Skip to main content
PUBLICITÉ

La Lamborghini Diablo fête ses 30 ans : retour sur l’histoire d’une supercar de légende

Automobili Lamborghini Diablo lifestyle 12

La célèbre marque de voitures italiennes Automobili Lamborghini fête cette année le 30e anniversaire de la Diablo, l’un des modèles les plus emblématiques de l’histoire des supercars de sport. Disponible depuis le mois de janvier 1990, aujourd’hui encore, elle fait figure de véhicule d’exception.

LA SUITE APRÈS LA PUB

L’histoire de la Lamborghini Diablo a commencé en 1985. À l’époque, il s’agissait d’un projet baptisé Projet 132 pour éviter les fuites et autres tentatives de divulgation d’informations techniques. Elle a été conçue dans le but premier de remplacer la Countach qui représentait alors le modèle le plus haut de gamme du constructeur. C’est à l’ingénieur designer automobile italien Marcello Gandini que l’on doit les grandes lignes épurées et agressives de cette voiture. Le projet a ensuite été retravaillé par le centre de design de Chrysler, qui entre-temps est devenu l’actionnaire majoritaire d’Automobili Lamborghini et a désiré mettre son petit grain de sel dans la conception du futur bolide.

El Diablo, le taureau qui s'est battu jusqu'au bout

Le nom « Diablo » est instauré par le créateur Ferruccio Lamborghini, faisant référence à la légende d’un taureau baptisé El Diablo, menant un combat épique face à un grand matador du nom de José Lara Jiménez, en 1869. La Diablo fut présentée pour la première fois au public à Monaco, puis au salon de Détroit aux États-Unis avant une commercialisation dans la foulée. Elle était alors officiellement la voiture de série la plus rapide du monde, affichant une vitesse de pointe pouvant atteindre 325 km/h. Sous le capot arrière, un moteur de 5,7 litres de 12 cylindres en V est installé avec 4 arbres à cames en tête et 4 soupapes par cylindre. Elle profite d’une injection électronique multipoint capable de développer 485 CV et 580 Nm de couple. Ses finitions intérieures respirent le luxe avec du cuir, une climatisation, des vitres électriques et des sièges réglables électriquement, mais cela ne l'empêche pas d’afficher ouvertement un caractère pur et dur de la traction arrière. Aucune aide à la conduite électronique ni direction assistée n’était alors disponible avant 1993. La production de la Diablo s’est arrêtée en 1998, alors que 873 exemplaires avaient été réalisés.

Automobili Lamborghini Diablo lifestyle

C’est justement en 1993 qu'Automobili Lamborghini a lancé la Diablo VT. Il s’agit de la première Lamborghini Granturismo à profiter de quatre roues motrices ainsi que d’une série d’améliorations mécaniques et quelques changements esthétiques qui seront ensuite reportés sur la version à deux roues motrices. La Diablo VT a été produite à 529 exemplaires entre 1993 et 1998. 1993, c’est aussi l'année où la firme a souhaité célébrer les 30 ans de la naissance d’Automobili Lamborghini en proposant une édition spéciale baptisée SE30 (157 exemplaires). Pour l’occasion, sa puissance a été portée à 523 CV. Un tout petit peu plus tard, en 1995, le salon de Genève découvre la Diablo SV. Produite à 346 exemplaires et disponible exclusivement en version deux roues motrices, elle offre une puissance de 510 CV. Elle se voit dotée d’un aileron arrière réglable pour une meilleure stabilité et pour mieux coller à l’asphalte. En décembre de la même année, la première Lamborghini à 12 cylindres avec un toit ouvert, la Diablo VT Roadster, arrive sur le marché. Ce modèle arbore un design légèrement révisé et disponible uniquement en version quatre roues motrices. Entre 1995 et 1998, 468 modèles de ce type ont été produits.

Automobili Lamborghini Diablo lifestyle 4

LA SUITE APRÈS LA PUB

Après 1998, l'ère Audi

En 1998, Audi AG rachète Automobili Lamborghini. C’est le designer Luc Donckerwolke qui est chargé de restyliser la supercar pour le groupe allemand. Il a repris les éléments essentiels développés sur les modèles VT et VT Roadster. Le moteur est passé à 529 CV avec un couple de 605 Nm et, pour la première fois chez le constructeur, des freins assistés par système ABS. Suivent les modèles Diablo GTS entre 1999 et 2000 fabriqués à 32 exemplaires, la Diablo 6.0 entre 2000 et 2001 dont 337 unités ont trouvé preneur, puis de la Diablo 6.0 SE présentée en 2001 et fabriquée à 44 exemplaires. La Diablo GT fut le dernier modèle de la série entre 1999 et 2000, dont 83 exemplaires sont sortis des usines. En tout, ce sont 2903 unités du modèle Diablo toutes versions confondues qui ont été produites, faisant d'elle la voiture la plus fabriquée par la marque au taureau. En 2001, la Diablo tire sa révérence, remplacée par la Murciélago qui fait référence à un autre animal, volant cette fois, la chauve-souris.

Source : Automobili Lamborghini




Automobili Lamborghini

PUBLICITÉ