PUBLICITÉ

Arcam AVR5 : ampli Home Cinéma 7.1.4 audiophile, connecté et pas inabordable

Arcam AVR5 1

Spécialiste du traitement multicanal, le britannique Arcam dévoile son nouvel AVR5, un amplificateur home cinéma des plus intéressants. En effet, malgré ses caractéristiques alléchantes et très proches de celles des autres produits de la gamme AVR, celui-ci est l'appareil (de ce type) le plus abordable du constructeur. Une certaine idée du haut de gamme "accessible".

LA SUITE APRÈS LA PUB

7 canaux amplifiés, décodage Atmos/DTS:X et musique en réseau

Très imposant modèle (433 x 425 x 171 mm pour 16,5 kg) mais d'une assez belle sobriété, l'Arcam AVR5 est conçu à partir d'un châssis en aluminium anodisé des plus habituels, le tout adoptant un coloris gris béton très passe-partout mais pas triste pour autant. Sur l'aspect extérieur, il reprend trait pour trait l'esthétique des autres modèles AVR, participant à une certaine unité.

L'essentiel des commandes est placé en façade, laquelle peut compter sur la présence d'un petit écran et de boutons de contrôle. À côté de cela viennent se greffer une sortie casque et une entrée AUX.

Arcam AVR5 2

Pour les connectiques, nous avons droit à tout ce qui fait la polyvalence d'un bon ampli A/V. Jugez plutôt :

  • 7 entrées HDMI, 3 sorties HDMI classiques dont 1 e-ARC ;
  • 4 entrées coaxiales RCA, 3 entrées optiques ;
  • 6 entrées Ligne RCA ;
  • sorties préamplifiées/décodées en RCA, dédiées respectivement aux canaux : avant gauche, avant droit, voie centrale, caisson de basses, surround gauche, surround droit, surround arrière droit, surround arrière gauche, canaux verticaux avant, canaux verticaux arrière ;
  • prise Ethernet et module WiFi ;
  • 7 borniers pour enceintes, avec couverture des canaux : voie centrale, stéréo gauche, stéréo droit, surround gauche, surround droit, vertical (canaux Atmos) avant, vertical arrière. Ces deux derniers peuvent également être utilisés en canaux surround supplémentaires. Configuration 5.1.2 ou 7.1 donc.

Très complet pour un récepteur A/V, l'Arcam AVR5 assure donc un décodage jusqu'en 7.1.4 (12 canaux de décodage), bien qu'il faille exploiter des amplificateurs externes pour atteindre cette pleine configuration. À ce titre, le modèle est compatible Dolby Atmos, mais également DTS:X, les deux formats "3D" les plus courants. Ce n'est pas tout, puisqu'une prise en charge du système de calibrage Dirac Live est présente, bien que la licence ne soit pas incluse dans l'appareil. Enfin, le modèle est compatible Dolby Vision et intègre la technologie de virtualisation DTS Virtual:X, qui simule les canaux verticaux à partir d'un flux surround.

L'un des grands avantages de cet appareil est son rapprochement avec l'univers multiroom. En effet, via sa prise Ethernet ou son module WiFi, l'AVR5 fonctionne avec le protocole Roon Ready, grand classique chez les audiophiles. Ce n'est pas tout, puisqu'il reconnaît également les protocoles AirPlay 2, Spotify Connect, Google Chromecast, Spotify Connect et UPnP. Une application dédiée, MusicLife, permet de centraliser tous les avantages de ses capacités connectées et d'avoir accès à l'essentiel des services de streaming du marché. Enfin, un module Bluetooth, avec support de l'AptX HD, permet de "dépanner".

Pour la partie technique, Arcam n'a pas oublié les audiophiles. Ainsi, la conversion numérique/analogique passe-t-elle par exemple par la moderne puce 9026Pro du fondeur ESS. Enfin, les 7 canaux d'amplification disponibles sont propulsés par une architecture en classe AB, que beaucoup considèrent comme bien plus musicale que les modules en classe D.

LA SUITE APRÈS LA PUB

Arcam AVR5 3

La puissance de sortie annoncée est de 100 W sous 4 Ohms et 80 W sous 8 Ohms en configuration stéréo (entre 20 Hz et 20 kHz). En configuration multicanal (avec les 7 canaux fonctionnels), Arcam annonce une puissance de 60 W sous 8 Ohms et 85 W sous 4 Ohms (mais mesuré ici à 1 kHz seulement). La marque est donc l'une des rares à communiquer une puissance pour différentes configurations - et non seulement en exploitant deux canaux à la fois.

Sur le papier, l'Arcam AVR5 est donc une version simplifiée mais pas si éloignée de l'AVR30 que nous avons testé en début d'année. Moins puissant, délaissant l'amplification en classe G ainsi que la prise en charge du format audio Auro-3D, ou encore la certification IMAX Enhanced, il conserve le même nombre de canaux d'amplification. Cet ampli home cinéma sera disponible prochainement, pour un tarif de 2 200 euros


Autres articles pouvant vous intéresser sur ON-mag et le reste du web



Arcam

PUBLICITÉ

Abonnez-vous à notre newsletter

 

ON-mag fait partie de Coopetic Medias SIC-SA à capital variable, immatriculée au RC Paris, n° 80457246900018
Informations légales, contacts, rédaction, publicité, cookies, signaler un abus