Midway 4K : le triomphe des effets spéciaux (en UHD, Blu-ray, DVD et VOD)

UHD Midway 00

Note artistique : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rougeetoile grise(3,5/5)

Synopsis

Après la débâcle de Pearl Harbor qui a laissé la flotte américaine dévastée, la marine impériale japonaise prépare une nouvelle attaque qui devrait éliminer définitivement les forces aéronavales restantes de son adversaire. La campagne du Pacifique va se jouer dans un petit atoll isolé du Pacifique nord : Midway. L'amiral Nimitz, à la tête de la flotte américaine, voit cette bataille comme l'ultime chance de renverser la supériorité japonaise. Une course contre la montre s'engage alors pour Edwin Layton qui doit percer les codes secrets de la flotte japonaise et, grâce aux renseignements, permettre aux pilotes de l'aviation américaine de faire face à la plus grande offensive jamais menée pendant ce conflit.

• Titre original : Midway
• Support testé : UHD
• Genre : guerre, historique
• Année : 2019
• Réalisation : Roland Emmerich
• Casting : Ed Skrein, Patrick Wilson, Luke Evans, Aaron Eckhart, Woody Harrelson, Nick Jonas, Mandy Moore, Dennis Quaid, Luke Kleintank, Keean Johnson
• Durée : 2 h 18 mn 11
• Format vidéo : 16/9
• Format ciné : 2,39/1 (HDR et Dolby Vision)
• Sous-titrage : français
• Pistes sonores : DTS-HD MA 7.1 anglais, français
• Bonus en VOST : édition limitée, boîtier métal Steelbook avec l’UHD et le Blu-ray du film - commentaire audio (VO) - Making of (14 mn 15) - Les hommes de Midway (12 mn 23) - Roland Emmerich (4 mn 55) - L'héritage de la bataille (14 mn 59) - Décrypter les messages codés (6 mn 12) - Charles Monroe et Ervin F. Wendt, deux survivants se souviennent (9 mn 27) - 4 bandes annonces
• Éditeur : Metropolitan Film & Video

Commentaire artistique

Après le documentaire oscarisé de John Ford La Bataille de Midway (1942) et le film de Jack Smight en Sensurround La Bataille de Midway (1976), Midway de Roland Emmerich est le troisième film à évoquer cette bataille courte mais décisive qui se déroula près de l’île de Midway entre le 4 et le 7 juin 1942. Cette victoire cruciale des forces aéronavales américaines, obtenue en partie grâce au décodage des messages cryptés de l’armée japonaise, changea définitivement le cours de la guerre du Pacifique en diminuant les capacités de la menace nipponne. Réputé pour ses films commerciaux plus spectaculaires que mémorables, Roland Emmerich ne parvenant pas à convaincre les Majors Hollywoodiennes de financer sa nouvelle méga-production, un projet déjà ancien remontant aux années 90, réussit à produire son film en indépendant. Quoique dramatisés par le scénario de Wes Tooke, avec invention de faits et de personnages fictifs, les événements présentés dans le film seraient assez fidèles selon les experts militaires malgré les nombreuses concessions artistiques. D’ailleurs une grande part du blockbuster est consacrée aux effets immersifs désireux de placer le spectateur au cœur de l’action : impossible de traiter la bataille autrement que par quelques séquences et avec quelques protagonistes soigneusement échantillonnés (officiers, aviateurs, marins épouses, etc.) comme Clarence Wade McClusky joué par Luke Evans, Dick Best incarné par Ed Skrein et Bruno Gaido par Nick Jonas. Si le casting est diversifié, avec quelques comédiens aguerris (Woody Harrelson, Aaron Eckhart et Dennis Quaid), les caractères sont peu éloignés du stéréotype et les acteurs manquent souvent de temps pour défendre leurs personnages. Malgré l’ampleur des moyens affectés au tournage, à Hawaï et à Montréal, certains effets visuels manquent parfois de crédibilité. La photographie de Robby Baumgartner magnifie les événements : tous les combats, en mer et dans le ciel, finissent par ressembler à une chorégraphie fascinante qui fait oublier la réalité sanglante du conflit. Midway offre une approche typiquement hollywoodienne dans laquelle l’action prend toujours le pas sur la psychologie et présente l’Histoire comme un divertissement nécessairement extraordinaire. Ni meilleur, ni pire que ses modèles antérieurs, Midway propose un spectacle relativement divertissant qui devrait plaire à tous les amateurs de films de guerre mais il n’est pas prouvé que le didactisme à l’ancienne, un brin manichéen consistant à expliquer les enjeux du conflit, à partir de quelques héros et de vilains triés sur le volet, n’aboutissent à éclairer le néophyte. Énergique et distrayant.

 

UHD Midway

Commentaire technique

Image : copie UHD, très belle définition malgré un Master Format en 2K (pourtant tournage avec caméra Panavision Millenium en DXL 8K), aspect faussement argentique grâce à un grain numérique bien géré, excellent contraste (HDR) aux noirs irréprochables, étalonnage somptueux privilégiant les teintes chaudes, colorimétrie chaleureuse à la riche palette extrêmement nuancée (HDR/Dolby Vision)

Son : mixage anglais 7.1 spectaculaire mais on se demande pourquoi la France a fait l’impasse du mixage original en Dolby Atmos (disponible sur les UHD américain et UHD allemand !), dialogues centrés clairs, dynamique époustouflante, spatialisation hautement immersive malgré l’absence des canaux de hauteur, répartition totalement environnante (mais horizontale) avec un usage ultra efficace des surrounds et des LFE (tirs, explosions), presque une bande démo avec un regret total du codage Atmos ; VF 7.1, toute aussi dynamique, doublage soigné, les dialogues japonais sont restés en VOST

Notre avis

Image : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile demi rouge(4,5/5)
Mixages sonores : etoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile bleueetoile demi bleue(4,5/5) mais absence Atmos etoile griseetoile griseetoile griseetoile griseetoile grise(0/5)
Bonus : etoile rougeetoile rougeetoile rougeetoile griseetoile grise(3/5)
Packaging : etoile bleueetoile bleueetoile demi bleueetoile griseetoile grise(2,5/5)

IMDb : https://www.imdb.com/title/tt6924650/

 

Combo UHD/Blu-ray, Blu-ray et DVD disponibles sur Amazon


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Comments est propulsé par CComment

Suivez nous

icon facebook instagram logo rond twitter logo rond icon youtube

ON Magazine fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus
Powered by Warp Theme Framework