PUBLICITÉ

Motosacoche Type A : réincarnation électrique d’une bécane suisse légendaire

Motosacoche Cyclo electrique OnMag

Bécane à succès dans la première moitié du vingtième siècle, la Motosacoche a remporté de nombreux trophées et a renforcé le patriotisme industriel suisse. La Suisse, qui vit un peu dans l’ombre de l’Allemagne en matière d’industrie automobile, voit renaître ce véhicule dans une version cyclomoteur léger électrique, pouvant rouler jusqu’à 45 km/h.

LA SUITE APRÈS LA PUB

La Motosacoche, qui était initialement un deux-roues à énergie fossile, a été rendue célèbre par son ascension du mont Salève en 1904, un lieu de promenade et de randonnée bien connu à Genève. Le design de la Motosacoche date de 1901, année de sa première sortie et de la création de la marque MAG (pour Motosacoche Acacias Genève) par les frères Henri et Armand Dufaux, auteurs de diverses inventions volantes et roulantes. Notons qu’à l’époque, la Motosacoche n’était pas exactement une moto, mais plutôt un moteur du format d’une sacoche, conçu pour s’adapter sur le cadre d’un vélo et le convertir en motocyclette.

Plusieurs modèles de motos sont ensuite lancés par Motosacoche dans les années 1910 et 1920, dont certains remportent des courses et des compétitions en Europe, devenant une fierté nationale. Un peu comme les vélos Allegro connus dans le monde du cyclisme suisse et récemment ressortis en version électrique, le cyclo léger Motosacoche de 2021 se veut porteur d’un héritage suisse de créativité et de performance industrielle.

Motosacoche Cyclo electrique OnMag2

Un style vintage

Au niveau du design, le cyclo léger Motosacoche Type A a le look d’un vélo électrique au style vintage. Il dispose d’un compartiment verrouillable dans le cadre. En somme, la version très contemporaine d’une sacoche. Particulier, le système de verrouillage semble fonctionner avec un aimant dont le code libère ou attache les embouts de deux fermetures éclair. La construction du guidon utilise un matériau breveté issu de l’aéronautique, dit "hybrid advanced composite". Ce dernier est utilisé pour garder une flexibilité vers le sol qui amortisse les chocs, sans pour autant que le conducteur ne déforme les poignées en les tirant vers le haut. Le compteur de vitesse circulaire et lumineux de 1,3 pouce est situé sur la potence, ce qui est original et renforce le côté vintage de ce deux-roues. De la Motosacoche des années 1920, le cyclo électrique d’aujourd’hui a gardé son partenariat avec Brooks pour la production de la selle et des poignées dont le style a été mis au goût du jour.

Un moteur puissant et deux courroies de transmission

Le Motosacoche Type A est propulsé par un moteur brushless Outrunner de 1000 W et 80 Nm de couple, conçu et fabriqué par MAG à Genève. Ce dernier se targue ni plus ni moins d’être le plus puissant de sa catégorie ! Il entraîne une courroie en carbone reliée à un pignon presque aussi grand que la roue arrière pour la propulsion électrique du cyclo, tandis que la pédale entraîne de petits pignons pour l’entraînement humain du deux-roues.

Ce dispositif à double courroie permet au moteur d’évoluer à son propre rythme et de préserver ses pièces. Le tout fonctionne via une boîte de vitesses haut de gamme de type Enviolo. Pour freiner une fois que le Motosacoche est lancé à vive allure, la marque lui a ajouté un système de freinage de type Magura MT5e à quatre pistons.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Une batterie réparable

En outre, le cyclo électrique Motosacoche Type A comporte une fourche de type Truss, une chaîne en carbone et des phares puissants de type Supernova M99. Le tout est alimenté par une batterie de 1 200 Wh dont l'autonomie annoncée s'élève à plus d’une heure pour un temps de charge de 2 h 30. Cette batterie présente l’intérêt d’être réparable, car en cas de dysfonctionnement, il est possible d’en changer une seule cellule au lieu de changer la batterie intégralement. Celle-ci est également diagnostiquée en permanence via le dispositif breveté Failsafe qui anticipe son éventuelle réparation. Le vélo est connectable à un appareil mobile via Bluetooth pour le configurer et suivre sa localisation en temps réel.

Un cyclo léger personnalisable

Sur le site de Motosacoche, on peut personnaliser son cyclo léger. On choisit d’abord la couleur générale du cyclo, puis celle de la barre en travers de la sacoche signature de la marque et enfin celle du carter et du logo. Les finitions disponibles vont du noir au blanc en passant par plusieurs nuances de gris ou carbone, ainsi que la couleur sable. On peut ensuite ajouter au cyclo un porte-bagages avant ou arrière. Selon les options choisies, un cyclo léger électrique Motosacoche Type A coûte entre 12 000 € et 12 500 €.

Source : motosacoche.swiss

Video officielle de présentation du cyclo léger électrique Motosacoche Type A


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Motosacoche

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus