PUBLICITÉ

Test Hisense 65U8GQ : prometteuse mais finalement un bilan mitigé pour cette TV LCD

Hisense U8GQ details on 0001 etoiles

Venant remplacer les U8QF de l’année dernière, la nouvelle série de télévisions Hisense U8GQ se positionne comme haut de gamme. Elle profite effectivement d’un rétroéclairage Full LED, d’entrées HDMI 2.1 et du support du Dolby Atmos ainsi que du DTS:X, ce qui n’est pas si courant. Animée par le système connecté Vidaa U avec plusieurs applications de streaming disponibles, elle promet un accès à de nombreuses sources de divertissement parmi les plus populaires. Nous avons pu tester la version 65 pouces référencée Hisense 65U8GQ ; voici nos impressions.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Hisense 65U8GQ

Type : télévision Ultra HD LCD à rétroéclairage LED et filtre Quantum Dot
L’avis d’ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (3,5/5)
Prix au moment du test : 1190 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le design du téléviseur Hisense 65U8GQ est bien à la hauteur de son rang puisqu’il arbore un cadre en aluminium qui ne souffre d’aucun défaut de fabrication et affiche d’excellentes finitions. Le pied, à monter soi-même, permet de maintenir le téléviseur parfaitement stable grâce à sa forme en Y inversé avec une partie qui dépasse d’environ 16 cm vers l’avant, rendant délicate l’installation d’une barre de son devant.

Hisense U8GQ details on 0002

La partie arrière du pied propose un guide-fil qui permet d’organiser la fuite des câbles vers l’arrière du meuble. Comptez une épaisseur de 7 cm environ pour la partie la moins fine du 65U8GQ, avec des bords en biseau pour donner l’impression d’une certaine finesse. Toujours derrière, notez la présence d’un woofer, un peu comme on peut le voir sur les modèles TCL 65C825 ou le nouveau TCL X925, par exemple. Deux haut-parleurs sont dirigés vers le haut, comme sur la série Panasonic JZ2000E pour les effets Dolby Atmos. En revanche, ici, il n’y a pas d’enceintes dirigées vers les côtés. Les autres haut-parleurs du 65U8GQ sont intégrés dans l’épaisseur de la TV, orientés vers le bas.

Hisense U8GQ details on 0009

Comme souvent, les connectiques sont organisées en deux pôles avec quatre entrées HDMI 2.1, mais qui sont limitées. En effet, comme cela est marqué au niveau des connectiques, celles-ci ne supportent les signaux Ultra HD qu’à 60 images par seconde et non pas à 120 Hz malgré le fait qu’il s’agisse d’une dalle 100/120 Hz. Toutefois, les prises HDMI acceptent les technologies d’optimisation pour les jeux vidéo : VRR, ALLM, mais aussi l’eARC pour renvoyer le son vers une barre de son, par exemple, via la prise HDMI 2. Le téléviseur est WiFi et Bluetooth. Les assistants Google, Alexa et Vidaa sont également présents.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Hisense U8GQ details on 0012

Du gaming limité accusant du retard à l’affichage, mais un mode Jeu intéressant

Pour les jeux vidéo, le téléviseur semble relativement bien équipé sur le papier. Lorsqu’on y regarde de plus près, le tableau est moins flatteur. En effet, les entrées HDMI 2.1 sont limitées et nous avons mesuré un étonnant temps de retard à l’affichage de 35,5 ms, ce qui correspond à deux images de retard à 60 Hz, quand Samsung et LG proposent un input lag de 9,5 ms sur leurs meilleurs modèles. Cela peut passer pour des joueurs occasionnels, mais les plus exigeants doivent se tourner vers une télévision plus réactive et offrant une compatibilité Ultra HD à 120 images par seconde. Notez toutefois que le mode Jeu peut être activé sur les autres modes d’images afin de pouvoir choisir la colorimétrie la plus adaptée pour jouer avec le mode HDR Cinéma et profiter de la relative fidélité des couleurs. C’est une très bonne chose.

Hisense U8GQ details on 0050

Le système Vidaa U s’enrichit d’applications de streaming attendues

Comme les autres téléviseurs de la marque, le 65U8GQ de Hisense est animé par le système Vidaa U. Avec son interface d’accueil proche de celle d’Android TV, il suggère des contenus en fonction des goûts des utilisateurs. Il propose plusieurs applications de streaming et, en septembre, vient de s'ajouter Canal+. Les applications Disney+ et OCS devraient arriver via une mise à jour disponible d’ici la fin de l’année. Apple TV+ sera proposé au cours du premier trimestre 2022.
Les menus de Vidaa U ne sont pas exempts de petits soucis d’ergonomie. Par exemple, lorsqu’on regarde la TNT, le menu Réglages est relégué tout en bas. Si on ne parcourt pas les différentes options, on ne le voit pas. La fonction de détection des contenus Filmmaker est disponible dans le menu Image alors que celle qui permet de détecter les images sportives est accessible dans le menu Réglages.
Un petit mot sur la télécommande non rétroéclairée livrée avec le téléviseur qui intègre un microphone pour les commandes vocales : assez ergonomique, elle profite de plusieurs touches d’accès direct à certaines plateformes de streaming et un bouton peut être personnalisé.

Hisense U8GQ details on 0020

Audio : flatteur sur le papier, mais moins bien en réalité

Avec son système audio 2.1.2 canaux et sa compatibilité Dolby Atmos et DTS:X, le constructeur promet une puissance de 60 Watts. Voilà sur le papier, mais dans la réalité, le constat est moins flatteur. En effet, malgré la présence de haut-parleurs vers le plafond et d’un woofer à l’arrière, l’ensemble manque trop de rondeur à notre goût. Le son n’est malheureusement pas aussi enveloppant qu’on aurait pu le penser, surtout avec une telle configuration. Nous aurions souhaité plus d’effets de plafond puisqu’il y a des haut-parleurs dédiés, mais si on a bien quelques effets de spatialisation globale, le son tombe un peu à plat, n’étant pas assez immersif. On peut toutefois s’en contenter pour regarder des programmes TV, mais pour aller plus loin, une barre de son, a minima, sera tout indiquée.

Hisense U8GQ details on 0008

LA SUITE APRÈS LA PUB

Une image lumineuse, mais qui manque de contraste

Avec sa dalle IPS 100/120 Hz affichant une définition Ultra HD sur 10 bits (8 bits+FRC) et son système de rétroéclairage Full LED, ce téléviseur compte 120 zones gérées dynamiquement. Mais finalement, il offre un résultat assez mitigé dans le sens où le taux de contraste natif est de 1000:1 en mode Cinéma Nuit et ne va pas beaucoup plus haut lorsqu’on active le traitement Local Dimming censé produire des noirs plus profonds. On regrette également une assez faible homogénéité de la dalle au niveau du rétroéclairage qui donne les quatre coins souvent plus clairs que le reste de l’image. L’effet de blooming est ici assez présent, surtout autour des sous-titres et d’autres menus.

Hisense U8GQ details on 0026

Pour des contenus de la TNT, mais aussi pour les vidéos, le moteur de compensation de mouvements est tout à fait satisfaisant. Notez la possibilité de détecter automatiquement des séquences utilisant le mode Filmmaker, mais seulement sur des sources externes via l’une des entrées HDMI. On apprécie la compatibilité avec tous les formats HDR dont le HDR10+, le Dolby Vision et l’IMAX. Le téléviseur propose des séquences particulièrement lumineuses avec, en revanche, une colorimétrie tout juste satisfaisante en termes de fidélité pour des contenus SDR, mais pas vraiment avec des séquences HDR où les couleurs dérivent quelque peu.

Hisense U8GQ details on 0025

Hisense 65U8GQ : les mesures ON-mag

En mode SDR, le téléviseur propose des couleurs à peine satisfaisantes à ce qui est demandé puisque nous avons mesuré un Delta E moyen de 3,65 soit un résultat supérieur à 3 ce qui correspond à la valeur en dessous de laquelle l’œil humain n’arrive plus à faire la différence entre la couleur affichée et celle demandée. La courbe de gamma ne suit pas du tout la courbe de référence, proposant des noirs beaucoup trop noirs sur les gris les plus sombres et trop clairs sur les gris les plus clairs. En outre, la température des couleurs moyenne est de 7075 K ce qui est trop froid par rapport à la valeur cible de 6500 K.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Hisense U8GQ details on 0070

Pour les contenus HDR, on ne peut vraiment pas dire que les couleurs soient fidèles étant donné que nous avons mesuré un Delta E moyen de 5,01 ce qui est supérieur à la valeur critique de 3, et ce, en mode HDR Nuit correspondant à un visionnage dans la pénombre. Toujours en mode HDR Nuit, nous avons pu relever un pic de luminosité de 910 cd/m² sans réglage préalable avec une fenêtre de 10% de mire. Avec une fenêtre à 25% de la surface totale de l’écran, le téléviseur nous donne un pic de luminosité à 1180 cd/m² ce qui implique qu’il peut être plus lumineux lorsqu’il a assez de surface d’affichage. Enfin, concernant les espaces colorimétriques, le DCI-P3 est couvert ici à 96% et le BT2020 est satisfait à 75%, ce qui est tout à fait correct.

Hisense U8GQ details on 0071

En résumé

Pour être tout à fait transparents, nous nous attendions à mieux avec ce téléviseur Hisense 65U8GQ. En effet, les images proposées sont tout juste correctes pour des contenus SDR ; même si on peut apprécier la fluidité des scènes et la bonne mise à l’échelle, on regrette qu’avec des programmes HDR, le téléviseur ait du mal à proposer des couleurs fidèles et un contraste plus appuyé (aussi en SDR). La luminosité est importante ici, mais cela ne fait pas tout, bien au contraire, car l’image peut être gâchée par une gestion parfois hasardeuse des zones de rétroéclairage n’arrivant pas à faire oublier les effets de blooming. Les joueurs doivent faire une croix sur les 120 images par seconde pour les signaux Ultra HD bien qu’ils puissent profiter des technologies VRR, ALLM et eARC via les entrées HDMI 2.1. Pour l’audio, là encore, nous avons été un peu déçus par la production sonore du téléviseur. Il est compatible Dolby Atmos et DTS:X, mais cela ne fait pas tout - surtout si, comme ici, le système de haut-parleurs n’est pas assez conséquent pour proposer un son enveloppant.

Le téléviseur Hisense 65U8GQ par ON-mag

Photos officielles de la TV Hisense 65U8GQ

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE TÉLÉVISEURS

Spécifications

  • Type : télévision Ultra HD LCD à rétroéclairage LED et filtre Quantum Dot
  • Taille de l’écran : 65 pouces (165 cm)
  • Convertisseur/mise à l’échelle : oui
  • Compatibilité : HDR10, HDR10+, HLG, Dolby Vision IQ
  • Système : Vidaa U 5.0
  • Contrôle vocal : oui
  • Connectivité : WiFi, Bluetooth, 4 x entrées HDMI 2.1 dont 1 x e-ARC, 2 x prises USB, 1 x entrée Ethernet, 1 x entrée antenne, 1 x entrée satellite, 1 x sortie casque, 1x sortie audio optique, 1x entrée AV
  • Pied : aluminium, deux barres avant obliques et un renfort arrière (maximum 100 cm)
  • Dimensions (l x h x p) : 1452 x 910 x 380 mm (avec pied)
  • Poids (avec pied) : 26,8 kg
  • Prix : 1190 €
  • Site du fabricant : Hisense

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • App & ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Design/Finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Connectivité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Qualité d’image : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orangeetoile grise (3,5/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (3/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (3,5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Hisense

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus