icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Sonus Faber Olympica : enceintes italiennes "haute couture"

sonus-faber-olympica-ouverture

Nous vous en avions dévoilé quelques aspects avec une petite vidéo dès le 7 mai, puis avec quelques photos prises sur le High End de Munich 2013. Aujourd’hui nous rentrons un peu plus en détail dans la présentation de la toute nouvelle gamme d’enceintes HiFi du constructeur italien Sonus Faber. La série Olympica comprend trois modèles plus une voie centrale, tous offrants un véritable plaisir aux yeux et très certainement aussi à l’écoute car conçus avec des technologies éprouvées chez ce constructeur.

Il faut être un peu italien pour comprendre le choix du nom de cette toute nouvelle série Olympica, alors laissez-nous vous expliquer un peu le pourquoi du comment. C’est en réalité une forme d’hommage au célèbre architecte italien Andrea Palladio (1508-1580) de la renaissance italienne qui fit construire un théâtre assez unique, le Teatro Olimpico, qui ne sera achevé que 30 ans après sa mort à Venise en Italie. Malgré tous les déboires de ce pays durant la seconde guerre mondiale, ce théâtre fut miraculeusement épargné et ce en dépit d’une conception intérieure tout en bois et en trompe l’œil avec mise en perspective de la scène où se jouaient toutes les comédies si chères à ce pays. Sonus Faber décide donc, en hommage à ce travail si méticuleux, si extraordinaire et tellement inventif de Palladio de dédier sa nouvelle série d’enceinte. À regarder de près les modèles qui composent cette série Olympica, nous pouvons, effectivement, comprendre la motivation de ce choix.

Une esthétique qui rappelle les Aida

La gamme Olympica comprend donc trois modèles allant d’une enceinte au format bibliothèque à une superbe colonne relativement imposante. Une voie centrale est également au programme (Olympica Center 4 350 € l’unité), elle a surtout été conçue pour certains marchés asiatiques qui la réclament absolument ce type de produit. Tous les modèles Olympica bénéficient de toutes les dernières technologies Sonus Faber qui ont été appliquées sur les modèles phares Aida. L’architecture externe est une parfaite synthèse de la conception des Aida avec une section en forme de lyre et pour la première fois une asymétrie des coffrets. Ceci permet de réduire encore toutes les formes de résonances internes et ondes stationnaires parasites en supprimant toutes les surfaces parallèles de ces coffrets. Le dessus de chaque modèle est recouvert de cuir naturel avec un anneau périphérique en aluminium biseauté. Les faces avant sont également recouvertes de cuir et détail qui a son importance ; aucune vis de serrage n’est visible. Pour les modèles Olympica 1, un pied en aluminium est disponible, il est dérivé de celui qui équipait les modèles de la gamme Guarneri.

Une gamme très homogène

Tous les modèles intègrent pour le haut de spectre le tweeter à dôme souple en soie artificielle de 29 mm de diamètre avec technologie DAD (Dampex Apex Dome) et moteur magnétique en néodyme (dérivé des Aida). Ensuite la région médiane du spectre est confiée pour les modèles colonnes trois voies à un médium de 15 cm avec un cône constitué d’un mixe exclusif de pulpe de cellulose et de résines naturelles comme le Kénal (chanvre) et le Kapot (fibre naturelle issue du Kapotier). Puis vient un boomer de 18 cm à base d’un sandwich de papier et d’une mousse amortissant. Inutile de préciser que tous les circuits magnétiques ont été calculés pour offrir des champs magnétiques très puissants. Mais la véritable nouveauté vient du système bass-reflex avec une approche sophistiquée afin d’assurer une excellente articulation et une haute vitesse dans la transcription des graves. Là aussi, la technologie particulière est héritée des Aida avec une forme hyperbolique du tube bass-reflex avec diffuseur situé sur le plan latéral de l’enceinte, ce qui lui permettra un positionnement beaucoup plus facile. Précision importante : tous les modèles sont livrables soit en noyer soit en finition graphite. Au même prix dans les deux cas.

Il est sûr et certain que les amateurs d’enceintes de haut niveau tant sur le plan de l’esthétique que de la musicalité vont accueillir cette nouvelle gamme avec l’engouement qui convient. Une Sonus Faber est bien plus qu’une simple ébénisterie avec des haut-parleurs, c’est aussi un superbe "objet" sonore, fruit de l'artisanat haut de gamme et empreint d’une âme propre à cette marque italienne.

Spécifications Olympica 1

  • Enceintes bibliothèques : 2 voies, 2 haut-parleurs
  • Fréquence de coupure : 2,5 kHz
  • Réponse en fréquence : 50 Hz à 30 kHz
  • Rendement : 87 dB (2.83V/1 m)
  • Impédance nominale : 4 Ω
  • Dimensions : 354 x 222 x 368 mm (HxLxP)
  • Prix : 4 790 € la paire (support Sonus Faber 920 €)

Spécifications Olympica 2

  • Enceintes colonnes : 3 voies, 3 haut-parleurs
  • Fréquence de coupure : 250 Hz et 2,5 kHz
  • Réponse en fréquence : 40 Hz à 30 kHz
  • Rendement : 88 dB (2.83V/1 m)
  • Impédance nominale : 4 Ω
  • Dimensions : 1 055 x 370 x 472 mm (HxLxP)
  • Prix : 7 690 € la paire

Spécifications Olympica 3

  • Enceintes colonnes : 3 voies, 3 haut-parleurs
  • Fréquence de coupure : 250 Hz et 2,5 kHz
  • Réponse en fréquence : 35 Hz à 30 kHz
  • Rendement : 90 dB (2.83V/1 m)
  • Impédance nominale : 4 Ω
  • Dimensions : 1 114 x 403 x 508 mm (HxLxP)
  • Prix : 10 500 € la paire

Site de l’importateur : www.audioquartet.com
Site du fabricant : www.sonusfaber.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework