icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Fujifilm Instax Square SQ10 : l’appareil photo instantané disruptif au format carré

Fujifilm SQ10

Premier appareil photo instantané de Fujifilm qui ne soit pas entièrement analogique, l'Instax Square SQ10 jette un pont entre la photo numérique et la photo instantanée et tente un mariage audacieux. Pour le meilleur surtout, et pour le pire un peu! Son format d’image carré fleure bon la nostalgie et rappelle celui des Polaroids. Mais ce n’est pas son seul point fort.

L'e Fuji Instax Square SQ10 est un joli parallélépipède noir aux bords arrondis qui arbore fièrement son optique cerclée d’un grand disque de métal qu’il suffit de tourner pour allumer l’appareil. Le SQ10, qui dégage une bonne sensation de robustesse, est doté d’une focale fixe équivalent à un 28,5 mm f/2.4 et d’un capteur de 0,25 pouce, ce qui lui confère des caractéristiques proches de ce que l’on peut espérer trouver dans un petit smartphone. Pas de quoi nous impressionner... Mais bon passons, le principal est l’expérience photographique une fois la bête entre nos mains. Et le moins que l’on puisse dire est que si sa prise en main est légèrement déconcertante au premier abord, le SQ10 s’avère ludique et particulièrement agréable à l’usage.

Linterface est en effet un peu moins évidente que sur les autres appareils photos instantanés. Avec deux boutons en façade, on est d’abord déconcerté pour savoir sur lequel appuyer pour déclencher : sur les deux mon capitaine, l’appareil peut être utilisé à la verticale ou à l’horizontale et convient aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers : l'Intax Square SQ10 met fin à une discrimination injuste qui date des premiers appareils photos ! L’un de ces boutons peut être programmé pour lancer l’impression. C’est la le point fort du Fujifilm Instax Square SQ10 : il peut soit s’utiliser comme un appareil photo instantané traditionnel, on clique, ça déclenche et ça imprime, soit s’utiliser comme un appareil photo numérique : on clique, ca déclenche et puis on regarde le résultat, et le cas échéant on imprime.  

---------
RETROUVEZ 
TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Et le résultat sort en quelques secondes : une photo au format carré d’une dimension de 62 mm de coté sur un support qui mesure 85,6 x 72 mm. Le concept est tout simple mais il évite un incroyable gâchis de pellicule. On imprime juste ce qui nous plait et cerise sur le gâteau, en plusieurs exemplaires si ça nous chante ! L’usage est d’autant plus agréable que la composition de l’image se fait confortablement sur l’écran arrière et la mise au point est suffisamment rapide. On est loin du viseur étriqué et de la mise au point manuelle que l’on trouve traditionnellement sur les appareils photos instantanés.

Pour naviguer entre les photos, appliquer des filtres et imprimer le résultat, la navigation est assurée par un combo écran LCD et molette de réglage situé à l’arrière de l’appareil photo. Dix filtres sont proposés, ainsi qu’un contrôle du vignetage et un réglage de la luminosité, qui peuvent être appliqués avant ou après la prise de vue. L’image peut également être recadrée avant impression. Mais surtout il est enfin possible de gérer des doubles expositions, et des poses longues (mode Bulb) qui permettent de laisser libre court à sa créativité sans pour autant gâcher des pellicules lors des nombreuses déceptions qu’ils entrainent. Un coup dur pour les Lomo ? Hum, pas tant que ça... Si sur le papier tout semble particulièrement prometteur, mais sur le terrain les promesses ne sont pas toutes tenues.

-------------
A LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS D'APPAREILS ET ACCESSOIRES PHOTO
-------------

Si les expositions multiples sont rendues d’une facilité déconcertantes, puisque la première photo s’affiche en transparence sur l’écran arrière en attendant le déclenchement de la seconde, elles perdent un peu en saveur : il n’est pas possible de moduler l’exposition de chacune des prises qui se superposent ni de superposer plus de deux clichés. Mais c’est surtout la dynamique du capteur qui est décevante : elle n’est vraiment pas très bonne, les blancs sont rapidement cramés, et les noirs facilement bouchés. En un mot l’électronique n’est pas à la pointe et sera vite dépassée. Du coup, c’est l’usage de l’appareil en instantané qui en prend un petit coup : on a vite tendance à prendre une photo, corriger l’exposition puis imprimer et se passer de son usage en instantané pur. Bon en même temps c’est tout le concept… L’erreur aurait été toute pardonnée s’il avait été possible de ce servir du SQ10 en tant qu’imprimante pour smartphone, afin de bénéficier de l’amélioration future de leur capteur. Mais non, que nenni. Et la on est un peu tenté par le carton jaune. C’est d’autant plus frustrant que l’appareil se révèle être un véritable atout pour les réunions de familles et autres mariages : les photos réussies sont imprimées de nombreuses fois et s’envolent comme des petits pains vers leurs destinataires. Le concept est indéniablement une réussite et aurait pu attendre la perfection avec un capteur un peu plus prétentieux et une connectivité Bluetooth afin de pouvoir le connecter à un smartphone. Du coup l’appareil subit frontalement la concurrence des imprimante pour smartphone. On pense notamment à la très bonne Photobee ou la très compacte HP Sprocket

Le Fujifilm Square SQ10 est disponible au prix de 290 €. Le prix d’une pellicule de 10 photos est de 10 €

Notes :

  • Construction :etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Fonctions et équipements : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
  • Ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Qualité d'image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
  • Autonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)

Caractéristiques techniques :

  • Capteur : CMOS de 1/4 pouce avec filtre de couleurs
  • Définition maximale : 1920x1920 pixels
  • Sensibilités : 100-1600 Iso (sélection automatique)
  • Taille instantanés : Film Instax Square rapport 1:1 de 62 x 62 mm (image) ; 85,6 x 72mm (cadre)
  • Focale : 28,5 mm en équivalent 24 x 36
  • Ouverture maximale : f/2,4
  • Écran LCD : 7,6 cm et 460 kpts
  • Distance minimale de m.a.p : 10 cm
  • Modes de prise de vue : Normal, double exposition, Pose B
  • Flash intégré : Auto / Flash activé / Flash désactivé / Synchro lente / Correction des yeux rouges / Portée : environ 50 cm à 8 m
  • Mesure de la lumière : Photométrie TTL sur 256 zones, Photométrie Multi-zone
  • Autofocus : AF ponctuel (TTL à détection de contraste avec illuminateur d’assistance AF)
  • Vitesses : 1/1000 seconde à 1 seconde (sélection automatique), 10 secondes maximum en mode Pose B
  • Retardateur : Environ 10 sec./ Environ 2 sec.
  • Balance des blancs : Auto
  • Stockage : Mémoire interne (environ 50 images), carte mémoire micro SD / micro SDHC
  • Alimentation : Accu NP-50 (autonomie d’environ 160 images par charge selon Fujifilm) rechargeable en USB (Micro USB)
  • Dimensions/Poids : 119 mm x 47 mm x 127 mm / 450 g (avec cartouche de films et batterie)

Offres Amazon :

 


Autres articles qui peuvent vous intéresser sur le web et On-mag.fr


Mots-clés: Fujifilm

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework