PUBLICITÉ

Test TV Samsung QE55S95B : la barre des 1000 cd/m² franchie et une très large gamme de couleurs

Samsung QE55S95B details off 002

Samsung revient sur la technologie OLED pour ses propres téléviseurs après l’avoir abandonnée pendant quelques années. Forte de son expérience avec les panneaux Quantum Dots, la société associe l’avantage d’une gamme de couleurs étendue permise par cette technologie avec celui des panneaux OLED ne nécessitant aucun rétroéclairage pour aboutir à des écrans QD-OLED, en concurrence directe avec les WOLED produits par LG Display pour ses téléviseurs. La série de téléviseurs S95B inaugure également la nouvelle version de l'interface connectée Tizen et n’oublie pas non plus les joueurs en proposant des fonctions optimisées. Nous avons pu tester son modèle de 55 pouces, Samsung QE55S95B, et voici nos impressions.

Samsung QE55S95B

Type : télévision QD-OLED Ultra HD HDR10+
L’avis d’ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
Prix au moment du test : 2490 €

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le design du téléviseur Samsung QE55S95B est plutôt épuré. Il profite d’un cadre extrêmement fin, comme la plupart des modèles OLED. Il ne mesure que 4 mm d’épaisseur à son niveau le plus fin, tout en haut, alors qu’une partie plus épaisse (environ 4 cm d'épaisseur) est bien visible, à l’arrière, pour contenir toute l’électronique de l’appareil. Sur cette partie, on reconnaît le design du boîtier déporté One Connect de Samsung qui d’ailleurs, n’est pas présent ici. Peut-être sur un futur modèle, histoire de pouvoir utiliser les connectiques en mode "déportées" et n’avoir qu’un seul câble qui court jusqu’au téléviseur.

Samsung QE55S95B details on 000

Le pied qui maintient l’écran est en deux parties ; la première se clipse à l’arrière du panneau et la seconde se visse à la première. Une fois le TV posé sur son pied, comptez une élévation de l’écran d’environ 7 cm par rapport au meuble si on ne tient pas compte de l’épaisseur du pied (1,5 cm environ), laissant ainsi un vrai espace de 5,5 cm pour une barre de son, par exemple. Le pied mesure 35,5 cm de large pour une profondeur de 28 cm, ce qui permet d’installer le téléviseur sur un meuble plutôt compact.

Samsung QE55S95B details on 001

Le cadre de l’écran est très fin, mesurant seulement 5 mm auxquels s'ajoutent 2 mm de cadre pour maintenir les éléments internes entre eux.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Samsung QE55S95B details on 003

À l’arrière du téléviseur, Samsung a pensé à des saillies dans les parties en plastique et jusqu’au pied pour laisser passer les câbles, mais celles-ci ne sont pas très larges, ce qui peut limiter le nombre de fils qui vont les emprunter. Une plaque en plastique permet de cacher les connectiques et rendre lisse la base du pied.

Samsung QE55S95B details on 007

Les connectiques sont reparties en deux pôles aussi bien sur la version de 55 pouces que sur celle de 65 pouces. Les prises orientées vers le côté sont nettement plus accessibles que celles dirigées vers le bas à cause d’un espace assez réduit. Il y a, en tout, quatre entrées HDMI 2.1 autorisant un débit jusqu’à 48 Gbits/s dont une compatible eARC. On a aussi droit à un port Ethernet, une prise antenne, une autre pour la réception satellite et une pour le câble. Une sortie audio optique numérique est également présente ainsi que deux ports USB. On peut regretter l’absence d’une prise casque sur la version européenne alors qu’il semble que la version américaine du téléviseur en soit équipée. Pour une écoute plus intime, au casque sans fil, il faut passer en Bluetooth, le signal pouvant délivrer deux canaux. Le téléviseur est compatible WiFi et supporte les assistants vocaux Bixby, Alexa et Google Assistant.

Samsung QE55S95B details on 006b

Pour limiter les risques de marquage, le téléviseur est capable de détecter la présence de logos à l’écran et de diminuer la luminosité sur cette zone. Un processus de nettoyage de la dalle peut également être lancé. Au bout de 2 minutes d’inactivité, un écran de veille apparaît automatiquement. Notez aussi, c’est original, que la TV propose un mode "Modif. Pixel" dans le menu de maintenance. Cette fonction décale de quelques lignes et de quelques colonnes l’image par rapport aux bords de l’écran et déplace ainsi l’image de manière régulière pour que celle-ci bouge tout de même en cas d’affichage figé et ne provoque donc pas de marquage. Le petit problème c’est que, dans ce cas, l’image est très légèrement tronquée, ce qui pourrait ne pas satisfaire les plus exigeants. Rassurez-vous, si on peut effectivement voir le décalage en étant très proche de l’écran, cela ne se voit plus lorsqu’on est assis au fond de son canapé.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Samsung QE55S95B details on 045

Pour la partie gaming, le Samsung QE55S95B embarque plusieurs technologies d’optimisation des images et du temps de retard à l’affichage. Nous avons ainsi pu mesurer un input lag de seulement 9,5 ms, ce qui correspond à moins d’une image de retard entre le moment où le joueur appuie sur le bouton de la manette et celui où l’action se déroule à l’écran. C’est donc très bon, aussi bien que sur les modèles LG avec la fonction Game Boost activée. Le téléviseur supporte le mode VRR mais également les fonctions FreeSync Premium et G-Sync pour les cartes graphiques d'ordinateurs PC.
On peut lui envoyer un signal Ultra HD à 120 images par seconde, parfaitement accepté. Sachez par ailleurs pour la petite histoire que le téléviseur est également capable de supporter une fréquence de rafraîchissement de 144 Hz, depuis un PC, bien qu’officiellement, Samsung nous ait indiqué que le téléviseur n’était pas prévu pour cela…

Samsung QE55S95B details on 035

Le mode Jeu activé, nous avons mesuré un pic de luminosité de 1034 cd/m² ce qui est très bien mais lorsqu’on regarde dans les détails, on s’aperçoit que le mode Jeu propose des couleurs qui ne sont pas fidèles puisque nous avons mesuré un Delta E moyen de 8,7, ce qui est bien supérieur au seuil de 3 sous lequel l’œil humain n’arrive plus à faire la différence entre la couleur demandée et celle qui est affichée. La courbe EOTF en mode Jeu est assez éloignée de celle de référence, ce qui signifie que les scènes sont plus lumineuses qu’elles ne devraient l’être. Des ajustements sont donc à prévoir si on ne veut pas en prendre trop plein les yeux. Pour les réglages, la barre de paramètres est toujours disponible, affichant les caractéristiques techniques activées, avec la possibilité de moduler directement le rendu de l’image.

Tizen, nouvelle version

La nouvelle version de Tizen, le système de divertissement des TV Samsung, utilise un menu d’accueil en plein écran comme Android TV (et donc Google TV), WebOS (TV LG) et Vidaa (Hisense), par exemple. Un premier bandeau personnalisable affiche les applications installées par ordre de fréquence d’accès. Plusieurs autres programmes sont suggérés. Une colonne à gauche permet de lancer une recherche, d’accéder à la fonction Galerie et aux paramètres ainsi qu’aux sources. Ces dernières ne sont donc pas très facilement accessibles. Une pression longue sur le bouton Paramètres de la télécommande permet d’afficher une page présentant les sources et la possibilité d’accéder aux réglages. La quasi-totalité des applications de streaming vidéo sont présentes et si vous êtes abonnés à l'opérateur Orange (ou Sosh), les nouveaux téléviseurs Samsung 2022 (dont les modèles S95B) profitent d'une interface Orange TV Box intégrée.

Samsung QE55S95B details on 010

LA SUITE APRÈS LA PUB

Les paramètres sont affichés sur deux niveaux : un premier qui se présente sous la forme d’une barre en bas de l’écran et le deuxième en sélectionnant Paramètres pour entrer dans les détails. Un lecteur de médias partagés sur le réseau (ou lisibles depuis une clé USB) est disponible, offrant la possibilité de lire des vidéos très exigeantes comme le film "Gemini Man" (Ultra HD avec un débit de 80 Mbits/s), ce qui signifie que les médias moins difficiles sont supportés avec une parfaite fluidité. Globalement, le nouveau Tizen est plutôt réactif et assez bien organisé. Avouons qu’un accès direct à la TNT (mais aussi aux autres sources) aurait été appréciable, par exemple avec un bouton dédié sur la télécommande.

Image, une TV Samsung enfin sans aucun blooming et une gamme de couleurs bien plus large que les autres TV OLED

Grâce à sa dalle QD-OLED, le téléviseur Samsung QE55S95B profite d’une absence totale d’effet de blooming que nous déplorons sur les écrans LCD. La structure des sous-pixels est très différente de celle proposée par les dalles WOLED (White OLED) de LG Display puisqu’on a droit ici à un sous-pixel vert en haut et, en dessous, un sous-pixel rouge et un sous-pixel bleu.

Samsung QE55S95B details on 040b

Cette structure donne lieu à l’affichage d’une ligne verte tout en haut de l’image et d’une ligne rouge (surtout visible quand le contenu est blanc ou très clair), tout en bas. Lorsqu’on est assis au fond de son canapé, on ne voit plus ces lignes.

Samsung QE55S95B details on 043

Comme sur le Sony XR-55A95K, les angles de vision sont tout simplement extraordinaires car quelle que soit votre position, vous aurez le même rendu. Le traitement antireflet est également très bon, arrivant à faire oublier le reflet de sources moyennement lumineuses même si elles sont placées juste en face de l'écran.
Le fait d’utiliser un panneau de Quantum Dots avec la structure de la dalle OLED permet d’éviter à la lumière de passer à travers un filtre, ce qui ferait automatiquement baisser l’intensité des couleurs. Ici, la gamme de couleurs est plus étendue qu’avec une dalle WOLED et cela se voit surtout avec des contenus HDR. Pour en profiter, il faut que le bon espace colorimétrique soit sélectionné, ce que le téléviseur est normalement capable de détecter, selon les contenus qui lui sont proposés. Or, lors de nos tests, nous avons remarqué que le mode Automatique ne fonctionnait pas correctement, nous obligeant à sélectionner manuellement le bon espace (BT2020, par exemple) pour ne pas avoir un espace colorimétrique qui ne soit pas exploité à son maximum. Sinon, le téléviseur propose des blancs et des gris extrêmement purs.

Samsung QE55S95B details on 037

La mise à l’échelle (upscaling des sources en basse définition) est excellente, avec une très bonne gestion du processeur qui arrive à rendre des images extrêmement détaillées et fines. La compensation de mouvements est excellente également. Les images livrées par le QE55S95B profitent ainsi d’un certain réalisme avec une très belle profondeur de champ, des couleurs extrêmement vives et percutantes sans oublier une luminosité qui est bel et bien au rendez-vous.

Samsung QE55S95B : les mesures ON-mag

Le téléviseur propose les modes Standard, Dynamique, Cinéma et Filmmaker. Le mode Jeu est à part. C’est avec le mode Filmmaker que nous avons obtenu les meilleurs résultats lors de nos mesures. En effet, nous avons mesuré un Delta E moyen de 1,39 soit inférieur à 3, ce qui est très bon. La température des couleurs moyenne a été mesurée à 6517 K, ce qui est extrêmement proche de la valeur cible de 6500 K. Le gamma moyen a été relevé à 2,31 avec une courbe qui est assez régulière mais qui présente tout de même une image un peu trop claire pour les conditions de visionnage. La couverture de l’espace colorimétrique rec709 est de 105%, ce qui est excellent.

Samsung QE55S95B details on 049

Pour les contenus HDR, le téléviseur propose les mêmes modes supportant le HLG, le HDR10 et le HDR10+ faisant l’impasse sur le Dolby Vision. C’est avec le mode Filmmaker que l’on obtient à nouveau les meilleures mesures et donc les images les plus fidèles à la réalité. Nous avons ainsi pu mesurer un Delta E moyen de 1,79, ce qui est très bon car bien en dessous du seuil de 3. Le mode Cinéma obtient un Delta E moyen de 1,9, ce qui tout aussi intéressant.
En mode Filmmaker, nous avons mesuré un pic de luminosité de 1042 cd/m² alors qu’en mode Cinéma, la valeur relevée est de 1066 cd/m². Le QE55S95B de Samsung propose donc une luminosité supérieure au Sony XR-55A95K qui monte jusqu’à 970 cd/m² en mode Cinéma, lui-même dépassant le LG OLED65G2 (auquel nous avons décerné un ON-mag Award 2022) capable de délivrer une luminosité de 946 cd/m² avec une mire de 10% de la surface totale de l’écran. En mode Filmmaker, les courbes suivent parfaitement celles de référence. Ce n’est pas le cas pour le mode Cinéma ni pour le mode Jeu qui proposent des contenus nettement trop lumineux jusqu’à 65% pour être plus fidèles ensuite.
Outre cette luminosité, le téléviseur offre une couverture exceptionnelle des espaces colorimétriques puisque celui du DCI-P3 est couvert à 99% (ce qui est assez classique pour des modèles haut de gamme) mais surtout, celui du BT2020 est couvert à 89% - comme sur le Sony XR-55A95K mais bien plus que sur les autres TV OLED (et LED) qui plafonnent à 76% (sauf pour la TCL 65C825 qui avait atteint 80%). La gamme de couleurs est donc bien plus large sur ce téléviseur QD-OLED que sur un écran OLED classique (ou White OLED).

Samsung QE55S95B details on 050

Audio, un système 2.2.2 canaux cohérent mais trop timide

Pour la partie audio, le téléviseur Samsung QE55S95B s’appuie sur un système 2.2.2 canaux avec un maximum de 60 watts. Il embarque la technologie Q-Symphony 2.0 qui permet de l’utiliser comme une enceinte centrale en complément d'une barre de son ou d'un ensemble d'enceintes Samsung compatibles. On apprécie également la possibilité d’envoyer sans fil le signal Dolby Atmos avec lequel le téléviseur est compatible vers une barre de son (Samsung). Le Samsung QE55S95B exploite deux haut-parleurs et deux woofers orientés vers le bas, dans l’épaisseur de la partie arrière du téléviseur, et deux haut-parleurs vers le haut. Le son proposé ici ne manque pas d’ampleur et offre une bonne spatialisation.
Les aigus-médiums sont à la fête et, comme toujours, l’ensemble manque de percussion dans les basses lorsque c’est nécessaire. On profite d’un son globalement équilibré même s’il faut reconnaître qu’à son niveau maximum, il semble avoir des tonalités fêlées. Le mode Amplifier propose un environnement sonore bien plus large qu’en mode Standard, où le son s’avère plus étriqué.

Samsung QE55S95B details on 023

La télécommande, on prend la même et on recommence

La télécommande livrée avec le téléviseur est strictement identique à celle de la précédente génération. Elle peut toujours se recharger par un branchement via sa prise USB-C, ses panneaux solaires au dos ou grâce aux ondes qui peuvent la traverser. Elle n’est toujours pas rétroéclairée mais se révèle tout de même assez ergonomique pour être facilement manipulable dans la pénombre.
Si les plateformes Netflix, Samsung TV Plus, Prime Video et Disney+ profitent de touches dédiées, nous aurions aimé qu’il en soit de même pour la TNT afin d’y accéder directement sans avoir à passer par différents menus de l’interface. Embarquant un microphone (il n’y en a pas sur le téléviseur), la télécommande peut ainsi transmettre vos ordres vocaux aux appareils connectés. Chaque bouton est doté d’une double fonction accessible en restant appuyé dessus.

Samsung QE55S95B details on 009b

En résumé

Avec sa gamme étendue de couleurs couvrant bien plus d’espace colorimétrique que toute autre technologie d’affichage actuellement, le téléviseur QD-OLED Samsung QE55S95B propose des images réellement sublimes, profitant d’une belle profondeur de champ et d’un certain réalisme. Le mode Filmmaker est à privilégier, les autres proposant des scènes bien trop lumineuses par rapport à ce qu’elles devraient être. On a presque l’impression que Samsung cherche encore à dompter sa dalle qui s’avère effectivement plus lumineuse que tous les écrans OLED que nous avons pu tester jusqu’à présent, dépassant de peu les 1000 cd/m².
La mise à l’échelle est ici très performante ainsi que la compensation des mouvements. L'interface Tizen, dans sa nouvelle version, reste agréable à parcourir même si quelques ajustements ergonomiques pourraient l’améliorer encore. Les fonctions gaming sont bien présentes et se montrent efficaces même si on peut regretter que le mode d’image Jeu ne soit pas mieux calibré en sortie de carton. Si vous n’êtes pas un inconditionnel du format Dolby Vision, ici, le Samsung QE55S95B propose une image de toute beauté au contraste saisissant et aux couleurs incroyablement pures.

Le téléviseur Samsung QE55S95B par ON-mag

Photos officielles de la TV Samsung QE55S95B

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE TÉLÉVISEURS

Spécifications

  • Type : TV QD-OLED Ultra HD
  • Taille de l’écran : 55 pouces (139 cm)
  • Définition : 3840 x 2160 (4K)
  • Convertisseur/mise à l’échelle : Oui
  • Compatibilité : HLG, HDR10, HDR10+
  • Système : Tizen
  • Contrôle vocal : Oui
  • Connectivité : WiFi, Bluetooth 5.2, 4x entrées HDMI 2.1 dont une compatible eARC, 1x sortie optique, 2x prises USB, 1x entrée Ethernet, 1x entrée antenne, 1x entrée satellite, 1x entrée câble, emplacement PCMCIA
  • Compatible Sony PlayStation 5 / Xbox Serie X : Oui
  • Pied : central
  • Dimensions (l x h x p) : 1225 x 774 x 288 mm (avec pied)
  • Poids : 20,7 kg (avec pied)
  • Prix : 2490 €
  • Site du fabricant : Samsung

Notre avis

  • Usages & fonctionnalités : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(4,5/5)
  • App & ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (4,5/5)
  • Design/Finition : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Connectivité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Qualités sonores : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Qualité d’image : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)
  • Rapport qualité/prix : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Samsung

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus