icon facebook icon youtube icon qwant icon tumblr icon pinterest icon rss

Dernier amour : un échec amoureux cuisant de Casanova (en DVD et VOD)

DVD Dernier amour 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)

Synopsis

Au XVIIIème siècle, Casanova, connu pour son goût du plaisir et du jeu, arrive à Londres après avoir dû s'exiler. Dans cette ville dont il ignore tout, il rencontre à plusieurs reprises une jeune courtisane, la Charpillon, qui l'attire au point d'en oublier les autres femmes. Casanova est prêt à tout pour arriver à ses fins mais La Charpillon se dérobe toujours sous les prétextes les plus divers. Elle lui lance un défi, elle veut qu'il l'aime autant qu'il la désire.

• Titre original : Dernier amour
• Support testé : DVD
• Genre : drame, historique
• Année : 2019
• Réalisation : Benoît Jacquot
• Casting : Vincent Lindon, Stacy Martin, Valeria Golino, Julia Roy, Nancy Tate, Anna Cottis, Hayley Carmichael, Christian Erickson
• Durée : 1 h 34 mn 24
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : Dolby Digital 5.1 et 2.0 français
• Bonus : scène coupée (5 mn 30) - bande annonce (1 mn 59)
• Éditeur : Diaphane Vidéo

Commentaire artistique

On aime bien Vincent Lindon dans ses rôles contemporains mais attifé en Casanova à la mode du 18e siècle, nonobstant son indéniable talent à composer avec force le célèbre vénitien, sa crédibilité est discutable : il est même encore moins convaincant que son interprétation de Rodin (2017) dans le film de Jacques Doillon ! Dans Dernier amour, il incarne le séducteur vénitien amoureux fou de La Charpillon, une jeune prostituée qui se refuse à lui pour le convaincre de la réalité de l’amour : c’est cette passion non assouvie, une rareté dans l’existence sentimentale mouvementée de l’aventurier, qu’il raconte dans ses mémoires « Histoire de ma vie » rédigées en français. Cet amour inassouvi conduira Casanova jusqu’à une tentative de suicide mais il sera sauvé par une rencontre providentielle. Benoit Jacquot, admirateur de Casanova, de l’idéal de liberté partagé par le séducteur comme par la courtisane et toujours soucieux des rapports entre les sexes, évoque ce drame de la passion qu’il a scénarisé en collaboration avec Chantal Thomas, une spécialiste du personnage et Jérôme Beaujour. Dernier amour aborde avant tout la souffrance, révélatrice de l’amour véritable, plutôt que de se contenter de la banale narration d’une conquête sentimentale ou de la description éloquente d’une manipulation féminine. Si la reconstitution historique du 18e siècle est minutieuse, la photographie délicate de Christophe Beaucarne et la prestation de Stacy Martin, qui interprète de La Charpillon, digne d’éloge, le film manque étonnamment de conviction : la plupart des scènes souffre d’une approche trop épurée qui interdit toute émotion et dont la froideur empêche toute empathie pour les personnages… à l’exception de La Cornelys (Teresa Imer, une ex-conquête de Casanova dont elle aura deux enfants) magnifiquement incarnée par Valeria Golino. Pourtant entre l’ambigüité de la courtisane et le désarroi tragique de Casanova, il avait matière à dépeindre le jeu subtil et pervers de l’attirance et du désir. Construit sur un flash-back montrant le séducteur dans la déliquescence au soir de sa vie en train de rédiger ses mémoires et racontant cet échec amoureux lorsqu’il était exilé à Londres mais en pleine forme (38 ans), Dernier amour dresse le constat d’une frustration mémorable que le séducteur n’oubliera jamais. Touché dans son arrogance masculine, cet accroc à sa vanité montre un Casanova trivialement humain : dommage que la tonalité crépusculaire de l’évocation rende cette dérobade amoureuse singulièrement si peu sensuelle et souvent factice.

 

DVD Dernier amour

Commentaire technique

Image : copie SD, définition moyenne due au support DVD dépourvu de piqué, bon contraste mais image d’intérieur trop sombre car souvent en basse lumière, étalonnage chaud, colorimétrie chatoyante aux tons saturés

Son : mixage français 5.1, dialogues clairs au centre, ambiances extérieures (carrosses) bien spatialisées, surrounds et LFE efficaces

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile grise(4/5)
Bonus : etoile rougeetoile griseetoile griseetoile griseetoile grise(1/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile griseetoile grise(3/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt9105628/

 

DVD disponible sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework