PUBLICITÉ

Test vidéoprojecteur BenQ X3000i : à fond sur le gaming, mais n’oublie pas non plus le rendu cinéma

BenQ X3000i details off 0001 etoiles

Le vidéoprojecteur BenQ X3000i est un appareil de milieu de gamme pensé pour le gaming. Disponible depuis quelques mois maintenant, il s’agit d’une évolution du modèle X1300i. Capable de diffuser une image avec une définition Ultra HD et s’appuyant sur la technologie mono-DLP de Texas Instruments, il promet une image extrêmement réactive pour que les joueurs n’en perdent aucune, avec des modes de couleurs spécifiques à certains types de jeux. Il n’oublie pas pour autant la partie Home Cinéma qui se veut particulièrement fidèle, notamment grâce à son système de projection à 4 LED. Nous avons pu le tester pendant un petit moment. Nous vous livrons nos impressions.

BenQ X3000i

Type : vidéoprojecteur mono-DLP 4 LED
L’avis d’ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
Prix au moment du test : 2390 €

LA SUITE APRÈS LA PUB

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Le vidéoprojecteur BenQ X3000i reprend le design de son prédécesseur, le X1300i, qui rappelons-le est limité à la diffusion d’une image avec une définition Full HD. Pour le X3000i, il s’agit d’envoyer une image Ultra HD soit en 3840x2160 pixels. Il se présente donc sous un format carré avec une couleur principale blanche, une façade totalement noire avec un liseré orange pour marquer son appartenance à une gamme spécifique de la marque dédiée au gaming. Si on peut déplacer l’appareil de manière relativement aisée, ce n’est pas non plus sa vocation première. Il pèse tout de même 6,4 kg. Ses dimensions sont de 272 x 259 mm pour 197 mm de hauteur (soit seulement 1 cm de moins par rapport au X1300i).

BenQ X3000i details on 0001

Sur les côtés et à l’arrière, il dispose de larges grilles qui permettent l’évacuation de l’air chaud produit par le système interne, aidé par plusieurs ventilateurs. Malgré tout, nous avons trouvé le bruit de ventilation de l’appareil relativement discret. Il peut même être placé presque derrière soi sans trop gêner.
Sur le côté gauche lorsqu’on le regarde de face, quelques touches permettent de naviguer dans les menus et ainsi régler les bases de l’image ou sélectionner les sources. Le mode de projection Eco est aussi directement accessible, ce qui évite de devoir passer par différents menus pour l’activer. Du même côté, on trouve aussi deux molettes qui permettent de régler le niveau de zoom ainsi que la netteté.

BenQ X3000i details on 0005b

Le vidéoprojecteur est maintenu stable grâce à plusieurs patins installés dessous. Deux sont dotés de vis qui permettent ainsi de lever l’avant de l’appareil. Malheureusement, il n’y en a pas pour lever l’arrière, ce qui peut pourtant s’avérer utile aussi dans certains cas.
Comme le X1300i, le BenQ X3000i n’a pas non plus de système de Lens shift ; on ne peut donc pas décaler son image par rapport à son axe central. Il faut donc qu’il soit centré par rapport à l’écran, mais aussi installé à une hauteur assez basse. En effet, l’offset est très haut (110%). Il est finalement plus pensé pour être accroché au plafond la tête en bas que posé derrière les téléspectateurs. On est très loin de la simplicité d’installation offerte par le Sony VPL-VW7000ES (optique motorisée) ou l’Epson EH-LS12000B. Pour la finalisation du cadrage de l’image, on a tout de même droit à une correction du trapèze vertical, mais aussi horizontal, ce qui peut pallier un léger décalage malgré tout.

LA SUITE APRÈS LA PUB

À l’arrière du vidéoprojecteur, les connectiques se composent de deux entrées HDMI 2.0b, un port Trigger 12V, un port USB-A (alimentation électrique pour les accessoires et le service), une sortie audionumérique optique, un port RS-232 et une sortie audio jack. Notez aussi la présence de deux haut-parleurs de 5 watts chacun boostés par la technologie DSP de Bongiovi. On profite de sons très clairs avec quelques efforts sur les bas médiums. Le tout manque cruellement de basses et ne vaut pas, bien sûr, l’utilisation d’un vrai système Home Cinéma. Pour cela, il suffit d’utiliser la prise HDMI 2 qui est compatible eARC et peut donc envoyer un signal Dolby Atmos vers un amplificateur multicanal ou une barre de son idoine.

BenQ X3000i details on 0004b

Pour configurer et contrôler l’image diffusée par le vidéoprojecteur X3000i, BenQ propose les mêmes menus que sur le modèle X1300i, avec plusieurs possibilités de réglages. Sinon, l’appareil est animé par Android TV via l’utilisation du dongle fourni à cet effet. Il suffit de le brancher au troisième port HDMI qui est caché par une trappe sur le dessus de l’appareil (tournevis obligatoire).

BenQ X3000i details on 0008

Il n’y a donc pas besoin d’interface supplémentaire, celle-ci étant très complète, avec la possibilité de télécharger toutes les applications depuis le Google Play Store. Notez que, comme sur les vidéoprojecteurs de la marque Xgimi, le dongle n’est pas nativement compatible avec l’application Netflix. Pour pallier cela, le constructeur renvoie depuis son site vers plusieurs vidéos expliquant comment profiter de la plateforme sur son vidéoprojecteur, en utilisant la fonction de projection sans fil, mais au détriment de la qualité obtenue, qui serait meilleure depuis l’application native sur le système. La lecture de médias partagés sur un réseau domestique est possible, par exemple, en passant par l’application VLC. Globalement, nous avons trouvé que l’interface était plutôt réactive, sans trop de latence entre le moment où on appuie sur le bouton de la télécommande et où on voit un résultat à l’écran.

BenQ X3000i details on 0010

LA SUITE APRÈS LA PUB

Quant à la télécommande, elle est identique à celle livrée avec les autres projecteurs de la marque. Elle est blanche avec des touches noires, mais pas rétroéclairée, ce qui est toujours dommage pour un tel appareil. Bluetooth, elle intègre un microphone et peut, d’une pression sur la touche Assistant Google, envoyer une requête pour répondre à vos questions ou contrôler des objets connectés présents dans la maison. Une touche permet d’accéder directement aux contenus de la plateforme Prime Video d’Amazon. Pratique, une autre touche renvoie directement aux menus du vidéoprojecteur plutôt que d’avoir à passer par les menus de l’interface Android.

BenQ X3000i details on 0009

Une image très lumineuse et un excellent piqué

Le vidéoprojecteur propose plusieurs modes d’image : Bright, Living Room, Game, Sport et Cinéma. Un mode personnel est également disponible, mais tous sont personnalisables. Par défaut, le mode source de lumière est réglé sur Eco, ce qui fait que l’on n’exploite pas toutes les possibilités de l’appareil qui le sont en mode Normal. Notez qu’un mode Personnel est également présent afin de régler la puissance lumineuse avec précision. Pour les jeux spécifiquement, il y a trois modes : FPS, RPG et SPG.

L’image Ultra HD projetée par le BenQ X3000i n’est malheureusement pas dénuée d’aberrations chromatiques dans les angles, mais ce n’est pas le cas au centre. Les mires permettant d’observer la fluidité ont mis en évidence quelques traces de judder, ce qui est normal étant donné que l’appareil ne propose aucune fonction d’interpolation des images. En outre, le produit utilisant la technologie mono-DLP, les personnes sujettes aux effets arc-en-ciel verront parfois quelques artefacts.

Comme évoqué en introduction, le vidéoprojecteur BenQ X3000i utilise 4 LED (rouge, bleu, bleu et vert). Il s’agit d’une évolution des modèles 3LED avec l’ajout d’une source LED bleue supplémentaire, ce qui permet de produire, via une conversion, une couleur verte plus lumineuse et sert ainsi à obtenir une luminosité globale supérieure de l’image.

BenQ X3000i details on 0020

LA SUITE APRÈS LA PUB

L’appareil ne propose pas une matrice Ultra HD native, mais utilise le principe de simulation par un quadruplement des pixels depuis une puce Full HD. Le procédé se montre ici efficace et il est bien difficile de différencier le travail effectué par le système par rapport à une image Ultra HD native tant la définition est bonne. Le BenQ X3000i est compatible avec les formats HDR10, mais pas HDR10+ ni Dolby Vision. Il ne peut donc pas gérer le signal HDR dynamique disponible pour certains médias sur quelques plateformes et disques Blu-ray.

Le vidéoprojecteur BenQ X3000i est bien calibré en usine. Sans grande surprise, c’est le réglage Cinéma qui permet d’obtenir les couleurs les plus fidèles. Les séquences SDR sont très satisfaisantes avec un contraste qui l’est tout autant même s’il n’arrive pas au niveau de la technologie SXRD de Sony, par exemple, mais on ne joue pas non plus dans la même cour. La couverture de l’espace colorimétrique DCI-P3 en natif est particulièrement satisfaisante avec un score supérieur à 100% en HDR.

Les images produites par le BenQ X3000i profitent d’un excellent piqué avec un haut niveau de détails grâce à une optique de haute qualité. En outre, les couleurs paraissent très naturelles et sont plutôt bien gérées avec très peu d’excès. Les séquences sont globalement très lumineuses. Cependant, comme évoqué un peu plus haut, les travellings souffrent quelque peu du manque d’interpolation d’images, ce qui aurait permis des séquences plus précises.

Pour le gaming, le BenQ X3000i propose un input lag particulièrement faible. Nous avons pu le mesurer à 16,8 ms en Ultra HD à 60 images par seconde. Avec une image Full HD à 240 images par seconde, il peut descendre à 4 ms. C’est très bon et dans une qualité Ultra HD, cela correspond à, à peine, une image de retard entre le moment où le joueur appuie sur le bouton de la manette et où l’action se déroule à l’écran. Dommage que le système s’arrête là et ne propose pas une compatibilité avec les technologies d’optimisation comme le VRR (Variable Refresh Rate), le FreeSync Premium, le G-Sync et l’ALLM (Auto Low Latency Mode) même si, pour ce dernier, l’input lag est suffisamment réduit.

BenQ X3000i details on 0012

En résumé

De notre point de vue, avec ses 4 LED et sa technologie de simulation d’images Ultra HD, le BenQ X3000i est un excellent vidéoprojecteur pour le gaming. Il offre un input lag très satisfaisant même s’il fait l’impasse sur des technologies d’optimisation pour les jeux, ce qui lui aurait permis d’être encore plus performant dans ce domaine. Les modes d’image sont un plus et on apprécie sa forte luminosité ainsi que le rendu des couleurs qui est très naturel. Pour les séquences Cinéma, là aussi, la luminosité est au rendez-vous comme la bonne gestion des couleurs. Le contraste est aussi intéressant. Dommage que les travellings ne soient pas mieux gérés même si le rendu général reste assez satisfaisant. Son installation peut prendre un peu de temps, mais on s’en sort malgré tout assez bien et la configuration via l’application Google Home est très facile.

Le vidéoprojecteur BenQ X3000i par ON-mag

Photos officielles du vidéoprojecteur BenQ X3000i

>>> À LIRE ÉGALEMENT : TOUS NOS TESTS DE VIDÉOPROJECTEURS

Spécifications

  • Type : vidéoprojecteur 4 LED Ultra HD par simulation
  • Source : mono-DLP 4 LED (20 000 h en mode normal, 30 000 h en mode éco)
  • Luminosité : 3000 Lumens
  • Contraste dynamique : 500 000:1 (selon le constructeur)
  • Taille d’image : jusqu’à 300 pouces
  • Connectivité : 2x entrées HDMI 2.0b, 1x HDMI 2.0b en interne, 1x prise USB, 1x Trigger, 1x sortie optique, 1x sortie jack, 1x RS-232
  • Niveau sonore : 32 dB (selon le constructeur)
  • Dimensions (l x p x h) : 272 x 259 x 197 mm
  • Poids : 6,4 kg
  • Prix : 2390 €
  • Site du fabricant : BenQ

Notre avis

  • Construction : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
  • Équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)
  • Ergonomie : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Performances : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Rendu cinéma : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile demi orange (4,5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue (4,5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



BenQ

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus