[Vinyle] Devialet + Fondamenta The Lost Recordings vol. 9 : Blossom Dearie, The Lost Sessions from the Netherlands

front 2

Devialet, champion de la Hi-Fi haut de gamme made in France connu pour son enceinte Phantom qu’on ne présente plus, s’associe au label Fondamenta pour produire de la musique. Une coutume et un amour pour la production artistique qui se retrouve chez d’autres marques de Hi-Fi comme Dali, et qui permet la sortie de disques inédits. La collection « The Lost Recordings » entend faire revivre des enregistrements oubliés, et a choisi pour son neuvième opus la chanteuse bebop Blossom Dearie.

Une équipe d’archéologues mélomanes et un système d’enregistrement signé Devialet

Ici, il ne s’agit pas simplement de sortir des compilations sur vinyle de morceaux appréciés par la marque. L’association entre Devialet et Fondamenta ne date pas d’hier et a pris forme pour la collection « The Lost Recordings » d’une équipe d’archéologues qui parcourt le monde à la recherche d’enregistrements inédits et d’un système de restauration mis au point par Fondamenta, basé entre autres sur des technologies de Devialet, qui permet la numérisation, et le remastering des titres dans les meilleures conditions. Ce dernier a été nommé Phoenix Mastering. Il est basé sur les performances d’un système Devialet Expert Pro. Les éditions de la série « The Lost Recordings » sont soigneusement pressées sur des disques de 180 grammes, mais aussi disponibles en CD et en téléchargement. Il s’agit d’éditions limitées et numérotées, comme celle de Blossom Dearie qui se borne à 999 exemplaires. Sara Vaughan, Oscar Peterson, Bill Evans, Thelonious Monk et d’autres stars intemporelles ont eu leur place dans les huit premiers volumes de la collection.

Dearie back

Les enregistrements perdus de Blossom Dearie aux Pays-Bas

Les enregistrements d’une voix pure et sensuelle telle que celle de Blossom Dearie relèvent du trésor archéologique musical. Le disque réunit les différents formats instrumentaux dominés par l’artiste, musique de film, grande formation ou solo, notamment lors de ses concerts donnés à Amsterdam entre 1968 et 1989, dont certains ont probablement été enregistrés lors de répétitions. Le disque vinyle numéroté à la main est vendu en ligne au prix de 90 € avec une carte permettant le téléchargement en .aiff 16 bits et en .mp3 (beurk !). Il est aussi possible de commander le CD (non numéroté) pour 17 €, ou de télécharger l’album en Hi-Res (24 bits/176 Khz) à 13 € et qualité CD (16 bits) à 8 €.

Plus d’info : fondamenta-music.com et devialet.com


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Devialet

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework