icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Royole présente officiellement le premier smartphone à écran pliable, le FlexPai, lors du CES de Las Vegas

Royole FlexPai
©Royole

Les smartphones arborent des écrans de plus en plus grands. Ce qui est formidable pour le confort d’utilisation, moins pour les transporter et les glisser dans une poche. L’écran pliable constitue une solution en théorie idéale, qui permet de conserver un appareil de taille raisonnable lorsqu’il est plié et de bénéficier d’un écran encore plus grand lorsqu’on le déplie. La marque chinoise Royole est la première à commercialiser ce type de smartphone et l’exhibe au CES de las Vegas. Elle présente également son smartphone FlexPai à écran pliable comme une solution pour en finir avec les écrans cassés.

>>> RETROUVEZ : TOUTES LES ANNONCES DU CES DE LAS VEGAS 2019

Avec son écran flexible qui se replie en deux, le FlexPai de Royole se présente comme le croisement entre un smartphone et une tablette : une solution pour agrandir encore l’écran, en évitant que l'appareil devienne trop grand, ce qui serait gênant pour le transporter ou pour les utilisations basiques (comme téléphoner). La marque chinoise Royole n’est pas bien connue en France, mais cela fait plusieurs années qu’elle travaille sur les nouvelles technologies, notamment sur les écrans flexibles. Elle a su faire parler d’elle en septembre dernier, à l’occasion de l’IFA de Berlin, puisqu’elle a notamment présenté des écrans flexibles, appliqués sur des chapeaux, ou sur des supports qui les faisaient onduler. Les démonstrations, qui n’ont pas échappé à la presse spécialisée high-tech, ont fait leur effet, d’autant que les écrans flexibles alors présentés par Royole offraient une définition qu'on n'attendait pas sur de tels supports. Toutefois, il faut être honnête, nous ne l’avons pas vu venir : même si Royole ne cachait pas ses ambitions en la matière, ça n’est pas du côté de cette marque que nous attendions le premier smartphone à écran pliable. 

Un grand écran de 7,8 pouces - ou deux petits écrans

Et pourtant Royole l’a fait et pas seulement à l’état de prototype : son FlexPai est officiellement lancé en Chine depuis novembre et sera petit à petit disponible en Europe pour le grand public. Le FlexPai se dote d’un grand écran qui mesure 7,8 pouces une fois déplié. Fixé sur une charnière, il se replie en deux, écran à l’extérieur, ce qui peut surprendre à première vue. Pour le protéger, nous aurions plutôt imaginé un écran se repliant vers l’intérieur. Mais il y a une bonne raison à cela : lorsque le FlexPai est replié, on peut utiliser l’une des parties de l'écran, au même format qu’un smartphone, voire les deux parties indépendamment. D'ailleurs, pour ne pas gêner la navigation ou le visionnage d'une vidéo, lorsque le FlexPai est replié, les notifications (appels ou messages par exemple), s'affichent sur la tranche, au niveau de la charnière. 

Royole FlexPai tranche

©Royole

Ce smartphone est pourvu d’un écran AMOLED d’une résolution de 1920 x 1440 pixels. Il se dote également d’un double capteur photo, de 16 et 20 MPx. Une fois déplié, le FlexPai mesure 190 cm de long pour 134 cm de large et 7,6 cm d’épaisseur. Royale annonce un poids de 320 g.

Les dimensions de l’écran ont de quoi faire rêver les aficionados du visionnage de séries sur smartphone ou les amoureux des jeux sur terminaux mobiles. Notez toutefois qu’une bordure assez importante demeure présente sur les bords de l'écran et que Royale n’a pas atteint les performances d’affichage de certains fabricants avec leurs écrans bord à bord. Pour une prochaine génération, peut-être ? 

Des écrans flexibles fabriqués par Royole

Royole tient à rassurer sur la solidité de ses écrans flexibles, qui subiraient de nombreuses tortures en guise de test : notamment des torsions et 200 000 pliages. À noter également que les écrans flexibles sont produits par Royole lui-même, dans son usine fraîchement installée en Chine à côté de Shenzhen. Ce lieu est aussi dédié à la R&D ; Royole annonce une capacité de production de 50 millions d’écrans flexibles par an. 

Water OS et puce Qualcomm Snapdragon

Le FlexPai tourne sous Water OS (basé sur Android) et exploite une puce de nouvelle génération à huit cœurs, Qualcomm Snapdragon 8 series.

Outre ces caractéristiques, le FlexPai prend en charge les double SIM, sa mémoire peut être étendue via une carte micro-SD et il dispose d’un désormais classique lecteur d’empreintes digitales pour le déverrouillage. Il embarque également une batterie de 3800 mAh, dont Royole promet une recharge rapide (technologie Ro-Charge).

Le grand écran pliable, ça fait rêver, mais ça se paie – et cher ! En matière de prix, Royole rivalise avec les smartphones les plus onéreux du marché : le FlexPai dédié aux développeurs pour l’instant disponible sur le site du fabricant est vendu à 1388 € (pour 128 Go) ou 1539 € (256 Go).

Vidéo de présentation officielle du Royole FlexPai


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: CES 2019, Royole

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework