PUBLICITÉ

Test LG 75QNED99 : une TV mini-LED par le spécialiste de l’OLED, lumineuse, réactive, mais à perfectionner

LG 75QNED99 details off 000 etoiles

La série de TV LG QNED99 a été officialisée lors du salon du CES de Las Vegas en début d’année et elle est seulement disponible depuis quelques semaines. Avec une dalle Ultra HD 8K s’appuyant sur la technologie d’affichage mini-LED, LG diversifie ses gammes de TV alors que le constructeur est surtout spécialiste de l’OLED. Une première donc pour le constructeur sud-coréen avec cette version haut de gamme prometteuse d’une forte luminosité, d'un haut niveau de contrôle pour le contraste et de couleurs éclatantes grâce à un panneau de Quantum Dot NanoCell, sans oublier la connectique HDMI 2.1 pour les jeux vidéo. Nous avons pu tester la version de 75 pouces et voici nos impressions.

LA SUITE APRÈS LA PUB

LG 75QNED99

Type : téléviseur Ultra HD 8K LCD à rétroéclairage mini-LED et filtre Quantum Dot
L’avis d’ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
Prix au moment du test : 5000 €

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le design du téléviseur LG 75QNED99 est de très bonne facture puisque notre modèle de test ne souffrait d’aucun défaut de fabrication ; nous n’avons aucune critique à émettre à cet égard. Il profite d’un cadre en aluminium avec des bords qui ne mesurent que 5 mm auxquels il faut ajouter les 2 mm du châssis laissant la part belle à l’image sur cette dalle de 75 pouces. Très peu épais, de profil, le 75QNED99 ne mesure que 3 cm.

LG 75QNED99 details on 0000

Le téléviseur se tient parfaitement sur son pied en forme d’arc. Prévoyez un minimum de 90 cm de large si vous le posez sur un meuble et au moins 40 cm de profondeur. L’installation d’une barre de son est délicate dans le sens où le pied dépasse de 20 cm sur le devant et qu’il est légèrement biseauté, faisant glisser l’enceinte vers l’avant à moins de mettre une cale en dessous. À l’arrière, le pied est creux pour accueillir les câbles et organiser leur fuite discrète. Des pinces en plastique sont également prévues pour le passage des fils, ce qui est toujours une très bonne chose. Le téléviseur peut bien entendu aussi être accroché à un mur.

LG 75QNED99 details on 0003b

Une large connectivité mais pas de VRR

Les connectiques sont organisées en deux pôles avec un atout de taille : la présence de 4 entrées HDMI 2.1, comme sur les TV OLED de la marque, une différence significative par rapport à la concurrence qui se limite à 2 prises HDMI 2.1. Attention toutefois car ses connectiques HDMI 2.1 supportent les technologies HGiG, ALLM et les signaux Ultra HD à 120 Hz mais pas le VRR ni le G-Sync ou le Freesync Premium. Une des prises HDMI supporte l’eARC pour envoyer le son vers une barre de son. Les autres connectiques sont classiques.

LA SUITE APRÈS LA PUB

LG 75QNED99 details on 0010

Les joueurs seront ravis d’apprendre que le téléviseur LG 75QNED99 propose un temps de retard à l’affichage mesuré à 14 ms, ce qui correspond à moins d’une image de retard entre le moment où on appuie sur la touche de la manette et où l’action se déroule à l’écran. Rappelons que les modèles OLED des séries LG C1 et G1 font mieux dans ce domaine, avec un input lag mesuré à 9,5 ms. Comme eux, le 75QNED99 profite d’une interface spéciale, l’optimiseur de jeu, pour configurer l’image selon les attentes du joueur.

LG 75QNED99 details on 0039

WebOS, toujours aussi efficace et maintenant avec Canal+

Comme les autres TV de la marque, le LG 75QNED99 est animé par WebOS 6.0. Nous avons assez largement détaillé les fonctions de ce système de divertissement proposé par LG sur les modèles LG C1 ou LG G1, par exemple. Rappelons brièvement son principe de pointage avec la télécommande dotée d’un gyroscope, comme une manette de Wii et la possibilité d’accéder à de très nombreuses applications dont les plus populaires. Celle de Canal+ vient enfin de rejoindre les autres pour compléter l’offre. Le délai de zapping sur la TNT est rapide et on peut activer un navigateur Internet lorsqu’on regarde une émission pour effectuer une recherche en relation avec le sujet du programme. Par rapport à WebOS 5, les menus sont nettement plus épurés avec, malgré tout, la possibilité d’entrer plus profondément dans les paramètres pour régler l’image, le son et d’autres éléments, si besoin.

LG 75QNED99 details on 0015

La télécommande est identique à celle qui est livrée avec les LG C1 ou LG G1 ; elle est dotée d’un gyroscope et d’un microphone mais pas de rétroéclairage, ce que nous regrettons toujours.

LG 75QNED99 details on 0055

LA SUITE APRÈS LA PUB

Audio sur 4.2 canaux mais un peu juste pour une telle taille d'écran

Le LG 75QNED99 embarque plusieurs haut-parleurs pour un système audio 4.2 dont toutes les enceintes sont intégrées dans l’épaisseur du téléviseur. On apprécie la compatibilité avec le format Dolby Atmos mais on regrette l’absence du DTS, trop rare sauf chez Philips. Le son délivré est correct pour une télévision mais seulement pour regarder les programmes TNT car, pour une réelle immersion Home Cinéma, nous conseillons l’utilisation d’une barre de son a minima. On profite tout de même de basses intéressantes et de dialogues particulièrement intelligibles ce qui n’est déjà pas si mal mais trop juste par rapport à la taille de l’image ici proposée.

LG 75QNED99 details on 0020

L’image est assez contrastée mais ce n’est pas encore tout à fait ça

Le téléviseur LG 75QNED99 utilise donc une dalle LCD IPS 10 bits avec un panneau Quantum Dot NanoCell et un système de rétroéclairage mini-LED avec 2500 zones de rétroéclairage pour une diagonale de 75 pouces. Le mode Filmmaker correspondant au traitement minimal du téléviseur avec les réglages voulus par le réalisateur peut être automatiquement activé, en fonction des contenus. C’est efficace et pertinent. Si les dalles IPS ne proposent pas un taux de contraste élevé, avec la technologie mini-LED ce n’est pas la même histoire, notamment avec le traitement Local Dimming renforcé. Cette fonction activée, nous avons pu mesurer un taux de contraste de 6000:1 alors qu’en contraste natif, nous avons obtenu un ratio de 950:1. L’écran se montre assez réactif pour résister au générique des programmes de Formule 1 sur Canal+ où les éclats lumineux apparaissent et disparaissent très rapidement sur un fond totalement noir, ici bien reproduit. Mais ces noirs ne sont pas aussi gratifiants que ceux du téléviseur LG 659, posé à côté. Les détails sont plus nombreux sur ce dernier, notamment sur les zones les plus sombres. Avec le LG 75QNED99, certaines de celles-ci sont d’ailleurs bouchées comme dans le film "SAS : Rise of the Black Swan" sur Netflix en Dolby Vision à la 18ème minute.

LG 75QNED99 details on 0021

On profite de larges angles de vision, c’est mieux qu’avec une dalle LCD classique. La mise à l’échelle est très performante, ce qui permet de profiter des contenus TNT avec une bonne qualité même si l’image est lissée. Les rendus sont assez naturels. On a une bonne impression d’homogénéité sur toute la dalle sauf peut-être au démarrage du téléviseur où il faut un petit temps d’adaptation pour afficher un noir réellement satisfaisant.

LA SUITE APRÈS LA PUB

LG 75QNED99 details on 0024

Ce téléviseur promet un effet de blooming restreint, que nous n’avons malheureusement pas pu constater sur ce modèle puisqu’il présente des halos lumineux autour de signes lors du changement de contenus ou sur certains menus. En outre, sur certaines séquences - notamment de films où l’action se déroule dans l’espace - nous avons relevé une certaine fluctuation du rétroéclairage avec plusieurs zones qui ont du mal à savoir ce qu’elles ont à faire : s’allumer ou s’éteindre.

Le LG 75QNED99 sur le banc de mesures d’ON-mag

En mode SDR, le téléviseur propose des couleurs que l’on peut juger comme étant fidèles puisque nous avons mesuré un Delta E moyen de 1,94 en mode Cinéma, en "sortie de carton". C’est inférieur à 3, seuil en dessous duquel l’œil humain n’arrive plus à faire la différence entre la couleur affichée et celle demandée. Le gamma moyen est de 2,4 ce qui est excellent mais on peut reprocher un traitement un peu trop clair sur les gris les plus sombres et un peu plus foncés pour les suivants, le reste du spectre étant assez bien respecté. La température des couleurs, toujours en mode Cinéma, dérive extrêmement peu sur toute la longueur du spectre pour une valeur moyenne de 6695 K, légèrement supérieure à la cible de 6500 K.

LG 75QNED99 details on 0070

Pour les contenus HDR, c’est encore le mode Cinéma qui rend le mieux avec une excellente fidélité des couleurs, là aussi puisque nous avons mesuré un Delta E moyen de 1,33. Le pic de luminosité a été relevé à 1185 cd/m² en mode Accueil Cinéma qui correspond à un visionnage dans une pièce lumineuse. En mode Cinéma, plutôt à privilégier pour les séances dans la pénombre, nous avons mesuré un pic de luminosité de 1040 cd/m² sur une mire à 10%. Avec une fenêtre à 25%, le pic de luminosité a été mesuré à 1160 cd/m², comme en mode Filmmaker. Enfin, concernant les espaces colorimétriques, le DCI-P3 est couvert ici à 94% et le BT2020 est satisfait à 71% ce qui est correct.

LG 75QNED99 details on 0071

En résumé

Le téléviseur LG 75QNED99, de type QLED à rétroéclairage mini-Led et Local Dimming sur 2500 zones, est effectivement lumineux et peut être apprécié aussi bien dans la pénombre qu’au sein d’une pièce éclairée, bien que les meilleurs résultats soient obtenus dans le premier cas. On apprécie la réactivité de la dalle et notamment les technologies d’optimisation pour les jeux vidéo mais on peut regretter que cela n’aille pas jusqu’au bout (absence de VRR) ; la grande majorité des joueurs peuvent néanmoins s’en contenter. Même avec du mini-LED, les défauts d’une dalle LCD ne sont pas totalement effacés et les effets de blooming sont encore présents. Malgré cela, le téléviseur délivre globalement une image de qualité, très bien calibrée pour la plupart des utilisateurs même si les plus exigeants trouveront à redire et mieux ailleurs, mais à quel prix !

Le téléviseur LG 75QNED99 par ON-mag

Photos officielles de la TV LG 75QNED99

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE TÉLÉVISEURS

Spécifications

  • Type : téléviseur Ultra HD 8K LCD à rétroéclairage mini-LED et filtre Quantum Dot
  • Taille de l’écran : 75 pouces (165 cm)
  • Convertisseur/mise à l’échelle : oui
  • Compatibilité : HDR10, HLG, HGiG, Dolby Vision
  • Système : WebOS 6.0
  • Contrôle vocal : oui
  • Connectivité : WiFi, Bluetooth, 4x entrées HDMI 2.1 dont 1x e-ARC, 3x prises USB, Ethernet, entrée antenne, entrée satellite, sortie casque, sortie audio optique
  • Pied : aluminium en forme d’arc
  • Dimensions (l x h x p) : 1665 x 1032 x 405 mm (avec pied)
  • Poids (avec pied) : 40,8 kg
  • Prix : 5000 €
  • Site du fabricant : LG

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • App & ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (4,5/5)
  • Design/Finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Connectivité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Qualité d’image : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Qualités sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (3,5/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



LG electronics, LG

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus