icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Goldmund 590 NextGen : le signe d’une nouvelle vague d'amplis Hi-Fi sans concession

Goldmund 390NextGen3
Le Goldmund Metis 7 que nous avons testé il y a peu n’était que l’avant-garde d’une nouvelle génération d’amplificateurs Hifi chez le constructeur Suisse emblématique de l'audio High End
. Eh bien, nous en voyons aujourd’hui la suite logique avec l'évolution de son fameux ampli intégré haut de gamme 390.5,90.5, remplacé par un nouveau modèle appelé 590 NextGen. Esthétiquement, rien ne semble avoir bougé, à part l’apparition de dissipateur thermique en guise de flancs latéraux, mais il semble s’inspirer techniquement de son désormais petit frère.

Chez On Mag, nous ne sommes devins, nous ne tirons pas les cartes non plus, mais connaissons quelque peu les marques que nous testons dont, bien entendu, l'une des plus prestigieuses ; Goldmund. Et en testant son nouvel intégré Metis 7, mais surtout l’annonce de l’abandon de la série purement analogique Metis 5, 2 et 3, nous avons senti le vent tourner vers une nouvelle génération d’amplificateurs. Cette marque Suisse, très avare en informations, comme en données techniques préparait en réalité l'arrivée de son plus gros ampli intégré le Telos 590 NextGen, héritier du Telos 390 qui connut à travers le temps bien des améliorations. Difficile de savoir quand l’histoire de cet ampli a commencé, mais il prit les suffixes .2 puis dernièrement  .5 (avec entrées numérique Alize 5) avant d’être remplacé aujourd’hui par cette génération NextGen qui touche également les blocs de puissance 2500 et 1000.

Le changement, c’est maintenant

Comme dit dans l'introduction, l’aspect extérieur du Telos 590 NextGen n’a guère changé par rapport au Telos 390.5 si ce n’est une hauteur un peu plus importante et que deux radiateurs (ou dissipateurs de calorie) font office de flancs latéraux. Ces derniers seront bien utiles pour maintenir cet intégré à la température optimale, et ce face aux puissances annoncées de ce nouveau modèle : 2 x 280 watts sous 4 Ω et 2 x 215 sous 8 Ω. C’est tout de même une augmentation significative par rapport à son prédécesseur qui affichait 2 x 195 watts bien musclés. Mais qui dit, chez Goldmund, une augmentation de la puissance disponible, ne veut pas dire un gain en poids supplémentaire puisque ce Telos 590 NextGen a perdu 2 kg sur la balance par rapport au Telos 390.5, passant de 22 à 20 kg.
La façade ne change pas, le même potentiomètre de volume se retrouve à droite tandis que le sélecteur de source est à son opposé. Ces deux boutons encadrent un bel afficheur à led rouge qui a l’avantage d’être visible de loin. L’arrière propose, en revanche, une belle surprise puisqu’elle se voit dotée d’un nouveau port USB connectable à un ordinateur ou à un serveur tel qu’un Streamer Melco par exemple. Tout le châssis repose sur des pieds en forme de cônes, Goldmund annonçant en plus sur son site que l'appareil bénéficie d’une construction mécanique considérablement améliorée.

Goldmund 390NextGen2

Un schéma totalement revu

En cherchant sur le net, nous avons pu trouver quelques informations sur la conception de ce 590 NextGen (notamment grâce à un très élogieux article de la revue 6moons par le journaliste Srajan Ebaen). Il semble au premier coup d’œil que la section de puissance ressemble quelque peu à  celle que nous avions découverte sur le Metis 7 avec une rangée de transistors polarisés en classe A/B, tous reliés aux deux ailettes de refroidissement. Au centre, la carte principale accueille la quasi-totalité des composants dont bon nombre de composants de surface avec seulement 8 condensateurs de filtrage. Deux transformateurs toriques (de 300 VA ?) distribuent les tensions nécessaires au fonctionnement de l’appareil. On note également une carte fille pour l’entrée USB avec interface XMos et pas moins de 3 horloges de synchronisation distinctes pour synchroniser au mieux les flux numériques entrants. Mais d’habitude chez Goldmund, le plus intéressant n’est pas diffusé, cette marque cultivant le secret comme aucune autre, nous ne pouvons en dire plus sur ce 590 NextGen si ce n’est que cet intégré est opérable par un nouveau contrôle de volume plus traditionnel mais aucune info sur l’utilisation d’un DSP comme le Metis 7.  En revanche, les puissances comme et chiffres comme une distorsion de 0.008% ainsi qu'une plage dynamique de 100 dB nous donnent déjà une petite idée des capacités de cet appareil, et pour ceux qui ont eu la chance de l’écouter ce serait du "jamais vu" ou plutôt entendu.

goldmund telos 590 nextgen main picture

Site du constructeur : www.goldmund.com

Spécifications du constructeur

  • Puissance : 2 x 215 watts sous 8 Ω et 2 x 280 watts sous 4 Ω
  • Connectique analogique : 5 entrées haut niveau (Ligne)
  • Connectique numérique : USB 2.0 (32/384 kHz et DSD64 et 128 sous DoP), coaxiale RCA, 1 optique Toslink
  • Réponse en fréquence : 20 Hz à 20 KHz +/- 0.5 dB
  • THD+N : < 0.008%
  • Page dynamique : > 100 dB
  • Gain : 35 dB
  • Dimensions : 44 x 41 x 16.3 cm (LxPxH)
  • Poids : 20 kg
  • Prix : 27 400 €


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Goldmund

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework