cm au niveau des pieds arrière. Ces pieds sont creux de manière à pouvoir accueillir les câbles afin d’organiser leur fuite vers l’arrière ; c’est bien pensé et pratique. Prévoyez une profondeur minimale de 25 cm, mais vous pouvez aussi accrocher le téléviseur au mur avec une fixation VESA300.

Hisense 55A7GQ details on 0002

Une finition correcte et une section audio d'entrée de gamme

Le dos du téléviseur fait un peu cheap avec sa coque en plastique, mais rehausse un peu le niveau avec sa structure texturée comme sur certains modèles Sony, par exemple. Les deux haut-parleurs sont intégrés dans l’épaisseur du téléviseur, dirigés vers le bas. Ils offrent un son qui manque d’ampleur et de spatialisation. Certes, la TV est compatible Dolby Atmos, mais on oublie ici les effets surround, tout juste obtient-on un rendu clair, sans rondeur et monocorde. Globalement, on sent qu’on a affaire à un modèle d’entrée de gamme.

Hisense 55A7GQ details on 0004

Toutes les connectiques sont réparties sur la droite du téléviseur lorsqu’on est derrière. Seules les prises Ethernet et la sortie audionumérique optique sont orientées horizontalement ce qui pourrait poser problème en cas d’accroche trop près du mur alors que les autres sont dirigées vers l’extérieur, mais tout de même assez proche du bord.
Le téléviseur est livré avec une télécommande en plastique. Infrarouge, elle permet de naviguer d’une manière assez ergonomique à travers les différents menus et profitent de touches d’accès rapides aux services de streaming en ligne que sont Netflix, YouTube, Prime Video et Rakuten TV, auxquels il faut ajouter YouTube Music et UEFA.Tv (disponible en appuyant sur la touche Sports). Cette télécommande n’est malheureusement pas rétroéclairée.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Hisense 55A7GQ details on 0010

Animé par l'interface propriétaire Vidaa

Comme les autres modèles de TV et vidéoprojecteurs de la marque Hisense, ce téléviseur est animé par le système propriétaire Vidaa. L’interface est assez proche de celle d’Android TV ou Google TV, mais sans toutefois proposer le même nombre d’applications. En effet, comme sous My Home Screen de Panasonic, vous ne trouverez pas toutes les applications de streaming vidéo ou autres. On a droit ici à l’essentiel, dont celles qui sont directement accessibles depuis la télécommande avec, en plus, Molotov, RMC Sport, Salto, Deezer ou encore la chaîne de la NASA. L’ajout d’un boîtier externe, comme l'Apple TV par exemple, peut donc être nécessaire ici. Sinon, le système est plutôt fluide avec des menus classiques. Le lecteur de médias intégré nous a permis de lire avec fluidité des contenus très exigeants, comme le film "Gemini Man" en Ultra HD HDR10 à un débit de 80 Mbit/s via le réseau. Comptez 5 secondes environ pour la sortie de veille, un temps de zapping de 3 secondes sur la TNT et une mise en veille en 1 à 5 secondes avec la possibilité d’afficher un rideau se fermant : fun et original.

Hisense 55A7GQ details on 0041

L’image : du mal sur les zones sombres et claires

Dotée d’une dalle IPS 50/60 Hz 8 bits+FRC avec un panneau de Quantum Dot et un rétroéclairage LED, cette télévision propose un niveau de contraste très faible puisque nous l’avons mesuré à seulement 1050:1, soit un résultat bien inférieur à ceux d’une dalle de type VA. En outre, le téléviseur a tendance à oublier les détails dans les zones sombres, ce qui se vérifie particulièrement dans la scène de la cave dans la cité Stormwind dans le film "Warcraft", sur le commencement où les murs voûtés paraissent sans détails. Les mesures de gamma ont également montré des faiblesses pour rendre correctement les séquences très lumineuses, avec une tendance à la surexposition.

Hisense 55A7GQ details on 0054

Sur la séquence du générique de la Formule 1 sur Canal+, le téléviseur propose du gris à la place du noir, n’ayant pas le temps d’ajuster la profondeur. Un exercice très difficile pour les TV LCD. Avec des images de la TNT, le téléviseur assure une mise à l’échelle plutôt correcte avec un mode "Sport" qui affiche un rendu assez propre même si l'image manque de luminosité, notamment lorsqu’on la compare à celle d'une TV LG E9 où l’herbe d’un stade de foot paraît plus verte. Pourtant le modèle Hisense 55A7GQ est plutôt fidèle dans le rendu des couleurs aussi bien en SDR qu’en HDR même si dans le premier mode, les plus exigeants devront réaliser quelques réglages pour obtenir de meilleurs résultats qu’en sortie de carton niveau calibrage. La luminosité n’est pas vraiment le point fort de ce téléviseur Hisense puisque nous avons relevé un pic de 335 cd/m² en mode HDR Jour, ce qui n’est pas beaucoup. Étonnamment, le mode HDR Nuit n’est pas beaucoup moins lumineux, avec une mesure à 330 cd/m².
La TV est compatible HDR10+ et Dolby Vision, permettant de profiter des contenus adaptés selon les plateformes de streaming. Sur le documentaire "La Terre, la nuit" depuis Netflix, les noirs ont bien du mal à tenir, même si on peut reconnaître un assez bon traitement au niveau des contours et un effet de blooming qui reste assez limité. La dalle n’est pas extrêmement homogène, surtout dans le coin inférieur gauche.

Hisense 55A7GQ details on 0053

LA SUITE APRÈS LA PUB

Le TV Hisense 55A7GQ sur le banc de mesure ON-mag

Pour des images SDR, en mode "Cinéma Jour", nous avons mesuré un Delta E moyen de 2,69, soit une valeur juste en dessous de 3, seuil sous lequel l’œil humain n’arrive pas à faire la différence entre la couleur demandée et celle affichée à l’écran. La température des couleurs est légèrement chaude avec une mesure moyenne à 6538 K, assez proche de la valeur cible de 6500 K, mais avec des écarts assez importants sur l’ensemble du spectre. La courbe du gamma est également très mal suivie avec des gris sombres et clairs qui le sont trop. L’espace colorimétrique rec709 est parfaitement couvert.

Hisense 55A7GQ details on 0061

Avec des contenus HDR, le téléviseur propose les modes "HDR Jour" et "HDR Nuit". Le premier mode nous a permis de mesurer un Delta E moyen de 2,93, là aussi, juste en dessous de la valeur seuil de 3. Dans ces conditions, nous avons relevé un pic de luminosité de 335 cd/m² et en mode "HDR Dynamique", nous avons réussi à obtenir une valeur de 375 cd/m² mais pas plus. Le téléviseur ne se montre pas très lumineux et nous avons d’ailleurs été étonnés de trouver des mesures proches pour les modes "HDR Jour" et "HDR Nuit" alors que le mode "HDR Jour" paraît délavé, finalement pas plus lumineux. La courbe EOTF n’est pas vraiment suivie, surtout dans les gris les plus sombres. L’espace colorimétrique DCI-P3 est couvert à 90%, ce qui est tout à fait satisfaisant alors que celui du BT2020 est couvert à seulement 65%.
Pour le gaming, nous avons relevé un temps de retard à l’affichage de 14,2 ms, ce qui correspond à moins d’une image de retard à 60 Hz entre le moment où on appuie sur le bouton de la manette et où l’action se déroule à l’écran. C’est donc satisfaisant, surtout que la TV supporte les technologies VRR et ALLM pour les dernières consoles de jeux, mais s'avère malheureusement limitée à du 60 Hz pour la définition Ultra HD.

Hisense 55A7GQ details on 0062

En résumé

Le téléviseur Hisense 55A7GQ propose certes des couleurs qui peuvent être considérées comme relativement fidèles, mais il a bien du mal à proposer de vrais noirs du fait de son faible taux de contraste et de sa luminosité limitée. Les phénomènes de blooming sont peu visibles, ce qui est toujours une bonne chose, et on profite d’une assez bonne fluidité des séquences malgré une dalle 50/60 Hz. Si cette TV supporte les technologies VRR et ALLM pour les joueurs, elle se limite à de l’Ultra HD à 60 Hz. L'interface Vidaa de ce téléviseur et son manque d’applications peuvent aussi refroidir un peu, même si cette interface est fluide.

LA SUITE APRÈS LA PUB

La TV Hisense 55A7GQ vue par ON-mag

Photos officielles de la TV Hisense 55A7GQ

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE TÉLÉVISEURS 

Spécifications

  • Type : TV Ultra HD LCD à rétroéclairage LED et filtre Quantum Dot
  • Taille de l’écran : 55 pouces (139 cm)
  • Convertisseur/mise à l’échelle : oui
  • Compatibilité : HDR, HDR10, HDR10+, HLG, Dolby Vision
  • Système : Vidaa U 5.0
  • Contrôle vocal : oui
  • Connectivité : WiFi, Bluetooth, 4 x entrées HDMI dont 1 x e-ARC, 1 x sortie optique, 2 x prises USB, 1 x entrée Ethernet, 1 x entrée antenne, 1 x entrée satellite, 1 x sortie casque, 1 x entrée vidéo analogique
  • Pied : central biseauté (74 x 25 cm)
  • Dimensions (l x h x p) : 1117 x 705 x 251 mm (avec pied)
  • Poids (avec pied) : 11,8 kg
  • Prix : 699 €
  • Site du fabricant : Hisense

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • App & ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise (3,5/5)
  • Design/Finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Connectivité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Qualité d’image : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (3/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (3/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Hisense

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus