icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Test ampli intégré Gold Note S1 Anniversary : le charme à l’Italienne

Gold Note S11

Avec son amplificateur intégré d’entrée de gamme S1 Anniversary, la marque italienne Gold Note ne change pas ses bonnes habitudes et reste fidèle à sa philosophie : schéma Mirror-Amp comme sur les grands frères, étages d’entrées en Classe A et configuration double mono "Single Ended". Sans fioritures, cet ampli est donc un bon condensé du savoir-faire de cette marque d'artisanat audio haut de gamme et ce pour moins de 2 000 €. 

---------
CE TEST A ÉTÉ PUBLIÉ DANS NOTRE GUIDE 2016 DE LA HIFIPOUR TOUS
RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES EN LIGNE.
---------

Gold Note est une marque italienne basée à Florence en Toscane qui est née le 2012 mais dont l’origine est beaucoup plus lointaine. En effet, elle remonte au milieu des années 80 où des mélomanes, des ingénieurs et des musiciens se regroupent sous la forme d’une association culturelle sous le nom de Bluenote, un nom choisi très certainement en hommage au célèbre label de disques spécialisé dans le Jazz. Puis, une partie de leurs membres dont le président Maurizio Aterini transforme cette association en une véritable société commerciale qui va dans un premier temps importer du matériel Hifi haut de gamme avant de se lancer dans le développement de véritable produit sous ce nom. Vient d'abord la production d’accessoires, puis le premier amplificateur Demidoff apparaît dès 2001, il intégre déjà les grands principes innovants qui restent aujourd’hui d’actualité. Puis Bluenote change de nom en 2007 pour devenir Goldnote qui deviendra 5 ans après Gold Note.
Cette entité italienne a la particularité de proposer un ensemble très complet de solutions audio qui comprend des amplificateurs, des lecteurs CD, des platines analogiques, des cellules, des lecteurs réseau, des accessoires  et enfin des alimentations externes très performantes. A cela, s’ajoute toute une gamme de câbles et de supports hautes performances. Gold Note touche donc à tous les domaines de la Haute Fidélité, proposant à tous ceux qui le souhaitent des systèmes complets et homogènes. Toutes les productions sont faites à la main dans les ateliers de la marque, en Italie et les solutions techniques se révèlent souvent, non pas originales, mais à contre-sens des modes actuelles. "The Renaissance of Technology", slogan de la marque, illustre bien ce concept.

S1 Anniversary

Un montage double-mono Single Ended

Lorsque nous évoquons la continuité technique entre les modèles plus haut de gamme comme l’intégré Demidoff que ce soit sous sa version Signature Anniversary ou Diamond Anniversary, le mot n’est pas excessif car le S1 Anniversary que nous testons ici reprend exactement les mêmes grands principes d’amplification spécifiques à Gold Note. Nous y retrouvons effectivement le même schéma général basé sur un étage d’entrée polarisé en Classe A, secondé par un étage de gain dit « driver » conçu à base d'amplificateurs différentiels cascode à miroir de courant ; le fameux Mirror-Amp de la marque. Sans aucun composant passif sur le trajet du signal (sans condensateur de liaison) cet étage est directement relié au circuits de puissance, composé lui de deux paires de transistors bipolaires Darlington Stmicroelectronics TIP147 à gain très élevé, qui fonctionnent comme des étages simples d’où le « Single Ended ». D’après les informations du constructeur, ces transistors seraient en partie polarisés en Classe A avant de basculer en Classe B mais il nous a été impossible de savoir à quel niveau de puissance cette opération s’effectue. Ces quatre composants sont montés sur deux rails en aluminium sur lesquels nous apercevons également deux commutateurs thermiques, ils protègent l’appareil contre toutes anomalies ou surchauffe. Ajoutons juste que 4 condensateurs (2 par canal) d’une valeur de 4700µF sont disposés au plus près de ces étages de puissance.

Gold Note S111

D’autre part, et c'est aussi une autre similitude avec les appareils plus haut de gamme de la marque, Gold Note est resté avec le S1 Anniversary un farouche adepte (même pour un intégré de ce prix) à une multi alimentation. Nous avons donc deux transformateurs toriques de 68 VA (un par canal) qui sont uniquement dédiés à toute la partie purement audio de l’appareil auquel vient se rajouter un troisième transformateur avec isolation galvanique qui, de son côté, sert les tensions de tous autres éléments comme le moteur du potentiomètre à film plastique Alps (50 Kohms), les leds, etc… Gold Note préserve ainsi les circuits audio de toutes les intermodulations qui pourraient survenir entre les différents éléments de l’appareil. Par ce principe double-mono, Gold Note se démarque de ses concurrents, ce souci de conserver toute la pureté des signaux audio.

Gold Note S114

Sobre mais complet

Le S1 Anniversary ne va déchainer les passions rien qu’en le regardant, c’est certain, mais l’impression de solidité est bien réelle. La face avant épaisse en métal ne reprend que quatre fonctions : volume, sélection des sources, entrée pour casque avec un jack 6.35 mm et enfin la mise en route de l’appareil. A l’arrière, sont implantées les entrées correspondantes avec 4 paires de RCA femelles auxquelles se joignent deux autres : une cinquième au format symétrique par XLR (en option) et enfin une sixième répondant au nom de Virtual Vinyl Stereo. Cette dernière dispose d’un petit inverseur pour une masse flottante et d’après Gold Note, cette entrée proposerait tout d’abord un son plus chaud et égaliserait le niveau des étages phonos externes avec celui des autres sources à haut niveau ; ce n’est nullement une section de préamplification RIAA malgré son nom. Et puis, comme cette marque a un souci du détail assez poussé, son intégré propose 2 entrées et sorties pour le monitoring d'un enregistreur totalement à part. Certes la construction est austère, mais inspire le respect par son aspect robuste. Tout le châssis est en acier pour limiter les interférences RFI ou EMI qui ne manquent pas de polluer nos installations. Le S1 Anniversary est livré avec une petite télécommande (uniquement pour le volume), il est disponible en deux finitions : argent ou noire.

Écoute

Le charme à l’Italienne, voilà un titre bien trouvé pour ce Gold Note S1 Anniversary parce c’est bien une qualité que nous pouvons lui décerner. C’est un amplificateur qui sait conjuguer avec un indéniable talent la transparence d’un YBA Heritage A100 par exemple et la densité d’un HEED Obelisk. Il sait, en effet, comme peu d’intégré de cette catégorie de prix allier clarté et matérialité, le tout en donnant une restitution à la fois vivante et chaleureuse. Nous obtenons une analyse, un détail des prises de son qui ne se sépare jamais d’une densité et d’une sensualité plus qu’affirmée. Et s’il n’y avait que cela, et bien non, le Gold Note S1 Anniversary est capable d’une excellente dynamique agréablement répartie sur toute la largeur du spectre. Mais cette dernière caractéristique ne projette pas les sons en avant, même à des niveaux élevés, le S1 sait conserver toute la maitrise de son jeu sans devenir crispant ou criard. Le haut du spectre est fouillé et précis, il se raccorde à une région médium dense et fournie tandis que le grave est d’une rare générosité. De plus, il sait accorder aux divers musiciens de l’air autour d’eux, nous révélant une image réellement holophonique. Un tout qui le rend très attachant.

Sur le disque Double Bass (SteepleChase) réunissant deux contrebassistes de renom, Niels-Henning Ørested Pedersen et Sam Jones, nous rentrons directement dans le vif du sujet. Placés à droite et à gauche de la scène sonore, nous percevons, outre la tessiture exacte de ces instruments, la mise en évidence de tous les modes de jeux rendant la restitution riche et variée. Le guitariste Philip Catherine, qu’il soit placé bien en avant lors de ses passages solos ou plus en arrière lorsqu’il est accompagnant, se détache parfaitement des deux contrebasses. Dans les deux cas, le suivi mélodique et rythmique de ce musicien est perceptible avec la même acuité au sein d’une image stéréophonique pleine et dense. Nous entendons très bien les harmoniques supérieures de cet instrument comme la façon dont ce musicien module son phrasé. Le son peut être légèrement en sourdine ou briller de mille feux, il sait conserver une excellente crédibilité. Et juste en fond de scène les interventions du percussionniste sont bien relevées au milieu de tous les autres instruments. Nous pouvons entendre chaque élément des maracas (souvent des graines) s’entrechoquer en percutant la paroi interne. Même sensation de précision pour le batteur. La restitution différenciée de ses coups de balais sur la caisse claire et ceux de ses baguettes en bois sur le bord des fûts pour marquer le rythme démontre un très haut pouvoir d’analyse. C’est vivant, rythmé et plein de relief.

Gold Note S18 

Malgré la puissance annoncée, nous pouvions nous attendre à quelques limites de niveaux ou tassement lors de passages complexes demandant du contrôle. En écoutant le LP If You Wait du groupe London Grammar et à un niveau fort peu raisonnable, le S1 Anniversary ne bronche pas une seconde. Il continue à séparer tous les plans sonores sans aucune confusion. Il est capable d’analyser chaque note, chaque son en lui rendant la juste nature même dans le cas d’instrument électronique qu’il humanise à merveille. Le jeu du guitariste avec son médiator apparait ici plus plein et plus dense que jamais sans pour autant perdre en résolution. Nous pourrions juste souhaiter (et encore) un bas du spectre plus nerveux.
La voix d’Anna Reid monte et s’envole dans les tons les plus haut avec la même tessiture. On se surprend à monter le volume pour jouir encore plus du spectacle sonore qu’offre cet appareil. Même sur de la musique pop, le ton reste le même. C’est fluide, articulé et bien dessiné dans l’espace et ce n’est pas tant le côté aérien qui frappe mais plutôt la densité de l’image qui nous enchante. Cet ampli cadence mais en douceur et en subtilité sans jamais montrer une pointe d’énervement ou de lassitude.

Conclusion

Est-il utile de le préciser après la lecture de ce qui précède, le Gold Note S1 Anniversary a su totalement nous charmer. Il nous a fait passer un moment assez unique par son caractère chantant et soyeux. Son esthétique quelque peu rudimentaire ne lui rend pas hommage car sur le plan sonore, c’est exactement le contraire qui se passe. Riche, fouillé et précis, il sait aussi donner de la matière à la restitution. Un appareil qui ne se fera pas oublier de sitôt et servira tout type de musique avec le même bonheur.

Le site de la marque : www.goldnote.it

L'ampli Gold Note S1 Anniversary en images

Spécifications

  • Puissance : 2 x 60 W (20 Hz à 20 kHz)
  • Bande passante : de 20 Hz à 20 kHz (+/- 3dB)
  • Distorsion harmonique : <0.08 %  (20 Hz à 20 kHz)
  • Rapport signal/bruit : -105 dB
  • Facteur d’amortissement : >100
  • Connectique : 4 entrées lignes RCA + 1 XLR symétrique + 1 RCA Virtual Vinyl stéréo + 1 sortie casque par jack 6.35 mm
  • Sensibilité : 550 mV (toutes entrées)
  • Impédance d’entrée : 47 kΩ
  • Dimensions : 425 x 105  x 350 mm (LxHxP)
  • Poids : 10 kg
  • Prix : 1750 € (finition noire ou argent)

Notre avis

  • Qualité de fabrication : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Fonctions/Équipements : etoile verteetoile verteetoile verteetoile demi verteetoile grise(3,5/5)
  • Performances sonores pures : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise(4/5)
  • Musicalité : etoile verteetoile verteetoile verteetoile verteetoile verte(5/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange(5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Gold Note

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework