icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Test Arcam HDA (SA20+CDS50) : petit couple audiophile, ampli HiFi et lecteur CD/SACD/réseau, qui devrait être très populaire

Arcam SA20 CDS50 test ONmagFR

À l'annonce des nouvelles électroniques HDA de l'anglais Arcam, avec le SA20 et le CDS50 venant remplacer les modèles de la série FMJ, on aurait pu se dire "Oh, c'est dommage d'avoir arrêté les anciens produits car ils marchaient très bien". Alors, on vous rassure tout de suite : les changements sont beaucoup moins profonds qu'il n'y paraît. Bénéficiant de la nouvelle esthétique de la gamme Arcam HDA, l'ampli intégré SA20 et le lecteur CDS50 sont en effet très proches des anciens A29 et CDS27 de la série FMJ. Ils ne semblent surtout rien avoir perdu de leurs qualités audiophiles. Ils ont gagné quelques fonctions numériques modernes et de subtiles modifications dans leurs circuits.

 

Arcam SA20

Ampli Hifi intégré de 2 x 90 watts
L'avis de ON-Mag : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5) - ON-topaudio Award
Prix de lancement : 1200 €

Arcam CDS50

Lecteur CD-Audio et lecteur réseau
L'avis de ON-mag : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile grise(3,5/5)
Prix de lancement : 900 €

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Avec quelques autres comme NAD, Rotel ou Cambridge Audio, Arcam est un spécialiste de longue date des électroniques audiophiles à prix accessibles. Alors que beaucoup d'autres marques ont déserté progressivement le milieu de gamme depuis une quinzaine d'années pour se réfugier vers l’audio High End dont l'offre et les prix ont explosé de façon abusive, Arcam, lui, est resté fidèle au poste. Il propose toujours des appareils HiFi, à la fois d'une approche traditionnelle et de haute qualité à des tarifs raisonnables, en quelque sorte du haut de gamme réaliste, réellement pour le grand public et non pas uniquement pour des esthètes fortunés.

Les Arcam SA20 et CDS50 suivent cette philosophie. Le premier est un ampli intégré stéréo équipé d'une section DAC Hi-res. Le second est à la fois un lecteur CD/SACD et un lecteur de musique en réseau. Tous deux adoptent un format ramassé avec un coffret peu épais et de faible profondeur. Il sera facile de les glisser dans une étagère.
Si sur les photos leur apparence donne une impression un peu "plastique", dans la réalité, leur aspect s’avère beaucoup plus valorisant. On est surpris par le poids de l'ampli lorsqu'on le soulève pour la première fois. Les châssis sont d'une grande rigidité, réalisés dans des tôles de bonne épaisseur. Les façades sont en panneaux de métal moulé de 50 mm d'épaisseur, revêtues d'une belle peinture grise anthracite métallisée.

ARCAM SA20 ONtopaudioAward

Arcam HDA SA20 : un intégré en classe G additionnant la musicalité de la classe A et l'énergie de classe B

L'ampli HiFi Arcam SA20 accepte 8 sources analogiques et numériques. Il est entre autres doté d'une entrée auxiliaire analogique sur mini-jack à l'avant ainsi que d'une entrée Phono MM à l'arrière. Sa section DAC possède deux ports coaxiaux et un port Toslink. On regrette juste l'absence d'une prise USB pour le raccordement direct à un ordinateur. La conversion numérique vers analogique est effectuée par une puce haut de gamme (ESS9038K2M de type Sabre) travaillant sur 32 bits/192 kHz.
S'ajoutent à cette connectique une sortie casque à l'avant et un port RS232 à l'arrière pour le pilotage sur IP depuis un système de contrôle domotique comme ceux de Control 4.
L'Arcam HDA SA20 revendique une puissance nominale de 2 x 90 watts sous 8 Ω et jusqu'à 2 x 150 watts sous 4 Ω. Cela veut dire qu'il en a sous le capot et dispose d'une importante réserve de courant, puisqu'entre 8 et 4 ohms la puissance est presque doublée. Pour cela, les circuits de l'appareil s'appuient sur un gros transformateur toroïdal d'alimentation, de 12 cm de diamètre et 5 cm de haut environ. Ce composant de marque Gloria est réalisé sur cahier des charges.
L'étage de filtrage qui suit ce transformateur est assez inhabituel, puisqu’il utilise deux paires de condensateurs différentes : une avec des modèles Hi-riple Nover de 2 x 6800 µF sous 50 V chacun et une autre avec 2 capacités Samxon de 10000 µF sous 63 V chacune. La section d'amplification proprement dite est elle aussi fort particulière. Montée sur un radiateur à ailettes en aluminium massif, elle est également subdivisée en deux parties et emploie pas moins de huit transistors de puissances de chez ON Semiconductor, eux-mêmes pilotés par de petits transistors Mos-fet (80N06 et 47P06). Chaque canal comporte ainsi deux push-pull de transistors : d'un côté de type Thermal Track (ON NJL0281D+NLJ0302D) et de l'autre de type bipolaire (ON NJW1302G+ NJW3281G).
Pour schématiser, on peut donc dire que l'Arcam SA20 comporte deux "rails" d'alimentation et d'amplification complémentaires. Le premier travaille en classe A sur les petits signaux tandis que le second, en classe B, apporte son renfort lors des fortes sollicitations. Le schéma est différent d'un ampli classique en classe A/B qui ne possède qu'un seul "rail" d'alimentation et d'amplification soumis à un courant de polarisation. C'est ce que l'on appelle la classe G, selon un principe mis au point dans les années 1970 par Hitachi, revu ici à la sauce Arcam.

Arcam cds50 test ON mag

Arcam HDA CDS50 : un lecteur musique en numérique qui se veut universel

L'Arcam CDS50 est un lecteur de CD-Audio et de SACD ainsi qu'un DAC et un lecteur de musique en réseau. Outre sa mécanique de lecture des disques, il possède deux entrées numériques (coaxiale et optique), ainsi qu'un port USB Host pour pouvoir lire le contenu d'un périphérique de stockage externe. Il accepte les fichiers audio codés jusqu'en 24 bits/192 kHz (FLAC, WAV, MP3, WMA...).
Pour être un produit bien dans son temps (car le CD-Audio est de moins en moins répandu), l'Arcam CDS50 possède aussi des liaisons Ethernet et Wi-Fi. Une fois la connexion au réseau local configurée, à l'ancienne (en utilisant la télécommande et l'afficheur de l'appareil), l'appli MusicLife d'Arcam permet de piloter les fonctions de lecture connectée. Cette appli intègre un service de webradios ainsi que Qobuz, Deezer et Tidal (disponibles en France) plus Napster et HighResAudio (disponibles dans d'autres pays). Elle gère aussi la lecture en DLNA des fichiers audio stockés sur les disques du réseau local. Son interface est propre mais également assez basique, pas spécialement enthousiasmante. Il aurait été intéressant que l'Arcam CDS50 soit compatible avec d'autres protocoles comme AirPlay d'Apple, Google Chromecast, Spotify Connect ou encore DTS Play-Fi. Heureusement, les fonctions connectées ne nuisent pas à l'ergonomie de la partie lecteur CD. Il est tout à fait possible d'oublier que l'appareil intègre un lecteur réseau et de ne l'utiliser que comme un simple lecteur de CD HiFi traditionnel.
Sur le plan technique, la construction de l'Arcam CDS50 est soignée, comme celle de l'ampli SA20. Sous son capot, il utilise une alimentation à découpage et le même convertisseur ESS Sabre (ESS9038) que le SA20. Sa mécanique de lecture encapsulée est bien isolée tandis que chaque section dispose de sa propre carte électronique.

Sur le terrain : une restitution sonore hyper énergisante et un amour des grands espaces

Si l'on excepte la partie lecteur réseau du CDS50 qui ne nous a pas emballés et dont on peut faire abstraction pendant l'utilisation, sur le terrain, l'ergonomie de ces deux électroniques Arcam HDA apparaît comme évidente. Chaque appareil est livré avec la même télécommande, qui pilote à la fois l'ampli et le lecteur CD ; elle est dotée de touches bien repérées qui s'illuminent automatiquement. On apprécie aussi les larges boutons en façade du CDS50 et du SA20, comme le gros potentiomètre de volume au mouvement bien huilé de l'ampli. C'est simple et sans équivoque.

À l'écoute, nous avons tout de suite accroché avec l'ampli Arcam SA20. Son énergie, sa trempe dans le bas du spectre sont sans commune mesure avec son gabarit. La restitution sonore est également très loin de l'image timide et réservée que l'on attribue habituellement aux petites électroniques britanniques. Nous avons retrouvé "Killing in The Name" de notre CD de Rage Against The Machine dans une forme que nous ne lui avions pas entendue depuis longtemps. Sur ce morceau Fusion Rap-Punk des années 1990, l'Arcam SA20 est d'une brutalité jouissive. La rage, l'intensité sont au rendez-vous dans un flot d'émotion et sensation brute. Le lecteur Arcam CDS50 est moins impressionnant que le SA20, mais associé à ce dernier, il suit bien la cadence, délivrant un message propre, bien rythmé, avec de beaux timbres, du détail mais pas d'excès de transparence ou clarté artificielle.
Certains pourront trouver que ces deux électroniques Arcam excellent surtout pour la musique Rock, Rap, Electro plutôt que pour le Classique ou le Jazz. D'après nous, il s’agit plus d’une histoire de goût. En tous les cas, une chose est sûre, c'est que le CDS50 et le SA20 donnent beaucoup d'intensité, de corps, d'impact à la restitution. L'ampli Arcam, en particulier, n'est pas un produit au tempérament lisse ou très à cheval sur la finesse et la précision privilégiant une approche plus retenue et cérébrale.
Personnellement, comme nous l'avons déjà écrit, nous apprécions beaucoup cette approche, d'autant que l'Arcam SA20 a d'autres qualités assez étonnantes pour sa catégorie de prix. Il se montre notamment très à l'aise pour animer de grande enceintes colonnes, comme les Davis Courbet n°7, de la même façon que des modèles à haut rendement qui demandent de la tenue pour ne pas déraper, comme les Klipsh RB-81 MKII. L'image sonore délivrée par cet ampli est d'un stabilité exceptionnelle, à la fois profonde, en relief et très bien focalisée tout en ouvrant le champ stéréophonique jusqu'à donner l'impression que l'on dispose d'un système d'enceintes surround.

Les Arcam SA20 et CDS50 décortiqué par ON-mag

Conclusion

Vous l'aurez compris, l'Arcam HDA SA20 est l’un de nos "petits" amplis audiophiles coups de cœur du moment. Son énergie, sa générosité sont un vrai plaisir à entendre. Son acolyte, le CDS50, est plus standard et sa section lecteur réseau un peu trop basique, néanmoins cela reste un bon lecteur CD et le complément tout indiqué au SA20.

>>> A VOIR : NOS AUTRES TESTS DE LECTEURS CD ET LECTEURS RÉSEAUX

Notre avis

Arcam SA20

  • Design et finition : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Qualité de construction : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
  • Fonctionnalités/équipement : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Ergonomie : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
  • Performances pures : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)
  • Musicalité : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rouge(5/5)
  • Intérêt : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleue(5/5)

Arcam CDS50

  • Design et finition : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
  • Qualité de construction : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Fonctionnalités/équipement : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
  • Ergonomie : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5) pour la partie CD et etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5) pour la partie lecteur réseau
  • Performances pures : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile grise(4/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
  • Intérêt : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Spécifications techniques

Arcam SA20

  • Type : ampli intégré stéréo en classe G, avec DAC Hi-res et préampli Phono MM
  • Puissance en régime continu : 2 x 90 W sous 8 ohms et 2 x 150 watts sous 4 ohms
  • DAC : ESS Sabre 9038K2M de type 32 bits
  • Distorsion (DHT) : 0,002%
  • Entrées Ligne : 4 entrées analogiques (rapport signal/bruit de 106 dB)
  • Entrée phono : Sensibilité de 5 mV, impédance de 47 kohms + 100 pF (rapport signal/bruit de 80 dB)
  • Entrées numériques : 2x coaxiales, 1x optique
  • Dimensions : 433 x 87 x 323 mm
  • Poids : 9,2 kg
  • Prix : 1200 €

Arcam CDS50

  • Type : lecteur de CD-Audio et de musique en réseau
  • DAC : ESS Sabre 9038K2M
  • Disques supportés : CD-Audio, SACD, CD-R/RW
  • Formats supportés : FLAC, WAV, AAC, AIFF, OGG, MP3, WMA
  • Services réseaux supportés, webradios, Deezer, Qobuz, Tidal, Napster, HighResAudio, DLNA
  • Sorties analogiques : XLR et RCA
  • Sorties numériques : RCA coaxiale et optique
  • Entrées numériques : USB Host, RCA coaxiale, optique
  • Dimensions : 433 x 87 x 283 mm
  • Poids : 6,2 kg
  • Prix : 900 €

Site de la marque : www.arcam.co.uk


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: OnTopAudioAward, Arcam

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires   

#2 Yannick Mahe 03-04-2019 22:37
https://fr.wikipedia.org/wiki/Classes_de_fonctionnement_d%27un_amplificateur_électronique

si on lit bien ce qui est indiqué ici, la classe G c'est de la classe B avec de la classe C, pour un rendement encore supérieur à la classe B.
ou pour davantage de puissance max pour une échauffement équivalent, ce qui revient au même.
Et un mélange de classe AB et de classe C s'appelle aussi de la classe G.
#1 Patalf 17-03-2019 16:14
Sympa mais un fx-802 fait bien mieux pour 12 fois moins cher
ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework