icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Bowers & Wilkins P5 Wireless (B&W P5W) : le casque Bluetooth acquiert ses lettres de noblesse audiophile

BowersnWilins P5w Casque Bluetooth

Sorti début juillet, le P5W est la déclinaison sans-fil du P5 dont nous avons testé le modèle de seconde génération il y a quelques mois. Il est fidèle à la règle de conduite de Bowers & Wilkins : adapter et améliorer un produit grand public pour la faire entrer dans le monde audiophile. Ici, en l'occurrence, il s'agit d'un casque Bluetooth sur lequel la marque britannique a très bien travaillé l'acoustique, mais aussi sélectionné et optimisé les circuits électroniques afin d'atteindre des performances dignes de la Hi-Fi.

---------
Ce test a été publié dans notre
guide de l'audiophile nomade 2015
---------

Extérieurement, le P5 Wireless est presque identique au P5 classique. La seule différence réside dans la prise micro-USB permettant de charger la batterie interne (câble fourni), le bouton d'allumage et d'appairage Bluetooth, ainsi que trois commandes sur l'oreillette droite pour ajuster le volume sonore, mettre en pause la lecture ou prendre un appel téléphonique (deux microphones à réduction de bruit sont intégrées au P5W). Pour le reste, on retrouve la finition luxueuse du P5 avec le bel habillage en cuir ainsi que les branches torsadées en métal poli, très fines et élégantes.
Par rapport à la version filaire, le P5W n'a pris qu'une vingtaine de grammes. Du coup, même s'il n'est pas fait pour les mouvements brusques et n'isole que moyennement des bruits extérieurs, il est toujours aussi agréable et confortable à porter pour des trajets urbains ou en position statique au bureau ou à la maison.

BowersnWilins P5w coussinet

Des transducteurs "haute définition" et des charges acoustiques soigneusement équilibrées

À l'intérieur des oreillettes, on retrouve des transducteurs "haute définition" similaires à ceux du P7, le casque haut de gamme de Bowers & Wilkins. Leur diamètre n'est pas très élevé (40 mm), mais leur conception est fort soignée avec des diaphragmes en nylon "amorti", de sérieux moteurs à aimant néodyme comportant un puit central de décompression et des bobines de types CCAW (en cuivre plaqué argent).
Cependant, par rapport au P5 classique, les charges acoustiques des oreillettes du P5W ont un peu moins de volume, car elles doivent accueillir une batterie ainsi que des circuits de réception Bluetooth et d'amplification. Bowers & Wilkins a fait attention à bien optimiser ce volume et il a fait en sorte qu'il soit parfaitement équilibré, identique entre les deux oreillettes. La place prise par la batterie et les circuits dans l'une des deux oreillettes est ainsi dupliquée dans l'autre par un faux circuit et un bloc de batterie fictif.
Les charges closes sont par ailleurs soigneusement amorties par des rubans de mousse tandis que toutes les pièces ainsi que les câbles sont bien rangés, fixés et collés afin d'éviter les vibrations parasites.

BowersnWilins P5w Engineering

Un fonctionnement optimisé aussi bien pour le sans-fil que la liaison filaire

Léger, doté d'oreillettes supra-auriculaires, se repliant à plat pour se ranger dans sa pochette matelassée de transport, le Bowers & Wilkins est bien conçu pour un usage en déplacement et sa liaison Bluetooth sans-fil renforce sa vocation nomade. Mais il peut également être utilisé en liaison filaire comme un casque Hi-Fi. Pour cela, il est fourni avec un câble amovible à prise mini-jack qui ne comporte pas de commande ni de microphone pour smartphone. Le câble se branche à l'intérieur de l'oreillette gauche, comme sur les autres casques haut de gamme (P5 et P7) de la marque. C'est élégant, mais ce n'est pas ce qu'il y a de plus pratique. Par ailleurs, une fois branché, le câble désactive automatiquement le mode sans-fil.
Lors de la conception du P5W, Bowers & Wilkins a tout d'abord fait en sorte d'obtenir les meilleures performances sonores en mode filaire. Les circuits d'amplification permettant le mode sans-fil ont ensuite été sélectionnés pour leur qualité musicale et non dans le but de corriger certains défauts acoustiques. C'est une démarche typiquement audiophile qui consiste à optimiser chaque élément, en commençant par le début afin d'éviter de compenser des lacunes après coup et perdre au passage des détails et de la définition.

BowersnWilins P5w pochette

Un son clair, ouvert et aéré bien loin des habituels casques Bluetooth au rendu boomy

Sur le terrain, bien que le bandeau de l'arceau soit un peu étroit, les coussinets supra-auriculaires à mousse à mémoire de forme du Bowers & Wilkins P5 Wireless apportent un très bon confort, même sur de longues périodes d'utilisation (plus d'une demi-heure sans décrocher).

À l'écoute en mode filaire, l'esthétique sonore de ce casque est claire, cristalline et donne une sensation de belle définition. Le son est rapide, dynamique. Il n'y a pas lourdeur ou d'embonpoint dans les basses tandis que l'aigu est limpide, sans agressivité ni stridence.
Sur la chanson "Foundation" de Years & Years, la restitution du B&W P5W procure de bonnes impressions d'aération et d'espace. Cela convient très bien à ce morceau de Dream Pop. Les timbres sont très jolis, très propres, presque policés.
Sur des extraits R'nB avec des sons de boîte à rythme un peu lourds. Le B&W P5W est plus réservé. Il ne cherche pas à faire un gros son, cependant les graves ne sont pas absents, mais juste un peu retenus, évitant les excès, les bourdonnements et effets boomy.

En liaison Bluetooth sans-fil, on retrouve la même personnalité sonore, encore plus dégraissée dans le bas du spectre. Les graves ne sont pas mis en avant. Ils sont propres, bien tenus. Cela fait du bien d'entendre un casque qui n'essaie pas de pousser sur les basses, pour donner une ampleur artificielle, au risque d'être étouffant, lourd et fatigant. Pour autant, le B&W P5W ne manque pas d'emphase, ni même de chaleur. Il distille toujours des timbres superbes, très propres, d'une belle définition. La restitution est limpide, illuminée d'une élégante clarté. Le son est à la fois délicat, précis et rapide. Incontestablement, les circuits de réception et d'amplification fonctionnent très bien. Le Bowers & Wilkins P5W est sûrement le premier modèle Bluetooth à mériter le qualificatif de casque audiophile.

Le Bowers & Wilkins P5 Wireless décortiqué

Spécifications du Bowers & Wilkins P5 Wireless

  • Type : casque supra-auriculaire sans-fil, à charge close
  • Transmission : filaire ou Bluetooth 3.0
  • Batterie intégrée : lithium-ion d'une autonomie annoncée de 17 heures
  • Transducteurs : dynamiques de 40 mm
  • Réponse en fréquence : 10 Hz à 20 kHz
  • Impédance : 22 ohms
  • Sensibilité : 109 dB/V à 1 kHz
  • Accessoires fournis : pochette de rangement, câble USB/micro-USB, câble mini-jack de 1,2 m
  • Poids : 213 g
  • Prix : 400 €
  • Plus d'infos : www.bowers-wilkins.fr

Notre avis

  • Construction : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-grise(4/5)
  • Ergonomie : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-demi-bleue(4,5/5)
  • Polyvalence : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-grise(4/5)
  • Son : etoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-bleueetoile-grise(4/5)
  • Intérêt : etoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-orangeetoile-grise(4/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework