icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube      

Cyberdrive 402 : un casque audio hybride très agréable, à petit prix et pourtant confidentiel

cyberdrive 402 test ONmagFR

Cyberdrive... Malgré un nom qui rappelle l'émergence du digital dans les années 1980 - 1990, cette marque audio américaine a été créée bien plus tard, en 2014 ! Parmi ses produits, le modèle 402 se distingue. Ce casque filaire hybride combine deux haut-parleurs par oreillette, aux technologies bien différentes : de l'éléctrodynamique et de l'électrostatique. Curieusement introuvable sur le site Internet de la marque (et même via webarchive), ce casque est encore disponible à la vente en ligne sur quelques rares sites, mais de façon très confidentielle. Nous avons donc saisi cette belle opportunité pour nous en procurer deux exemplaires, la version bois et la version plastique, pour en réaliser un petit test !

Cyberdrive 402

Type : casque filaire hybride
L'avis de ON-mag : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)
Prix au moment du test : 60 € en version bois, 30 € pour la version plastique

Au moment de notre test, il n'y avait pas d'offre référencée sur notre comparateur de prix pour le casque Cyberdrive 402. Cependant, vous pouvez certainement trouver des offres en cliquant sur le lien eBay en bas de la fenêtre ci-dessous.

 

>>> RETROUVEZ TOUS NOS TESTS DANS NOS GUIDES ET MAGAZINES EN LIGNE

Fondée à San Diego en Californie, la marque Cyberdrive s'oriente dès le départ vers la certification Hi-Res de ses produits, considérant cette dernière comme un standard d'avenir. De fait, le Cyberdrive 402 est lui aussi estampillé du fameux logo tant convoité. Pour y parvenir, il combine un haut-parleur dynamique de 40 mm et surtout un mini panneau électrostatique (référence 4030 e-stat) qui fait grimper, d'après les spécifications, la réponse en fréquence jusqu'à 50 kHz. Cette combinaison acoustique nommée Electrostatz n'est pas exclusive à la marque car elle est brevetée par la société Verisonix. Les casques testés ici sont très certainement des clones plus ou moins modifiés du modèle Verisonix I502, proposé en version bois (I502C) à 199 $, et en plastique bleu à 149 $ (I502B).

gal cyberdrive 402 027

Cette technologie, nous l'avions déjà croisée lors de notre test du casque Sharkk Bravo. On la retrouve aussi sur d'autres produits, tels les GL2 et JL1 de Mitchell&Johnson, le HD900R de Tate & Bauer, ou encore le V700D de Voza. Inutile de préciser que les différences entre tous ces modèles paraissent minimes, quoique les références GL2 et JL1, malgré leurs ressemblances esthétiques, semblent utiliser des haut-parleurs différents. Comme les modèles I502 de Verisonix, le Cyberdrive 402 est décliné en deux finitions, d'abord en bois et métal mat sous la référence 402WI, ainsi qu'en plastique bleu et métal brillant, sous la référence 402PI. Curieux de vérifier si des différences sonores existent entre ces deux produits, nous nous sommes procurés les deux versions.

gal cyberdrive 402 029 

Côté packaging, on retrouve le même type de format carton asiatique assez classique. Cependant, la version 402PI présente tout de même d'intéressants motifs sur sa surface. À l'intérieur, un plastique noir feutré thermoformé, qui sert de support de maintien, complète le tout. S'il y a bien un effort sur les traductions et une orientation clairement multilingue, Cyberdrive a osé faire l'impasse sur le français dans la notice d'emploi !
Les accessoires se composent d'une pochette souple en tissu velours et d'un adaptateur jack 6,35 mm. Quelle que soit la version choisie, la finition reste globalement correcte mais pas tout à fait à la hauteur du prix de vente de départ, supérieur à 100 €. Car même si la technologie sonore utilisée pourrait éventuellement justifier un prix plus élevé, nous sommes loin de la qualité d'assemblage apportée par certaines marques historiques (Sony, Sennheiser, Bose, etc). En effet, le plastique utilisé semble peint, et sa sonorité creuse lors d'une tape avec le doigt sème le doute concernant sa résistance dans le temps. Cela dit, nous avons tout de même droit à de belles vis torx pour l'assemblage de certaines parties internes du casque.

Concernant le bois, il est minutieusement usiné et s'associe parfaitement avec le gris métal mat. Point assez curieux, la marque ne communique pas sur l'essence utilisée. Mais nous avons peut-être une indication du côté du HD900R de Tate & Bauer, a priori identique ; ce dernier utilise du bois de cerisier (mention visible sur sa boîte). Et lorsque l'on regarde le câble qui en sort, ce dernier n'est malheureusement pas détachable comme le design pourrait le laisser penser.

gal cyberdrive 402 035 

Deux modèles avec deux tendances sonores

Suivant la version (bleue ou bois), la sonorité n'est pas exactement la même et cela semble tout à fait logique. En effet, les deux casques partagent les mêmes composants électroniques et acoustiques qui se trouvent en contact direct avec la coque.
Fait très surprenant, si la marque fait bien l'éloge de la technologie Electrostatz de Verisonix, jamais elle ne mentionne l'usage du bois pour le casque 402WI, alors qu'il s'agit là d'un très bel avantage.

À l'écoute, le Cyberdrive 402 est un casque doux et agréable, jamais agressif, qui conserve une orientation sonore dynamique saupoudrée de micro détails qui nous font redécouvrir par cette occasion nos morceaux de musique. L'aération et la sensation d'espace sont appréciables. Le Cyberdrive 402 n'adopte pas totalement la sonorité caractéristique d'un casque fermé. Pour le comparer à un produit qui utilise la même technologie, il nous semble un peu plus vivant que le Sharkk Bravo. Ce dernier utilise des coussinets plus englobants et plus profonds, qui malgré tout, offrent moins de basses à volume identique.
La version bois du Cyberdrive 402 offre un peu plus d'impact et un peu plus de présence aux voix. La version bleue, quant à elle, semble plus équilibrée et conserve la même palette de micro détails pétillants.

gal cyberdrive 402 023

Des améliorations possibles en matière de confort et de son

Etant donné la faible épaisseur et profondeur des coussinets d'origine, nous aurions pu avoir quelques inquiétudes concernant le confort. Mais seule l'isolation phonique s'avère un peu moyenne. Grâce à son bandeau correctement rembourré et à une courbure parfaite, il n'y a pas d'effet de chauffe ni de surpression, même lors de très longues sessions d'écoute. Le casque se règle également de façon précise. Sachant les coussinets d'origine peu optimaux, nous avons choisi de les changer au profit d'autres de meilleure qualité, notamment ceux de la marque Brainwavz.

Nous avons utilisé deux types de coussinnets Brainwavz : les premiers de forme classique habillés de cuir d'agneau, les seconds asymétriques et revêtus d'un plus classique similicuir.

Nous avons réalisé le premier test avec les coussinets en cuir d'agneau de forme classique. Une fois le 402WI équipé, l'aération de la scène sonore, la sensation d'espace ainsi que les micro détails sont augmentés. Les basses sont également plus fermes et mieux tendues. À l'inverse, les voix sont plus en retrait et un peu plus claires, ce qui semble tout à fait normal puisque les tympans sont un peu plus éloignés des transducteurs.

Quant aux coussinets asymétriques, ils apportent un gain du même type mais un peu moins prononcé, tout en étant plus confortables et isolants. Pour finir, les coussinets classiques en similicuir s'orientent plutôt vers un apport soutenu aux voix et micro détails.

gal cyberdrive 402 022

Le casque Cyberdrive 402 décortiqué par Slavi pour ON-Mag 

---------
>>> À LIRE AUSSI : NOS AUTRES TESTS DE CASQUES HIFI
---------

Un casque qui ne démérite pas... malheureusement en toute fin de vie !

Ayant eu trop peu de visibilité, le Cyberdrive 402 est un casque hybride très intéressant au vu des prix de liquidation actuellement pratiqués. Nul doute qu'il devrait ravir les mélomanes adeptes du filaire. Déjà très agréable à l'écoute, un simple changement de coussinets permet en outre de l'améliorer significativement, sans même toucher à l'électronique. On gagne alors en confort, mais également au niveau du rendu général. Novateur dans sa technologie avec un design contemporain très sage, son prix de base bien trop élevé et sa finition, certes propre mais digne d'un produit d'entrée de gamme récent, n'ont pas joué en sa faveur. Et cette sensation ne change pas une fois pris en main. Dommage car il offre une sonorité polyvalente et reposante, qui pouvait plaire à un large public. Aujourd'hui, Cyberdrive (et bien d'autres marques) ne propose plus de modèles utilisant la technologie Electrotatz et pour cause : Verisonix semble avoir disparu de la circulation et il paraît peu probable que l'on retrouve de nouveaux produits utilisant sa technologie hybride...

Site du fabricant : Cyberdrive

Spécifications officielles

  • Référence : 402 (WI / PI)
  • Type : casque fermé filaire
  • Technologie : 40 mm + panneau électrostatique (4030 e-stat)
  • Réponse en fréquence : 12 Hz - 50 kHz
  • Sensibilité : 115 dB
  • THD : env. 0.5%
  • Poids du casque : 273 g
  • Prix :60 € (bois) / 30 € (bleu)

 L'avis de ON-mag

  • Construction :  etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise (3/5)
  • Polyvalence : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile grise (4/5)
  • Ergonomie et Confort : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Musicalité : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise (4/5)
  • Intérêt : etoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orangeetoile orange (5/5)


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Mots-clés: Cyberdrive

Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework