PUBLICITÉ

Accuphase A-300 : un monstrueux ampli monobloc en classe A, pour amateurs de Hifi High-End

Accuphase A 300 02

Jouant dans une autre cour que le déjà très dispendieux Accuphase E-4000, l'amplificateur de puissance mono A-300 est une nouvelle création célébrant implicitement les 50 années d'existence de la marque, ainsi qu'un remplaçant de l'A-250. Cet appareil regroupe tout ce que le constructeur fait de plus haut de gamme, à commencer par une architecture en classe A extrêmement ambitieuse. L'Accuphase A-300 se positionne comme un produit ouvertement High-End.

46 kg de simplicité

Tout comme l'E-4000 reste fidèle au design habituel des intégrés stéréo, l'A-300 reprend la forme classique des gros amplis monoblocs d'Accuphase. Cet appareil de belles dimensions (465 x 240 x 515 mm pour 46 kg) comprend un châssis entièrement métallique, avec la caractéristique façade en aluminium anodisé de la marque. Très épaisse et de teinte or/champagne, celle-ci se distingue par la présence de poignées, afin de faciliter la préhension de l'appareil. Cet élément est assez typique des gros amplificateurs monoblocs, voire un signe de reconnaissance.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Accuphase A 300

Le reste de la façade est plus simple que sur les amplificateurs intégrés, puisqu'aucun réglage sonore avancé n'est présent ; quant aux entrées, elles sont limitées. Accuphase conserve toujours sa petite botte secrète, à savoir un panneau amovible permettant de procéder à quelques réglages ergonomiques, ainsi qu'à un ajustement du gain à quatre positions : Max, -3 dB, -6 dB et -12 dB. Un sélecteur permet de définir l'entrée utilisée, sachant que l'appareil ne possède que deux entrées RCA (deux entrées mono), une entrée XLR femelle et une sortie XLR mâle. Cette dernière est utilisée lorsque l'appareil fonctionne en mode bi-amplifié ou en mode bridgé.

Accuphase A 300 01

Dans ces deux configurations, l'A-300 doit être connecté à un second A-300, la sortie XLR se raccordant sur l'entrée XLR du second amplificateur. En sortie, l'A-300 dispose de deux borniers mono.

Un monstre de 1000 W en classe A

Sommet de l'art du constructeur, l'Accuphase A-300 est une impressionnante cathédrale audio fonctionnant en classe A. Au centre de celle-ci trône un immense transformateur torique, assurant l'alimentation de tous les éléments, épaulé par une paire de non moins imposants condensateurs de filtrage de 100 000 µF chacun. Ici, un premier changement notable apparaît par rapport au modèle A-250, puisqu'Accuphase rapproche le transformateur de la façade, ce qui permet d'éloigner au maximum cet élément des étages d'entrée, afin de réduire les perturbations.
Le module d'amplification utilisé en étage d'entrée, entièrement en composants discrets, fonctionne de manière symétrique, avec un montage en parallèle des deux parties, topologie qui permet de réduire le bruit de 70% en sortie. Notons que ce module d'amplification est placé au plus près des connectiques, là encore afin d'éviter les perturbations extérieures. Nous pouvons rappeler que l'une des particularités d'Accuphase est d'assigner un gain élevé dans cet étage d'entrée, afin de limiter le niveau de bruit en sortie d'amplificateur.

Accuphase A 300 04

LA SUITE APRÈS LA PUB

L'amplification de puissance comprend deux étages distincts. Premièrement, un étage de gain en tension à base de circuits MCS+ (Multiple Circuit Summing-up). Ici, Accuphase intègre une quadruple configuration, puisque chacune des deux sections d'amplification comprend deux circuits MCS+ montés en parallèle.
Le clou du spectacle vient de l'étage de puissance. Chacun des deux modules utilisés comprend pas moins de 10 montages en parallèle de transistors MOSFET en push-pull, soit un total de 40 transistors. Les PCB utilisés sont en tissu de verre avec revêtement en résine fluorocarbone et les connecteurs en or.
La rétroaction négative passe par la technologie Accuphase Remote Sensing, permettant de réduire au maximum l'impédance de sortie. À cela s'ajoute un circuit de protection, qui comprend une commutation à base de MOSFET et une bobine à câblage rectangulaire. Accuphase annonce un facteur d'amortissement garanti supérieur à 1 000, mais précise que celui-ci atteint facilement un facteur de 2 000.

Accuphase A 300 03

La dernière petite touche de l'appareil réside dans les deux dispositifs de protection utilisés. Le premier est un capteur à effet Hall placé sur le circuit de sortie. Cet élément permet ici de détecter une tension excessive en sortie, afin de ne pas endommager les haut-parleurs. Le second dispositif est un capteur de température, placé sur le dissipateur des modules de puissance. Ici, l'intérêt est clair : couper l'appareil en cas de chauffe excessive.
Cet amplificateur mono est capable de délivrer 125 W sous 8 ohms, 250 W sous 4 ohms, 500 W sous 2 ohms et même 1 000 W sous 1 ohm. En configuration bridgée, avec un deuxième appareil donc, nous passons à 500 W sous 8 ohms, 1 000 W sous 4 ohms et jusqu'à 2 000 W sous 2 ohms. Accuphase annonce une réponse en fréquence de 0,5 Hz – 160 kHz (+-3 dB), un SNR de 130 dB (pondération A, en gain Max) et un THD de 0,03 % (mesure 20 Hz – 20 kHz).
Fin du fin de l'amplification de puissance Accuphase, l'A-300 est annoncé en France à un tarif de 23 000 euros.


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Accuphase

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus