PUBLICITÉ
  • Amilcar Chicago
  • Electro

Réparabilité mal indicée ?

ReparabiliteUFCQueChoisir

Chez ON-mag, on aime les bons produits qui durent et donc qui sont réparables. Le lancement de l’indice de réparabilité par le Ministère de la Transition Ecologique a donc pour nous grand intérêt. Mais l’UFC Que Choisir publie un rapport qui jette un pavé dans la mare : selon l’organisme de défense des consommateurs, l’indice pécherait "tant dans sa construction par les pouvoirs publics que dans sa diffusion par les distributeurs". 

LA SUITE APRÈS LA PUB

ReparabiliteUFCQueChoisir2

Trop peu d’appareils réparés

Selon une étude de l'UFC Que Choisir publiée dans son rapport sur l’indice de réparabilité, ce dernier influencerait les achats de plus de 80% des Français. Par ailleurs, 848 millions d’équipements ont été mis sur le marché en 2019, alors même que trop peu d'entre eux sont réparables, alerte l'organisme de défense des consummateurs. Ces objets mis sur le marché reviennent à 1,7 million de tonnes de matériaux manufacturés et près de 26 kg d’équipement par habitant. Sur ce total, 52% des appareils hors service ont été collectés et/ou traités et un tiers des appareils tombés en panne ont été réparés. C’est peu. Et le renouvellement très régulier des équipements a un impact aussi bien sur l’environnement que sur le budget des ménages. 

ReparabiliteUFCQueChoisir3

Un indice au potentiel malmené ?

Prévu par la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire du 10 février 2020 et lancé le 1er janvier 2021, l’indice de réparabilité s'est fait une place dans les rayons de certains appareils électroniques, lave-linge et tondeuses à gazon. Mais selon l’UFC Que Choisir, cette initiative fondamentalement bonne est mal appliquée. Pourquoi ? La grille de notation pour construire l’indice possède un critère dit "de spécificité". Difficile à comprendre de prime abord, ce dernier adapte les autres critères au type de produit concerné. C’est ce critère qui permet à la majorité des smartphones et ordinateurs portables de remporter le maximum de points. 

ReparabiliteUFCQueChoisir4 

La grille de l’indice de réparabilité prévoit aussi un critère de démontabilité, sur lequel les lave-linge et tondeuses peuvent également faire péter les scores facilement. Or, un ordinateur pourra ne pas être réparable en raison d’un problème logiciel et un lave-linge parce que la pièce de rechange ne sera pas disponible ou trop onéreuse. Des produits ayant un bon indice de réparabilité pourront donc provoquer la déception du consommateur ou encore finir à la poubelle. La solution pour l’UFC Que Choisir : créer des critères qui limiteraient la note finale d’un appareil de manière impondérable s'il n'est pas effectivement réparable. Les industriels seraient ainsi incités plus fermement à développer des produits dans une direction plus verte.

Un indice peu explicite ? 

À l’appui de son rapport détaillé, dont vous pouvez lire l’intégralité sur le site de l’UFC Que Choisir, l’organisation de défense des consommateurs demande la publication de la grille détaillée d’évaluation des produits et pas seulement de l’indice de réparabilité général. Selon l’enquête de l’Union Française des Consommateurs concernant les meilleures ventes sur Internet, seulement 42 % des produits ont leur indice de réparabilité visible et seuls 28% des produits disposent directement de la grille de sous-critères.

ReparabiliteUFCQueChoisir5

LA SUITE APRÈS LA PUB

Revendications

Selon l’UFC Que Choisir, deux éléments sont fondamentaux pour la survie de l’indice de réparabilité et son utilité sociale et environnementale : réviser la construction de l’indice pour qu’il reflète plus concrètement les possibilités de réparation et imposer aux vendeurs de rendre la grille de notation directement accessible aux consommateurs.

Source : quechoisir.org


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



UFC Que Choisir

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus